Prêts pour le tour du monde ?

Tout d’abord je voulais dire que je suis désolé de ne pas avoir écrit depuis environ un mois ! Mais les divers préparatifs de voyage et occupations à droite à gauche ainsi que le manque d’inspiration m’en ont empêché depuis….

Dans tous les cas, à désormais 3 semaines du grand départ, la question de savoir si on était prêts m’est apparue légitime…

En effet, je réalise que pendant cette période de préparation, notre vie est belle est bien différente de celle que nous allons mener sur la route avec ma fiancée.

Et ce déjà pour la raison évidente que pour l’instant nous ne sommes techniquement pas sur la route et vivons donc dans un confort des plus appréciables. Chacun demeurant chez ses parents (elle en Autriche, moi en France), avec un accès à des douches chaudes, un bon lit confortable, de l’eau toujours potable à volonté, des moyens de déplacement pratiques et familiers, des vêtements propres et variés etc etc…. Cela paraît d’une évidence affligeante que d’avoir tout cela à disposition.

Pourtant, une fois partis, ce ne le sera plus.

 

Oui notre vie est bien différente pour le moment que ce qui nous attend au loin en Asie centrale et après.

 

Car nous sommes encore bien trop régulièrement suspendus à nos smartphones, à vérifier les news ou les notifications facebook, comme si cela avait une quelconque importance…

Car nous sommes à chaque fois excités d’aller acheter de nouveaux équipement pour le voyage… Alors que ce voyage justement est censé nous éloigné ne serait-ce qu’un temps soit peu de ces habitudes consommatrices devenues trop familières.

Je ne dis pas qu’il ne faut tirer aucun bonheur de cela, simplement qu’il y a plus important dans la vie, et que c’est précisément ce que nous sommes partis chercher pendant ce tour du monde.

Alors donc, cessons la culpabilisation, peut-être notre vie actuelle est-elle un peu superficielle, mais, dans notre esprit, en route nous le sommes déjà, rien que pour avoir décidé de partir, et donc de changer. Partir découvrir ce que nous sommes vraiment, ce que la vie a à offrir de mieux. Et l’essentiel c’est cela. Car ce qu’il y a d’important dans un voyage tant physique que spirituel, c’est le chemin, et non l’arrivée.

De toute façon, arrive-t-on jamais vraiment quelque part ?

 

 

Ce n’est pas le but qui compte, c’est le chemin. Valérie Guignabodet

Laisser un commentaire