À propos

Bienvenue sur UN NOTRE MONDE !

 

Moi c’est Pierre, 29 ans, parisien, nomade digital en herbe et écolo convaincu.

  • Pourquoi nomade digital ? 💻

Car c’est le moyen parfait d’allier ma passion d’écriture et mon addiction de voyage ! Aujourd’hui c’est particulièrement facile de travailler de n’importe où, pourvu qu’on ait un ordi et une connexion wifi correcte.

Etre nomade digital c'est travailler partout dans le monde grâce à un ordinateur et une connexion internet

  • Pourquoi écolo convaincu ? 🌿

Parce que le voyage m’a énormément sensibilisé à la crise écologique en cours. Eh oui c’est rabat-joie, mais enfin sur ce blog, pas de tabou. Mais justement j’espère vous aider en vous donnant des solutions issues de mon expérience et mes réflexions.

Parce qu’on a le choix, on peut encore tout changer !


Mais qui suis-je vraiment ?

 

Je suis celui qui :

  • est végétarien mais sait pas cuisiner grand-chose à part des salades et des tartes salées (j’exagère à peine).
Etre végétarien mais ne pas vraiment savoir cuisiner
Ah si, je sais aussi faire des pâtes ! ^^
  • adore faire des discours claironnants sur la politique ou l’écologie quand il est entouré de ses bon potes ou de sa famille… mais qui a clairement encore du boulot pour avoir un mode de vie véritablement écolo. Que voulez-vous, on progresse sans cesse dans la vie, ça sert aussi à ça !
  • est parfois tellement rêveur que vous pouvez lui parler pendant 10 minutes qu’il aura rien bité à ce que vous racontez… Il vous faudra donc tout lui répéter 😂
  • a une mémoire qui ressemble parfois à un vrai gruyère et qui a besoin de Lisa pour lui rafraîchir la mémoire au risque qu’il invente carrément des histoires qui ne se sont jamais passées haha…
  • dès qu’il rentre chez lui du boulot ou d’une sortie, le 1er automatisme qu’il a c’est pas de se poser, cuisiner, ou allumer la télé… Mais de mettre tout de suite la musique ! Il n’y a pas de bonne journée sans musique pour lui, ou presque. La musique c’est la vie !
  • a dû se mater quelques dizaines de fois l’épisode 2 & 3 de Star Wars tellement il trouve que l’histoire est riche d’enseignements et de rêveries à la fois
  • est amoureux de Paris sa ville natale … Mais plus il voyage plus il se sent à la maison un peu partout : Chiang Mai, Medellin, Berne, Sucre, les villes où il se voit vivre pour quelques temps ne manquent pas !
  • est capable de quitter son boulot et emménager dans un pays (l’Autriche) dont il apprend la langue depuis seulement 2 mois pour suivre sa Lisa chérie…
  • râle après les chauffeurs sud-américains qui semblent à chaque feux rouge ou obstacle découvrir leur pédale de frein au tout dernier moment… Eh oui il a un côté râleur. Pour quelqu’un qui aime le voyage il aurait dû apprendre à être plus tolérant. Mais y’a certains trucs comme ça avec lesquels il a du mal ^^
  • ressemblait à un bonhomme Michelin tellement il a mis de couches de vêtements lorsqu’il voyageait en Mongolie au mois d’octobre ! Eh oui, il est frileux…
Moi qui ressemblait à un bonhomme Michelin en Mongolie tellement je suis frileux !
Moi je suis le 2ème en partant de la droite ^^
  • dès qu’il a remarqué qu’il y avait des fourmis sur un sentier de rando va plus faire un seul pas sans regarder où il met les pieds… Les écraser involontairement on le fait tous, mais lui dès qu’il est conscient qu’elles sont là, sous ses pieds, ça le gêne

Comment tout a commencé…

 

UN PREMIER VOYAGE INITIATIQUE

Rencontre de locaux au Myanmar lors de mon voyage initiatique en Asie du sud-est

Tout a commencé en 2014 lors d’un voyage initiatique en Asie du sud-est avec ma moitié, Lisa. D’ailleurs c’est elle qui m’avait embarqué dans ce voyage. Lisa, c’est ma chérie autrichienne que j’ai rencontrée fin 2012 à Paris, c’est avec elle que je voyage et vis beaucoup de choses.

Avant de l’avoir rencontrée, je n’étais pas un grand voyageur. À part une expérience de quasiment un an aux Etats-Unis, des vacances familiales en France ainsi que 2 ou 3 voyages scolaires, je ne m’étais guère éloigné de Paris.

Nous voilà donc tous deux-là, pour deux mois dans 4 pays différents. C’est là que tout un autre monde s’est ouvert à moi. Une expérience qui m’a sans doute transformé à jamais !

Bon, déjà, je suis tombé amoureux de l’Asie du sud-est. Et puis à mon avis chose plus importante : j’ai eu un déclic dans ma tête. Pour moi, petit parisien tout droit sorti d’école de commerce, ça a été la découverte d’un autre monde.

Découvrir un autre monde en Asie du sud-est, ici le Gunung Rinjani sur l'île de Lombok en Indonésie

Et le début d’un long cheminement… qui m’a emmené bien loin de l’état d’esprit qu’on nous inculque dans ces “écoles” de commerce. Ma confrontation avec la saleté souvent incroyable qu’on voit en Asie du sud-est et le contraste qu’elle offre avec la beauté saisissante des paysages m’ont choqué, réveillé.

La saleté et la pollution choquante du Mont Bromo en Indonésie, un phénomène courant en Asie du sud-est
L’indécente saleté du cratère du Mont Bromo en Indonésie… 😥

Tout à coup, j’ai réalisé qu’on était pas obligés d’accepter cet ordre qu’on fait passer pour établi “parce que c’est ça comme que marche le monde”. Oui et bien si nos ancêtres pensaient comme ça, ils auraient jamais accompli certains progrès dont nous bénéficions aujourd’hui. C’est aujourd’hui que se construit le monde de demain, et on ne peut pas fermer les yeux sur ce qu’on voit.

 

PUIS J’AI CHANGÉ MON MODE DE VIE

De retour en Europe, on s’est installés à Genève pour les études de Lisa. Plein de choses ont alors commencé à mûrir et se mettre en place dans ma tête.

C’est seulement un an plus tard, entre quelques trips en Europe (on a continué autant qu’on le pouvait à voyager le temps d’un weekend ou une semaine) que j’ai décidé de changer mon mode de vie.

Et là plein de choses ont changé peu à peu : je suis devenu végétarien, je me suis engagé sur la route du minimalisme (c’est encore en cours…), je me suis acheté un vélo, j’ai commencé à fabriquer mes produits ménager naturels, à arrêter autant que possible d’utiliser du jetable, etc.

 

ET SUIS PARTI EN TOUR DU MONDE AVEC LISA

Lisa, originaire d’un petit patelin en Basse-Autriche, avait depuis fort longtemps un rêve : faire un tour du monde. Mais c’est durant cette période à Genève que l’idée est devenue une véritable marotte et s’est emparée de son esprit. On en parlait assez régulièrement comme un rêve lointain qui n’arriverait jamais du genre “ça serait si bien de faire un tour du monde…”.

Un jour, cependant, c’est devenu plus sérieux dans sa tête. Elle m’a alors demandé si moi aussi, j’aimerais partir en tour du monde. Il ne m’a pas fallu longtemps pour réfléchir. Ça semblait être de la folie, mais après tout pourquoi pas. Elle est là la vraie question : pourquoi dire non ? D’un point de vue pratique, on pourrait économiser rapidement car on bossait alors en Suisse.

Un an et demi plus tard, au mois d’août 2017, j’avais quitté mon CDI à Genève et Lisa avait son master en poche : la route nous attendait !

Voyager autour du monde c'est la découverte, les défis, le bonheur, la liberté, l'apprentissage de la vie...

Ces 13 mois de voyage en Asie et en Amérique du sud furent extraordinaires (et je n’emploie pas ce mot à la légère) : de la liberté, des découvertes, de nouvelles choses apprises, des rencontres, des remises en cause de soi, des questionnements, des défis, des moments de pur bonheur (beaucoup) et bien plus… Il serait dur de résumer cela en l’espace de quelques mots.

Le trek jusqu'au camp de base de l'Everest au Népal, un sacré défi pendant notre tour du monde !
Notre trek jusqu’au camp de base de l’Everest, un sacré défi tant physique de mental

Mais pour faire simple, on pourrait dire que j’ai tiré 3 choses (enfin même plus en réalité) de cette année de voyage :

  • une véritable addiction au voyage (alors qu’avant, j’aimais le voyage, évidemment, mais l’initiative venait souvent de Lisa)
  • la conviction encore plus forte qu’il faut se battre pour protéger notre planète
  • une connaissance de moi-même et une confiance accrues

Aujourd’hui en cette année 2018 qui tire à sa fin, une nouvelle page se tourne, je suis de retour à Paris chez les miens, Lisa en Autriche chez les siens (mais on est toujours ensemble hihi 😃). Je bosse sur le blog et attends avec impatience nos prochaines aventures !


Et ainsi naquit un notre monde

 

LA NAISSANCE DU BLOG

  • Allier passion pour l’écriture et désir de partage 

UN NOTRE MONDE est né un beau mois de juin 2016, en pleine période de changement pour moi. C’était à ce moment-là que j’ai commencé à changer mon mode de vie, pour être plus vert au quotidien.

J’avais alors très envie de m’exprimer, de partager mon mode de vie, pour que ça se sache. Je pouvais pas garder ça pour moi tout seul.

Il se trouvait que quelques années plus tôt, peu après avoir rencontré Lisa, elle m’avait fait réaliser que j’adorais une chose : écrire.

Bingo, je vais écrire !

Et pourquoi pas le faire sur internet ? C’est super facile et accessible. Sans de grandes connaissances en la matière, on peut toucher un grand nombre de personnes. Voilà qui est parfait.

Alors, pendant les weekends, j’ai commencé à écrire des articles sur UN NOTRE MONDE (qui s’appelait d’ailleurs Je vous dis tout à sa création 😂).

À l’époque c’était un simple loisir. Ça me passionnait d’écrire certes, mais je partageais un peu tout ce qui me passait par la tête sans réfléchir particulièrement à mes thèmes de prédilections. Je faisais aucun SEO (référencement), ni d’efforts spéciaux pour être connu. Mais à ce moment-là, à vrai dire, c’était secondaire pour moi…

  • J’ai alors décidé de m’y consacrer à 100% !

C’est au cours de notre tour du monde de 13 mois que les choses ont changé. Ce voyage m’a beaucoup fait mûrir et j’ai réalisé à quel point écrire et partager mes valeurs sur le blog me passionnait, m’animait !

Réfléchir et mûrir pour découvrir sa passion : écrire et partager des valeurs autour de l'écologie, proposer des alternatives

Après des années d’errances à des boulots dans le commerce qui ne me correspondaient pas vraiment, j’avais enfin trouvé ma voie ! Une idée s’est donc imposée à moi : vivre de ma passion en devenant blogueur pro. Car il faut bien vivre de quelque chose. Puis surtout, le blog serait juste parfait puisque ça me permettrait d’écrire et partager mes conseils pratiques, expériences et réflexions au plus grand nombre afin d’agir pour la découverte et la protection de la planète.

Du coup pendant notre voyage au long cours j’ai commencé à prendre tout cela au sérieux. Sans toutefois m’y consacrer à fond, car on était tout de même en voyage à l’origine. Lisa m’a d’ailleurs énormément aidé avec le blog ! Elle est un peu la femme dans les coulisses d’UN NOTRE MONDE pour un certain nombre de choses. Sans elle, le blog n’en serait pas là où il est.

Ma chérie autrichienne Lisa qui m'aide énormément pour le blog !

Aujourd’hui, de retour en France, le blog c’est mon boulot à temps plein ! Alors pour l’instant je gagne rien avec, mais j’espère que ça arrivera prochainement. En tout cas je suis hyper motivé et très heureux à l’idée de pouvoir partager mes valeurs avec le plus de personnes possibles !

 

POURQUOI LE NOM UN NOTRE MONDE ?

Derrière ce jeu de mot se cache simplement l’envie de mettre en avant 2 choses importantes :

  • nous avons à notre disposition un seul monde, le nôtre, c’est notre maison commune, elle est belle, elle est magnifique même. Mais elle brûle. Les voyages aident à s’en rendre compte, bien plus que les infos sous lesquelles on croule aujourd’hui. Notre monde est affligé d’un anthropocentrisme aveugle et irresponsable qui menace la nature et donc sa propre survie.
  • d’où l’impératif de créer un autre monde. Un projet de société alternatif où l’ouverture d’esprit, la curiosité, le respect de l’autre et de la nature, la responsabilité sont les maîtres mots. Un autre monde qui remet la découverte, l’humain et l’écologie au cœur de son paradigme.

À quoi sert un notre monde ?

 

DE QUOI CE BLOG PARLE

Bon, vu ce que je vous ai raconté, vous vous en doutez peut-être un peu, mais sur UN NOTRE MONDE, je parle

La plupart des thèmes, pour moi, découlent du voyage, cette école de la vie qui m’a mené vers tout le reste.

Et vu que tous ces thèmes sont intrinsèquement liés, je ne me vois pas en écarter un. D’autant qu’ils sont vitaux et peu sont les ressources en ligne qui mettent voyage et écologie au cœur de leurs valeurs, pour le moment. Il est dont d’autant plus important de les promouvoir ensembles.

 

COMMENT CE BLOG VA VOUS AIDER (J’ESPÈRE)

Vous aider grâce au blog : voyage, écologie, mode de vie alternatif, découverte, développement personnel

  • agir écolo en voyage ou au quotidien grâce à des conseils pratiques
  • découvrir des destinations autour du monde et vous y guider
  • vivre plus sainement et à penser à votre bien-être en découvrant mes expériences
  • changer de mode de vie en vous aidant à vous remettre en cause avec mes articles de réflexion
  • trouver des réponses et vous inspirer

 

LE BUT DU BLOG

A ce niveau-là du à propos je pense que c’est devenu clair pour vous, je me trompe ? 😉

Mais enfin juste pour mettre les points sur les « i » :

Mon but avec UN NOTRE MONDE, c’est de partager avec un maximum de personnes possibles des expériences, conseils et réflexions autour de l’écologie et du voyage.

La route devant moi est encore longue… Mais j’ai déjà réalisé et appris beaucoup de choses. Je veux vous faire profiter de mon expérience pour que vous puissiez à votre tour entamer votre transformation.

Car seul, mon action a peu d’impact. Tous ensemble, on peut aller bien plus loin. On peut participer à notre échelle à faire face à la crise écologique tout en profitant des merveilles de notre monde, qu’elles soient en nous, chez nous, ou à l’autre bout du monde.

 

L’ÉTHIQUE DU BLOG

Et puisque les valeurs, enfin mes valeurs, de découverte, d’écologie et d’humanisme sont au coeur du blog, c’est tout naturellement que le contenu du blog et ce que je fais ailleurs (réseaux sociaux, e-book) respectent une certaine éthique. À savoir :

  • je ne recommande des marques ou produits que si je les ai testés (parfois c’est Lisa qui le fait, mais c’est rare) et dont l’utilisation me convainc et m’enthousiasme.

L'éthique du blog : ne recommander que des produits testés et approuvés, tout en se tournant peu à peu uniquement vers des produits écolos

  • je recommande des produits qui m’ont convaincu, mais pour l’instant pas toujours avec de critère vert. C’est pourquoi je travaille à ne promouvoir à terme que des produits ou marques avec une démarche écolo & éthique sincère.

Voilà, j’espère que ce « à propos » vous a permis de mieux me connaître et que vous savez désormais ce que le blog peut vous apporter !

Sur ce, il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une lecture enrichissante et inspirée sur unnotremonde.com !

 

Naturellement vôtre,

Pierre

 

4 commentaires

  1. Hello Pierre et Lisa !

    Nous sommes Sarah et Sami et on vous écrit car nous préparons notre destination de cet été – et une grande question s’impose : Kighizistan ou Mongolie ?

    Nous aurions 3 semaines de vacances et un budget de voyageurs en sac à dos si je puis dire.

    Selon vous, que faire ?

    Merci beaucoup et merci de partager vos aventures avec nous, c’est si chouette !

    Sarah & Sami

    1. Coucou Sarah et Sami !!

      Eh bien on a adoré les deux pays ! Et je pense qu’on voudrait retourner dans les deux. Mais cela ne vous aide pas vraiment haha.
      Alors pour moi y’a trois critères qui peuvent vous aider à choisir.
      D’abord si vous partez avec un budget de backpackeur, le Kirghizistan conviendra bien mieux car malheureusement la Mongolie ça coûte tout de même bien cher avec les transports (il y’a peu de routes asphaltées, et peu de transports en commun, du coup louer un 4×4 et engager un chauffeur est quasiment une obligation si vous voulez explorer).
      Ensuite le Kirghizistan est globalement un peu plus authentique que la Mongolie car pour le moment encore très peu touristique. Mais bon la Mongolie ça reste aussi peu touristique et transformé quand même hein. Donc ça dépend de ce que vous cherchez. Dans tous les cas, même si les deux pays sont peu touristiques, vous aurez tout de même toutes les infrastructures nécessaires (routes, logement…)
      Et enfin, la Mongolie c’est comme vous le savez beaucoup plus grand que le Kirghizistan. Mais à un point.. Nous on y passé un mois et on a l’impression d’avoir loupé les 3/4 du pays… Du coup sur ce point aussi je pense que le Kirghizistan serait beaucoup mieux vu que avez 3 semaines ! 🙂

  2. Vous n’aimez pas ‘Natel’ – parce que c’est une ‘marque’ suisse.
    Ah, bon? Et le fameux ‘Bic’ français (pour ceux qui écrivent encore
    un peu – sans passer par un clavier)? Les Anglophones disent ‘Biro’
    (du nom de l’inventeur, d’origine hongroise)!

    Mieux/Pire encore! Allez, donc, expliquer à ces mêmes Anglophones
    pourquoi les Français appellent le ruban adhésif avec lequel ils collent
    (presque) tout à (presque) tout … du ‘Scotch’! Pour eux, cela se boit. Point!
    (A propos, ils l’appellent plutôt ‘Cellotape’ – autre marque dominante, )

    Vous pourriez m’expliquer l’origine de cet emploi de ‘Scotch’?

    1. Salut Michael,
      C’est sûr que des noms de marques intégrés au vocabulaire quotidien, il y en a des tas en fait c’est vrai. Qu’ils soient suisses, français, et que sais-je encore.
      Je ne critique pas tant leur usage que déplore plutôt à quel point les marques sont prégnantes et puissantes dans notre quotidien.
      Mais après m’étendre sur cela n’était pas l’idée de l’article. A voir, peut-être que j’y dédierai un article un jour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.