9 bonnes raisons d’aller en Colombie

Superbe plage de Palomino en Colombie

Dès que je resonge à la Colombie, immédiatement mon esprit se met à naviguer dans de doux rêves de paysages tropicaux et sauvages, de musique dans les rues, de chaleur émanant tant du climat que des gens…

C’est le pays qui a ponctué en toute beauté notre tour du monde avec Lisa. On aurait pas pu mieux finir honnêtement. Avec le Népal, je pense qu’on peut dire que ce furent nos pays préférés du voyage !

→ DÉCOUVREZ NOTRE BILAN DE TOUR DU MONDE EN CHIFFRES !

Tellement, qu’on est certains qu’un jour on y retournera pour vivre dans cette douceur, profiter de la richesse que ce pays a à offrir.

Découvrez pourquoi vous aussi vous devez aller en Colombie !


Sourire aux locaux si chaleureux

Ce qui était tout bonnement incroyable et qui a également le mérite d’avoir réussi à nous surprendre après 12 mois de voyage c’est le sourire sur le visages des gens !

Les locaux en Colombie, toujours avenants et souriants !
Bon de loin ça se voit pas trop, mais les locaux en Colombie sourient facilement !

On avait pourtant voyagé en Asie du sud-est où on peut pas dire que les gens sont pas souriants. Pourtant ici, en Colombie, dès que vous avez un échange les locaux, il vous sourient. En Asie du sud-est c’est parfois plus une béquille de secours en cas d’incapacité à s’exprimer dans un anglais suffisant. En Colombie, ça vient avec leur chaleur naturelle et leur manière de s’exprimer.

Et ce sourire des colombien(ne) c’est contagieux! A l’origine pourtant je suis plutôt mauvais à cela. C’est pas que j’aime pas sourire, mais apparemment parfois je crois sourire, mais en fait je reste plus ou moins de marbre. Mais ces chè(re)s colombien(ne)s ont réussi à changer cela. Après un mois à côtoyer ces gens si chaleureux, j’étais réparé !


Profiter du climat parfait

Temps magnifique à Salento en Colombie
Un climat des plus agréables !

Parce que la Colombie c’était vraiment le pays parfait à bien des égards, c’est tout naturellement que la chaleur ne venait pas que des gens mais aussi du climat !

Pour la fin de notre tour du monde, après avoir passé du temps dans les sommets des Andes, on était pas mécontents de profiter de la chaleur colombienne. Bien sûr, on y était en été, mais enfin vu que c’est à côté de l’équateur, l’hiver n’est pas trop différent.

Et il y en a pour tous les goûts ! De la légère fraîcheur de Salento à la chaleur tropicale et même écrasante de Carthagène en passant par le climat chaud et tempéré de Medellin. On a vraiment apprécié cette douceur et cette chaleur.

Moi dans les rues de Carthagène en Colombie
A Carthagène, il faisait toujours au-dessus de 30 ! Et c’était parfois trop, j’avoue

Bon juste en toute honnêteté, Carthagène c’est trop chaud en été, mais enfin à part ça c’est que du bon !


Apprendre l’histoire douloureuse du pays

Notre séjour à Medellin, ville la plus dangereuse au monde dans les 1990 a été l’occasion d’en apprendre plus sur l’histoire passionnante et difficile de la Colombie.

Tour guidé dans Comuna 13 à Medellin en Colombie, l'endroit le plus dangereux de la Terre dans les années 90
Notre guide du quartier Comuna 13 à Medellin, un lieu qui revit mais qui a un passé lourd

Bien sûr, l’histoire du pays, concerne… le pays dans son ensemble, mais Medellin a été un point cruciale dans celle-ci. C’est donc à Medellin qu’on a fait deux tours guidés, un dans Comuna 13, le quartier de plus dangereux de la ville à l’époque de Pablo Escobar et un dans le centre historique. On a complété tout cela avec un tour à la Casa de la Memoria (musée de la mémoire).

Le très moderne et très intéressant musée de la mémoire (casa de la memoria) à Medellin en Colombie
Le très moderne et surtout très intéressant musée de la mémoire de Medellin

C’est fou de se dire qu’il y avait plusieurs milliers de morts tous les ans à Medellin et ailleurs en Colombie et que les gens des quartiers les plus exposés vivaient dans la terreur permanente. Notre guide de la Comuna 13 qui a grandi lors de ces événements nous a d’ailleurs dit qu’elle a vu plusieurs de ses amis s’enrôler dans les cartels et mourir.

On ne reste pas de marbre face à tant d’inhumanité et de drames.


Avoir la joie de vivre

La Colombie est un pays très étonnant.

Quand on sait le passé douloureux qu’il a enduré, on s’étonne de voir que les gens soient si joyeux et qu’ils partagent une telle joie de vivre. Au-delà d’un sourire qu’ils arborent bien souvent, c’est aussi la musique poussée à plein pot dans les rues, la bonne humeur qui se répand simplement dans les rues. Comme si rien ne pouvait les arrêter, parce que ces gens semblent avoir compris la préciosité du moment présent. Que le moment présent ne reviendra jamais et que peut-être demain tout aura valsé. On est juste content d’être en vie là maintenant, ici !

→ DÉCOUVREZ COMMENT LE MOMENT PRÉSENT ME REND HEUREUX

La joie de vivre des colombien(ne)s c'est aussi la nuit !
Les rues en Colombie sont souvent très animées et pleines de vie. C’est le cas tout autant la nuit bien sûr !

Peut-être justement est-ce de ce passé difficile qu’ils ont appris à avoir un tel joie de vivre et à la communiquer ainsi avec tant de naturel. Parce que oui, tout autant qu’un sourire radieux, la joie de vivre ça se communique très facilement.


Découvrir des villes toutes en couleurs

Les bâtiments en Colombie sont un peu à l’image de la joie de vivre de ses habitant(e)s : colorés ! Jamais on avait vu ça avant.

Une rue de Carthagène aux couleurs vivres et magnifiques en Colombie
C’est pas fou ça ?

A chaque nouvelle ville dans laquelle nous débarquions avec Lisa c’était une nouvelle explosion de couleurs qui nous extasiait. Des couleurs vives, mélangées, avec du goût bien qu’on oserait jamais faire ce genre de mélange en France, voilà ce qui vous attends.

C’était le plaisir et l’étonnement renouvelés devant l’architecture de chaque ville qu’on découvrait. Chacune a ses différences même si on reconnaît bien un style commun.

Bâtiments colorés de la ville de Guatapé en Colombie
Moi je suis tombé fan !

Et ça donne la patate ! Ça rend tellement joyeux que de voir cet étalement de palettes entières de couleurs, cette joie de vivre plastiquement appliquée sur ces murs anciens.


Admirer la faune et la flore riches et sauvages

La vallée de Cocora, très belle et verdoyante en Colombie
Je vous présente : la verdoyante vallée de Cocora !

Notre découverte du parc national de Tayrona sur la côte nord-est du pays ou notre randonnée dans la vallée de Cocora nous a plongé en plein dans une richesse et une beauté sauvage comme rarement vues.

Lisa lors d'une randonnée dans le parc national de Tayrona en Colombie
Qui vient faire un tour dans la jungle avec nous ? 😃

On y trouve une telle abondance de vie ! Qu’elle soit végétale et verte à souhait ou animale, on a l’impression d’être dans un bassin d’une fécondité et d’une beauté incroyable et séduisante au plus haut degré.

La chose qui m’a le plus marqué sont les chants des oiseaux dans le parc Tayrona. Car à défaut d’y avoir croisé beaucoup d’espèces animales, on a entendu des chants aviaires se déployer comme s’ils cherchaient à se faire entendre et aimer du monde entier.

Lézard tout vert comme les feuilles à Tayrona en Colombie
Un des rares animaux qu’on a aperçus : un lézard vert vif comme les feuilles !

Se détendre sur des plages de rêve

Bon la Colombie c’est tout de même un pays tropical. Qui dit tropiques, dit plages, naturellement !

Lisa et moi à la plage de Palomino en Colombie
Allez, on vous emmène !

Et comme une envie de farniente. On a pas testé dix milles plages en Colombie, mais le peu qu’on a vu à Salento et Tayrona nous mis l’eau à la bouche, c’est le cas de le dire ! La chaleur est plus qu’au rendez-vous, les plages ont un aspect sauvage quand bien même les touristes marquent le territoire et l’eau est agitée et fraîche. C’est vrai que de prime abord, on se dit bien qu’une eau à 30 degrés c’est plus sympa. Mais croyez-moi l’été, vous serez contents de mouiller vos fesses dans une eau plus clémente que la température extérieure.

La plage et la mer agitée du parc national Tayrona en Colombie
L’eau est fraîche, mais d’une robe turquoise qui rince l’oeil !

Ah oui et sinon : rien ne vous oblige à vous baigner, une aprèm de glandouille à lire un bouquin, se perdre dans ses rêveries, ou dormir tout en en prenant un coup de soleil peut tout aussi bien faire l’affaire.


Déguster un des meilleurs cafés au monde

On ne peut pas faire un voyage en Colombie sans passer par la case dégustation de café ! La Colombie qu’on le sache ou non, fait un des meilleurs cafés au monde.

Différentes sortes de cafés en Colombie
Et il y a tellement de sortes ! On appris plein de choses en Colombie

Alors bougez votre arrière train et direction Salento ! Ou ailleurs d’ailleurs, mais la ville est réputée pour ses fermes à cafés.

Nous on avait fait un tour dans la ferme Momota, une ferme qui faisait de la permaculture et le propriétaire nous a enchanté. C’était un passionné qui nous appris un tas de choses sur le café, comment ça poussait, comment il fallait le traiter une fois récolté etc. Et bien sûr on a dégusté. Un régal !

Visite de la ferme à café en permaculture Momota à Salento en Colombie
A gauche c’est Uri, le gérant de la ferme qui tourne en permaculture, un type passionnant et passionné !

Avant, la Colombie exportait en grande majorité son bon café, aujourd’hui, avec les colombien(ne)s qui développent un intérêt pour le café et les nombreux petits producteurs qui se lancent, les locaux peuvent enfin boire du bon café. Je précise les locaux, car pour les touristes, il n’y a pas vraiment de problème dans tous les cas.


Profiter du pays, sans danger aucun !

Parce que la Colombie, ce n’est plus ce que ce fut. Loin des préjugés néfastes à la réputation du pays (merci Netflix), la Colombie c’est au contraire un pays accueillant ! Jamais on s’est senti en insécurité avec Lisa.

La Comuna 13, un endroit très dangereux avant mais qui revit complètement aujourd'hui
La Comuna 13, l’endroit le plus dangereux sur Terre dans les années 90, aujourd’hui on y fait des tours guidés !

Alors bien sûr, des précautions de base s’imposent comme dans les autres pays d’Amérique du sud, mais pas de quoi fouetter un chat. Ne sortez pas trop vos smartphones et appareils photos, ne traînez pas la nuit dans certains quartiers, et voilà !

Comme disent les locaux “no dar papaya”, ce qui veut dire littéralement “ne donnez pas la papaye”. En d’autres termes, ne provoquez pas inutilement un potentiel voleur. Après, j’ai pas bien compris pourquoi ils parlent de papaye, faut croire que c’est important pour eux, pourtant ce dont leur cuisine semble raffoler c’est la banane, mais bon.

Moi qui me balade tranquillement dans les rues de Bogota en Colombie
On se balade dans les rues colombiennes comme on se balade dans n’importe quelle grande ville en fait : en faisant un minimum attention.

Mis à part cela, on se sent au contraire toujours bien en Colombie !


Alors séduits ? Moi je dis ouiii !

Désormais vous comprenez peut-être mieux pourquoi Lisa et moi avons très envie de retourner dans ce pays. La Colombie a tant à offrir, il y a une telle douceur et joie de vivre, des paysages et une faune incroyables, un climat plus qu’agréable, bref, on en est presque à se dire que c’est trop beau pour être vrai et qu’il doit y avoir un truc…

Avant de réaliser que non ! Tout cela est bien réel et n’attend que vous.

Vous aimez mon article ? Épinglez-le !

9 bonnes raisons d'aller en Colombie

 

4 commentaires

    1. Hello Clémentine !
      Oui c’est ce que je me disais sur Narcos, que ça influence forcément un peu même sans faire exprès. Content donc si j’ai pu déconstruire un peu cette image ☺
      Ah oui, quand ? 😃

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.