Que faire à Cuzco ? 13 incontournables

La Plaza de Armas de Cuzco et son église de la compagnie de Jésus, un incontournable de Cuzco

Vous avez prévu un voyage au Pérou ? Cuzco en est un peu le centre névralgique et bien que très (trop ?) touristique, la ville de Cuzco reste très attrayante pour les multiples activités et à choses à y faire.

Pas étonnant lorsqu’on sait que cette ville située à tout de même 3400 mètres d’altitude était jadis la capitale de l’empire inca Tahuantinsuyo qui recouvrait alors une bonne partie de l’Amérique du sud. La ville de Cuzco (ou plutôt Cusco comme on la nomme là-bas ou encore Qosqo en quechua) signifie d’ailleurs “nombril du monde”.

C’est d’ailleurs son patrimoine culturel et historique qui rend Cuzco si attirante. Et la ville a quelque chose d’unique : lorsque les espagnols sont arrivés, ils ont littéralement construit leurs églises et palais sur les ruines et structures encore présentes de la cité inca. Le résultat : des places, des ruelles, des églises tout juste magnifiques et uniques au monde ! C’est pas pour rien que Cuzco a été déclarée Patrimoine Culturel de l’Humanité par l’Unesco.

Et j’ai même pas encore parlé de la visite du Machu Picchu ou de la vallée sacrée des incas… 😉

Si vous voulez savoir que faire à Cuzco lors de votre séjour au Pérou, je vous ai listé 13 incontournables que vous ne voudriez pas manquer !  

Cet article contient des liens affiliés :
→ À chaque fois que vous cliquez et achetez un produit je touche une commission. Mais ça ne vous coûte pas un centime de plus ! (c’est pas trop mon genre). Ça me permet de financer le blog et un jour de me rémunérer j’espère.
→ Tous les produits sont testés ou approuvés par mes soins (ou ceux de Lisa).
Si vous achetez merci pour votre soutien ! Si vous n’achetez pas, bravo, consommer selon ses vrais besoins est le plus important.

 

1) Apprendre l’histoire et la culture de Cuzco lors d’un free walking tour

Si vous voulez en apprendre plus sur le passé du Cuzco, l’architecture inca et l’arrivée des espagnols, il faut à tout prix faire un free walking tour !!

Alors je préfère vous le dire d’emblée : notre tour à nous était assez pourri (avec Real Cusco). Dès le début ils nous imposent un prix de 15 soles pour le pourboire (bien sûr qu’on veut donner un bon pourboire si le tour est bon, mais là du coup c’est plus un pourboire…). Et puis le guide, Nesto… On voyait qu’il essayait, mais il passait du coq à l’âne constamment et ça restait léger parfois les explications. Résultat : la moitié du groupe s’est barré en cours de route, c’est dire.

Bien dommage car le peu qu’on a pigé laissait entrevoir le potentiel et la mine d’informations qu’une bonne visite guidée pourrait nous apprendre. Car la plupart des tours font à peu près le même itinéraire en fait.

Tout ça pour vous dire que je suis sûr qu’un free walking tour digne de ce nom est un immanquable à Cuzco !

En effet des touristes satisfaits de leur tour guidé, il y en a eu ! Du coup je serais vous je passerais par un tour avec d’excellents avis sur TripAdvisor. J’ai regardé le Free Walking Tour Cusco (c’est son nom) et il a l’air vraiment bien. 

 

2) Se balader dans les rues pittoresques du centre historique

Balade dans les rues historiques du centre de Cuzco, une activité à faire à Cuzco

Parce qu’il n’y a rien de mieux pour découvrir une ville, son ambiance, son architecture, ses marchés, ses recoins qu’une bonne balade !

Et Cuzco s’y prête si bien ! En tout cas son centre car nous logions à une petite demi heure et j’aime mieux vous dire que le reste de la ville c’est un autre décor. Mais bon, ça fait partie de la ville aussi, c’est pas parce que c’est pas touristique…

Marché dans le centre historique de Cuzco au Pérou

Mais pour en revenir à nos moutons, le centre historique est d’un charme inoubliable avec ses ruelles étroites où une bonne partie des bâtiments aux fenêtres grillagées sont fait à moitié de ruines incas en pierres en-dessous et de bâtiments coloniaux blancs au-dessus.

On découvre ici un marché, ici une église, là encore une petite rue… Il fait bon s’y perdre en somme.

 

 

3) Se poser sur la Plaza de Armas pour observer l’animation et les monuments

Se poser sur la Plaza de Armas de Cuzco et observer l'animation et les monuments, les églises, l'architecture

Une de nos activités favorites avec Lisa lors de nos voyages en plus des balades pédestres, c’est tout simplement de trouver la ou une des places importantes d’une ville et d’y poser.

Pourquoi ? Tout simplement pour observer l’animation, voir les locaux vaquer à leur occupations quotidiennes, contempler tout ce remue-ménage, admirer les monuments qui entourent souvent une telle place…

Et la Plaza de Armas de Cuzco n’est clairement pas en reste là-dessus ! Ça n’arrête pas, les tours guidés qui démarrent, les touristes ou les locaux qui viennent comme nous profiter d’un banc. Et puis quels monuments ! L’église de la Compagnie de Jésus, la cathédrale de Cuzco, le charme des bâtiments coloniaux avec leurs balcons et leurs arcades qui invitent à y déambuler et j’en passe…

Si vous préférez un lieu plus calme pour vous asseoir, aller sur la place El Regocijo qui est juste derrière au sud-ouest.

 

4) Découvrir la fortiche pierre aux 12 angles (Hatun Rumiyoc)

La pierre aux douze angles, une attraction spéciale à Cuzco

Hatun veut dire “grosse” et Rumiyoc, “pierre”. Et je confirme, la célèbre pierre à douze angles n’est pas des plus petites ! Mais ce n’est pas la taille de la pierre aux 12 angles qui nous intéresse mais bien la façon dont elle a été incroyablement taillée.

Cette pierre jadis partie d’un palais incas et qui est aujourd’hui intégrée au palais de l’archevêque de Cuzco est le symbole de la maîtrise architecturale des incas !

Chez eux, point de terre ou d’autre matériau pour ajuster les pierres et les empiler, non ! À la place, les incas taillent la pierre au poil pour qu’elle s’encastre parfaitement avec ses voisines. Tout un art au résultat époustouflant. Ça a l’air de rien comme ça, mais je trouve ça hyper impressionnant, surtout pour l’époque ! La pierre aux douze angles a d’ailleurs été classée comme héritage culturel du Pérou.

 

5) Prendre le poul local au Mercado de San Pedro

Stand qui vend des produits à base de plantes à l'incontournable Mercado de San Pedro à Cuzco

Si on adore tant les marchés lors de nos voyages, c’est parce qu’on aime beaucoup se plonger dans leur ambiance pittoresque, découvrir un lieu de vie où se trame le quotidien des locaux. Quoi de mieux et de plus typique qu’un marché pour cela ?

Dans cette vaste halle construite par Gustave Eiffel en plein centre de Cuzco qu’est le Mercado de San Pedro vous trouverez absolument de tout : fruits et légumes bien sûr, mais aussi pain, graines, produits à base de plantes, fromages, viande, fleurs, souvenirs…

Et comme souvent en Amérique du sud, il y a un coin pour s’y poser pour manger un bout façon local. Pour la boisson, direction les abords du marché où y’a des vendeuses ambulantes de jus d’orange frais. Dégustation impérative !

Vendeuse de jus d'orange frais pressé, un régal à ne pas manquer au Mercado de San Pedro

 

6) Découvrir le coquet et artistique quartier San Blas

Rue de San Blas, ses maisons coloniales aux fondations incas et la vue sur les montagnes

Ah le quartier San Blas. Ses ruelles remplies de charmes, ses bâtiments à l’architecture tout bonnement super accrochante, ses cours adorables, ses vues dominantes sur Cuzco (on surnomme San Blas le balcon de Cuzco)…

En un mot, le quartier San Blas situé sur les hauteurs de la ville donne vraiment envie d’explorer tous ses recoins et de s’y perdre ! D’ailleurs si vous êtes friands d’objets uniques et d’histoire, l’église San Blas possède une chaire qui aurait été sculptée par les indigènes dans un seul morceau de cèdre.

San Blas c’est aussi là que les incas avaient construit leurs sanctuaires dédiés aux empereurs et c’est d’ailleurs le premier quartier de Cuzco historiquement. Aujourd’hui le quartier est connu pour être le quartier artiste de la ville. C’est tout naturellement qu’on y croise boutiques d’arts sympas, ateliers, bars à la mode et aussi restos végétariens et bios !

Bref, le quartier à ne pas louper ! On l’a découvert grâce au walking tour, on a décidé d’y retourner tellement il nous a plu.

 

7) Faire du shopping

Je suis pas du tout un fervent de la consommation compulsive de masse (plutôt l’inverse même) vu l’impact sur l’environnement (et sur son bien-être et son porte-feuille). Mais si je vous parle de shopping, c’est parce qu’il y a vraiment de très beaux souvenirs à Cuzco et qu’il n’est pas non plus interdit de consommer. Vous pourrez notamment en trouver dans des boutiques Fair Trade si vous avez envie de vous acheter quelque chose.

Alors c’est un budget un peu plus élevé que les boutiques autour de la Plaza de Armas qui grouillent de souvenirs de piètre qualité. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’un bon produit au Pérou restera amplement moins cher qu’un bon produit en France… 😉

Alors nous on a pas fait de shopping, mais si vous voulez voir des souvenirs locaux, je vous conseille d’aller voir les boutiques Awana Wasinchis Fair Trade et Fair Trade Store, toutes les deux sont dans la Calle Chihuampata. 

 

8) Admirer la vue sur les villes et les montagnes environnantes depuis le point de vue de la Plaza San Cristobal

Vue sur Cuzco et les montagnes depuis la Plaza San Cristobal, à faire à Cuzco !

Si vous aimez les panoramas, j’aime mieux vous dire que vous allez vous régaler !!

En grimpant (enfin je vous rassure c’est pas difficile) jusqu’au point de vue de la Plaza San Cristobal de Cuzco, vous allez en prendre plein les yeux… C’est même un de mes meilleurs souvenirs de Cuzco.

Je me rappelle à quel point cette vue m’avait épaté. On circule dans de petites rues, comme bien souvent, on monte, on monte… Jusqu’à ce que tout à coup, bam : la vue est soudainement étonnamment dégagée et alors là tout est là : les villes alentours dont Cuzco, ses clochers et ses tuiles orangées style colonial à perte de vue et au bout les magnifiques montagnes de nuances vertes, grises et beige sur fond de ciel bleu clair… Un régal et un étonnement que j’oublierai pas de si tôt !

 

9) Se régaler au restaurant Green Point

Délicieux plat vegan du restaurant Green Point à Cuzco, un régal

Ce resto vegan du centre historique de Cuzco est une merveille. A tel point qu’on y est retourné plusieurs fois alors que normalement c’était légèrement hors budget pour nous.

Mais avec de tels plats… La cuisine du Green Point est non seulement délicieuse mais aussi raffinée et très joliment présentée. 

Le restaurant a un menu pour 15 soles très réussi et hyper complet. On commence par une entrée de salades en buffet (mais on se sert qu’une fois), puis on se délecte avec une soupe voluptueuse, on goûte ensuite un plat (qui change tous les jours) qui nous emmène aux 4 coins du monde (curry, bruschetta et bien d’autres) et on finit par un très bon dessert. Cerise sur le gâteau : le tout est accompagné de pain et de boissons en illimité (la première fois on a eu eau et chicha morada, la boisson nationale à base de maïs et d’herbes).

Et si vous avez un plus gros budget, je vous laisse regarder le reste de la carte du resto… On a vu des gens commander dans la carte et franchement j’avais envie de leur voler leur plat haha.

Et si vous voulez plus de restos végétariens, Cuzco en regorge ! Notamment à San Blas, comme on voyait avant.

 

10) Manger local au Mercado de San Blas

Dégustation de repas local très bon et pas cher au Mercado de San Blas de Cuzco

C’est un pote états-unien rencontré lors du trek du Salkantay qui nous a parlé de ce marché alors inconnu pour nous et quelle découverte ! Il nous a dit y avoir dégusté un très bon Ceviche, le plat national péruvien à base de poisson cru, de jus de citron, de piment, de coriandre et d’oignon.

Et le ceviche était effectivement délicieux et rafraîchissant… Et vous finissez avec une haleine de chacal (y’a beaucoup d’oignons, mais j’adore ça, en plus c’est très bon pour la santé). Du coup, une fois n’est pas coutume, j’ai fait une entorse à mon régime végétarien au profit d’un saut dans la culture locale. Certains restos offrent le ceviche dans le menu à 10 soles, ça fait pas cher pour du poisson !

Sinon y’a pas que le ceviche pour les récalcitrants au poisson cru, toutes les autres spécialités locales sont proposées : lomo saltado, rocotto relleno etc.

 

11) Découvrir les Salineras de Maras de la vallée sacrée des incas en indépendants

Les nombreux bassins des Salineras de Maras pas loin de Cuzco au Pérou

Alors pour la plupart des attractions à visiter de la vallée sacrée des incas, il y a un billet touristique “boleto turistico” qui coûte 70 ou 130 soles selon la durée que vous avez sur place, y’a toutes les informations pratiques ici. 

Le hic c’est que la plupart de ces sites ne nous intéressaient pas (ça fait beaucoup de ruines tout de même) et qu’il n’est pas possible d’acheter des entrées individuelles.

Et donc comme on était tous les deux chauds pour aller voir les Salineras de Maras (salines de Maras) et que c’était hors boleto turistico, c’est ce qu’on est parti faire !

Les Salineras de Maras, ce sont des salines (de l’eau salée donc) en pleine montagne. Je vous laisse imaginer le décor de rêve : des terrasses sur différents niveaux, composées telle un patchwork d’une multitude de jolis bassins remplis d’eau salée couleur terre aux différents reflets… Le tout sur fond de montagnes vertes et rougeoyantes tout à la fois. Ce qui m’a fait aussi beaucoup kiffer personnellement ce sont tous ces petits conduits d’eau trop mignons de part et d’autres ! Goûtez l’eau d’ailleurs, vous verrez elle est salée (sans blague). Bon je sais que ça a l’air de rien mais c’est marrant à faire.

Moi qui visite les salines de Maras dans la vallée sacrée des incas près de Cuzco

Les salines sont exploitées depuis des millénaires, successivement par les indigènes, les incas, puis les conquistadors. La récolte est entièrement faite à la main et aujourd’hui des centaines de familles organisées en coopératives se partagent les puits.  

Lisa et moi avons choisi de le faire en indépendant, parce que c’était trop cher en agence et qu’on serait plus libres tout seuls ! Et puis c’est pas si compliqué, voilà toutes les infos pratiques pour vous.  

Comment aller aux salines de Maras ?

Départ à la gare routière au croisement de Calle Pavitos et Avenida Grau. Assurez-vous que le bus fera l’arrête au Camino Salinas. Vous marchez ensuite un peu jusqu’aux salines.

  • Option 1 :

Depuis les salines vous pouvez ensuite marcher jusqu’à Maras à pied en une toute petite heure. Maras est un mignon petit village très typique et quoique la place centrale est pleine de touristes et a quelques boutiques ça reste très authentique.

Vous pouvez y manger et choper un colectivo (bus local) pour vous ramener à Cuzco.

  • Option 2 :

Vous rebroussez chemin et allez attendre un colectivo au bord de la route pour rentrer à Cuzco. Enfin nous on s’est plantés et on a tout fait à l’envers, mais normalement il y a bien un bus qui retourne direct à Cuzco, à vérifier donc.

Budget pour les Salineras de Maras

  • Bus : 12 soles aller-retour, 6 pour chaque trajet (mais à la fin du premier trajet ils nous demandent finalement 10 soles… Hésitez pas à confirmer le prix avant de monter)
  • Entrée Salineras de Maras : 10 soles

 

12) Faire le magnifique trek du Salkantay et visiter le Machu Picchu

Lisa et moi au Machu Picchu, une cité inca à faire impérativement à Cuzco

Le Machu Picchu, une des 7 merveilles du monde est une cité inca bâtie à plus de 2400 mètres d’altitude en pleine cordillère des Andes pas très loin de Cuzco. C’est un site archéologique fascinant dans un décor magnifique.

Sauf qu’en fait avec Lisa on a failli pas y aller, on penchait pour la petite soeur du Machu Picchu, le Choquequirao, un autre site archéologique récemment découvert et beaucoup plus confidentiel. Mais les louanges de voyageurs à propos du Machu Picchu nous ont fait craquer.

Et c’est vrai que le site du Machu Picchu est impressionnant, c’est vaste, le cadre est splendide et on imagine volontiers toute une société qui y a un jour vécu. Après, je vais vous le dire en toute honnêteté : notre visite du Machu Picchu m’a pas non plus fait “wouah” contrairement à ce que j’imaginais. Peut-être que c’est à force d’en voir des images partout… Du coup je regrette un peu d’avoir participé à ce tourisme excessif sur ce site qui ne va pas tenir longtemps comme ça.

Par contre le trek du Salkantay pour aller jusqu’au Machu Picchu… Un bijou. La richesse des paysages et leur beauté est incroyable. On démarre dans des montagnes vertes mais à la végétation un peu séchée, on se dirait presque au bord de la méditerranée. Puis on aperçoit de hautes montagnes grises et enneigées, on passe par un lac sublime, on plonge dans la jungle… Le sentier de ce trek et les vues sont à couper le souffle. C’est pas pour rien que d’après le National Geographic c’est un des plus beaux treks au monde !

Paysage splendide lors du trek du Salkantay pour aller au Machu Picchu dans la région de Cuzco

 

Comment se rendre au début du trek du Salkantay ?

Voici ce qu’on a fait :

  • 3h30 (mais 4h suffit largement) : taxi pour la “gare routière” pour aller à Mollepata
  • 5h : mini van (colectivo) pour Mollepata pour 15 soles
  • 7h20 : on arrive à Mollepata et on paie la Tasa Municipal à 10 soles chacun
  • 7h30 : arrivé au centre de Mollepata et petit-déjeuner

→ l’alternative est de dormir directement à Mollepata si vous voulez pas vous lever trop tôt

  • 8h : début du trek sur le sentier de rando

Partez pas en trek ni même en voyage sans vous assurer correctement ! En dehors de la France, vous n’êtes plus couvert par la sécu et un accident peut malheureusement toujours arriver.

Lisa et moi on était passé par World Nomads (formule Explorer) pour notre tour du monde car ils couvraient de nombreuses activités de plein air (dont les treks), l’annulation et retard des transports, des dépenses médicale très élevées, notre électronique, bref, tous les trucs qu’il faut quoi.

 

La visite du Machu Picchu

On arrive à Hidroelectrica (juste en bas du Machu Picchu, plus proche que Aguas Calientes) pour y camper. Le lendemain il faut se lever tôt, car les portes ouvrent à 5h et le site est vite envahi. Reste plus qu’à se farcir la montée jusqu’au site !

Vous pouvez monter au Machu Picchu soit à pied, soit en bus. 

 

Prix du billet d’entrée au Machu Picchu

Le billet coûte 152 soles (soit 40 €) par personne, ou 200 soles (53 €) si on veut rajouter au choix le Wayna Picchu ou la montagne Machu Picchu.

Où acheter le billet d’entrée pour le Machu Picchu ?

Tout d’abord munissez-vous de votre passeport et ensuite 3 choix s’offrent à vous pour acheter votre billet :

  • En ligne sur le site officiel : un numéro de réservation vous est envoyé une fois le billet réservé. Il faut revenir sur le site et l’entrer dans la rubrique “check-in” et tadamm ! Reste plus qu’à imprimer votre billet.
  • À Cuzco : à la Dirección de la Cultura Cusco qui se situe en plein centre sur l’Avenida de La Cultura 220. C’est ouvert de 7h jusqu’à 20h.
  • Au Machu Picchu : ou plus exactement à Aguas Caliente, pas très loin du Machu Picchu. Allez au bureau d’Aguas Calientes de la Dirección Regional de Cultura sur l’Avenida Pachacutec. C’est ouvert du lundi au dimanche de 5h à 22h.

→ Les quotas quotidiens : alors j’ai lu et entendu à plein d’endroits qu’il y avait un quota d’entrées par jour… Mais aussi qu’apparemment ils l’appliquent pas… Mais en fait si. Bref on sait pas vraiment au final. Conclusion : prévoyez tout de même une marge pour réserver vos billets au cas où.

 

Comment rentrer du Machu Picchu

Il faut choper un bus à Hidroelectrica, juste en bas du Machu Picchu. Le trajet dure environ 6h et coûte 30 soles.

 

13) Contempler la Rainbow Mountain (Vinicunca)

La Rainbow Mountain, c’est une montagne aux couleurs de l’arc-en-ciel dans les environs de Cuzco ! Pour aller admirer ce chef d’oeuvre de la nature, il faut compter une journée entière d’excursion.

Mais bon, je vous avouerais que c’est un truc qu’on a pas fait… On avait peur d’être déçus de la “vraie” montagne. Je dis ça parce que certaines images sur internet ou dans les agences semblaient un peu trop flatteuses.

On a peut-être eu tort ! Car on a entendu des voyageurs vraiment émerveillés par leur excursion. Et je suis sûr que contempler la montagne Vinicunca doit effectivement être une expérience à part.

 

Comment faire la randonnée de la Rainbow Moutain ?

Vous pouvez passer par une des multiples agences de Cuzco, c’est encore le plus simple. Il vous en coûtera environ 120 soles en haute saison et presque la moitié en basse saison.

Attention à bien vous être acclimatés à Cuzco, vous montez tout de même jusqu’à 5100 mètres d’altitude.

 

Où loger à Cuzco ?

« 05 minutos de la plaza central-cusco”

Si vous cherchez où dormir à Cuzco, je vous conseille d’essayer l’appartement de Jhandy et Karen, le “05 minutos de la plaza central-cusco” ! Situé dans un quartier résidentiel bien tranquille de Cuzco, vous y aurez une chambre très confortable (avec un bon gros lit chaud), avec une salle de bain à vous et de l’eau chaude. Un atout de taille dans les Andes où la température n’est pas toujours clémente, surtout le matin et le soir et qu’il n’y en général jamais de chauffage.

Alors nous on avait eu des coupures d’eau parce qu’à l’époque l’immeuble était en travaux, mais comme ça fait presque un an je pense que c’est terminé. D’ailleurs mention spécial à Jhandy notre super hôte qui s’est démené pour nous amener une grosse bassine d’eau chaude alors que c’était absolument pas sa faute s’il y avait des travaux.

Seul petit bémol : faut marcher un peu pour rejoindre la place principale (Plaza de Armas). Mais comme Lisa et moi adorons marcher ça nous gênait pas. En plus on s’est dit que c’était une façon de voir aussi un autre Cuzco plus authentique que celui ultra touristique du centre. Mais je comprends si vous trouvez ça loin. En tout cas y’a des micros (bus) qui passent régulièrement à 2 pas (avenida Collasuyo) pour aller dans le centre.

Et gros point fort de ce logement : c’est pas cher du tout pour ce que c’est !

  • Chambre : lit double avec grosse couette, wifi, salle de bain privée avec eau chaude.
  • Location : 1/2h à pied de la Plaza de Armas.
  • Prix : 10 € par nuit

 
Si ce logement vous inspire pas, je vous conseille de jeter un coup d’oeil aux autres logements à Cuzco juste là :



Booking.com

Vous aimez mon article ? Épinglez-le 🙂

Que faire à Cuzco ? 13 incontournables

Alors, vous savez que faire à Cuzco maintenant ? 😉

Bien qu’on ait pas été tout le temps fascinés par Cuzco car très touristique (et peut-être aussi parce qu’on a eu de mauvaises expériences avec les locaux), faut bien admettre que :

  • on s’y ennuie pas, y’a tellement de choses à faire, c’est assez fou. Et je vous ai même pas parlé de toutes les églises, couvents et musée qu’on peut visiter car on l’a pas fait haha (c’est chronophage un musée et le plein air c’est bien aussi ^^)
  • on succombe bien volontiers à l’envoûtement de ses rues, son architecture, ses monuments, son charme, ses restos sympas, les vues sur la ville…
  • les activités à l’extérieur bien qu’archi touristiques offrent une plongée dans une culture et des paysages qui laissent rêveur (bien sûr je vous parlerais bien de la culture aussi à Cuzco même mais vu notre tour guidé… haha)

En tout cas j’espère que maintenant vous savez ce qui vous plaira à Cuzco et que vous allez kiffer ! Si vous voulez que je vous aide à préparer votre voyage à Cuzco, hésitez pas à commenter 😉

Prêts à partir visiter Cuzco et le magnifique Pérou ? Pensez à prendre votre vol 😉 

Lisa et moi on aime beaucoup Skyscanner et y trouvons systématiquement les prix les plus bas pour nos réservations.

7 commentaires

  1. Bonjour
    Article très sympa que je mets de côté dans ma messagerie, dommage manque le côté hébergement vos bonnes adresses, Cuzco et le Machu Picchu font partie bien sur partie de mon projet tour du monde.

    Concernant le treck pour se rendre au Machu Picchu il n’est pas trop dur pour un senior de 65 ans ?

    Bonne route à bientôt pour un autre article

    1. Hello Régis !

      Ah oui c’est vrai ce que tu dis sur l’hébergement, je viens justement de m’en rendre compte aujourd’hui ! Je compte changer ça rapidement, j’ai aussi d’autres article où ça manque… 🙂

      Alors ce n’est pas de tout repos comme trek je dois avouer et lorsqu’on l’a fait nous étions pas mal habitués à la randonnée je dois dire.
      Par contre c’est vrai qu’on marche assez vite. Donc
      – en y allant tranquillement ET
      – si tu as l’habitude de marcher régulièrement
      Je pense que ça devrait aller 🙂

      Je sais pas quand tu seras à Cuzco, mais je compte publier un article entièrement sur le trek du Salkantay et le Machu Picchu dans les mois à venir, donc si jamais t’es pas pressé, t’auras tout une foule d’infos à ce moment là 😀

    2. Hello Régis,

      Juste pour t’informer que je viens de mettre l’article à jour en rajoutant un logement qui nous avait plu 😉 Jette un coup d’oeil si ça t’intéresse.

  2. Merci , je ne suis pas pressé car mon départ est planifié pour octobre 2021 (en retraite en Avril 2021) c’est pour ça que je note le maximum d’informations en préparant ce premier tour du monde entre autre dans mes guides de voyage par pays que je vais traverser et que je mets à jour au fur et à mesure que je trouve des infos intéressantes
    Regis Articles récents…Guide de voyage au PérouMy Profile

    1. Bonjour

      Merci je vais le rajouter dans mon guide de voyage au Pérou avec un lien vers votre article sur les choses à faire à Cusco

      Merci pour cette adresse

  3. Bonjour,
    Super article. Une mine de chouettes informations. J’ai juste une question qui m’interpelle. Avez vous fait la salkantay trek par vous même? Sans guide?
    Merci pour le retour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.