Street art à Penang : 15 oeuvres à ne pas manquer et où les trouver

Oeuvre de street art à Georgetown, Penang en Malaisie

Penang, cet état malaisien où cuisine rime avec délice et street art avec émerveillement. Ce street art égrené au fil de ces rues jonchées de bâtiments coloniaux aux murs parfois décrépis.

Le street art est un des atouts qui font de Penang, et plus particulièrement Georgetown, une ville des plus séduisantes !

La ville est même réputée mondialement pour la qualité et la quantité d’oeuvres qu’on peut y trouver ! On doit beaucoup de ces oeuvres à Ernest Zacharevic qui est un peu l’icône du street art à Penang. Et la particularité de beaucoup des peintures murales qu’on trouve à Penang, c’est précisément qu’elle ne sont pas que des peintures, mais plus des oeuvres où la peinture interagit avec des objets extérieur comme un vélo ou l’environnement naturel qu’offre le mur comme une fenêtre 😉

Et puis souvent quel effet incroyable ont ces oeuvres peintes sur les murs décrépis de la belle Georgetown…

Maisons aux murs décrépis au détour d'une rue de Penang en Malaisie
Des murs comme ça à Penang, y’en a plein et ça donne un effet lorsque c’est peint !

Que vous soyez amateurs de street art ou non, toutes ces oeuvres vont vous plaire !

Pour vous aider à trouver toutes ces oeuvres et savoir à qui on les doit, ce qu’elles représentent, je vous ai fait un petit guide qui vous emmène à travers tout ça !

Cet article contient des liens affiliés :
→ À chaque fois que vous cliquez et achetez un produit je touche une commission. Mais ça ne vous coûte pas un centime de plus ! (c’est pas trop mon genre). Ça me permet de financer le blog et un jour de me rémunérer j’espère.
→ Tous les produits sont testés ou approuvés par mes soins (ou ceux de Lisa).
Si vous achetez merci pour votre soutien ! Si vous n’achetez pas, bravo, consommer selon ses vrais besoins est le plus important.

 

Les artistes de street art de Penang

 

Ernest Zacharevic

Ernest Zacharevic est un artiste lituanien très connu pour les oeuvres d’art qu’il a créé dans les rues de Georgetown à Penang. C’est même le plus connu !

C’est à lui qu’on doit l’interaction entre la peinture murale et son environnement, voire avec carrément des objets du quotidien rendant ainsi ses oeuvres uniques et reconnaissables entre toutes.

C’est alors qu’il était venu à Georgetown en Malaisie pour célébrer le nouvel an chinois qu’il a commencé à peindre sur les murs, comme il faisait auparavant chez lui en Lituanie où ses oeuvres étaient systématiquement effacées.

A Penang, au contraire, ses première peintures murales furent très bien accueillies et cela l’incita à continuer.

En 2012 il devient connu mondialement après avoir créé une série de 6 peintures murales pour le projet “Mirrors George Town” à l’occasion du Festival de Georgetown à Penang. La BBC a même alors surnommé Ernest Zacharevic la réponse de la Malaisie à Bansky (quand même ^^).

Depuis il a participé à d’autres expositions d’art comme le “101 Lost Kittens” ou “Art is Rubbish/Rubbish is Art” au Hin Bus Depot.

Dans tous les cas, Ernest Zacharevic est un des artistes les plus influents du street art à Penang et en Malaisie en général en ayant révolutionné la scène street art avec ses oeuvres innovantes et touchantes à la fois.

 

Louis Gan

Louis Gan est un artiste sourd muet né à Penang. Il est à l’origine de deux des oeuvres de street art les plus connues du Penang : Children on a Swing et Children Playing Basketball. Oeuvres où tout comme chez Ernest Zacharevic, la peinture joue avec son environnement et des objets extérieurs. Une touche que j’aime beaucoup !

 

Julia Volchkova

Julia Volchkova est une des rares femmes à avoir peint des oeuvres de street art à Penang. C’est une artiste russe talentueuse qui est à l’origine de quelques oeuvres de street art de Georgetown particulièrement photogéniques.

 

Les expositions et festivals de street art à Georgetown, Penang

 

Mirrors George Town

“Mirrors George Town” est le projet initié par la municipalité de Georgetown à l’occasion du George Town Festival de 2012.

C’est dans le cadre de “Mirrors George Town” que le fameux Ernest Zacharevic a été commissionné pour réaliser plusieurs oeuvres de street art.

Le but du projet était de réaliser le portrait d’habitants de Georgetown et de montrer le multi-culturalisme de la ville. Le projet fut un immense succès. Ernest Zacharevic s’est inspiré de scènes de vie quotidiennes des locaux en prenant des habitants comme modèle. Dans ces oeuvres il fait interagir avec talent les personnages des peintures avec l’environnement naturel de la peinture murale comme des fenêtres ou avec des objets tels que des bicyclettes. Ce qui est chouette c’est que comme toutes ces oeuvres sont au niveau de la rue, on peut facilement s’y intégrer nous-même pour des photos uniques !

Les deux oeuvres de street art les plus connues de Ernest Zacharevic pour ce festival sont Children on a Bicycle et Boy on Motorbike (on reviendra dessus en détail ;)).

En tout cas moi ce genre de street art dépeignant des scènes de vie quotidiennes c’est ce que je préfère, je trouve ça beaucoup plus touchant que bien d’autres sujets.

 

101 Lost Kittens

Après le succès énorme de ses oeuvres au George Town Festival de 2012, c’est tout naturellement qu’Ernest Zacharevic reçut de nouveau une commission pour le festival l’année suivante, pour le George Town Festival 2013.

En 2013 donc, à travers 12 oeuvres murales, Ernest Zacharevic a décidé d’attirer l’attention sur les chats errants de Penang (“stray cats” en anglais), en particulier ceux de Georgetown qui sont particulièrement nombreux. Son but ? Protéger ces animaux, d’où le nom de “101 Lost Kittens” pour le projet.

L’originalité du projet tient à ce que l’emplacement des oeuvres de Ernest Zacharevic ne fut pas révélé. Chacun pouvait se lancer dans une chasse au trésor à l’aide de codes QR et d’une page Facebook. Et ça marché ! De nombreux habitants de Georgetown et touristes se sont pris au jeux ! Ils ont ainsi découvert des lieux dans lesquels ils n’auraient peut-être jamais mis les pieds autrement.  

L’événement fut même relaté dans la presse internationale et sur les réseaux sociaux.

 

Art Is Rubbish/ Rubbish Is Art au Hin Bus Depot

En 2014, Ernest Zacharevic (pour changer), a tenue sa première expo “Art is Rubbish/ Rubbish Is Art” au Hin Bus Depot, une ancienne gare routière réaménagée en centre artistique où ont lieu régulièrement des événements. Je vous parle plus en détail dans mon article Que faire à Penang ? 15 incontournables.

Le centre artistique Hin Bus Depot à Georgetown, Penang en Malaisie

Ernest Zacharevic y met à l’honneur la réutilisation de déchets (=”rubbish” en anglais) comme des sacs de café, de vieilles portes en bois, des pièces de voitures, etc. Au total il a exposé 30 oeuvres.

 

Les oeuvres de street art

Bon, parce que vous voulez peut-être juste savoir où trouver ces fameuses peintures murales et oeuvres de street art à Georgetown, je vous les ai épinglées sur une carte, y’a plus qu’à ! (ce sont les points de couleurs, avec une couleur par quartier)

Vous pouvez aussi ouvrir la carte dans un nouvel onglet, comme ça vous verrez peut-être mieux (surtout sur mobile, ça peut être cool) en cliquant sur le bouton là :

 

Si vous voulez en savoir un peu plus sur chaque oeuvre, je vous ai fait une liste par emplacement (pour faciliter votre visite) en vous donnant pour chaque oeuvre, l’artiste, l’emplacement et la description de l’oeuvre 😉

 

1) Chew Jetty

  • Children in a Boat – Ernest Zacharevic

Ernest Zacharevic a peint cette oeuvre à l’occasion du George Town Festival de 2012.

On y voit deux enfants, sûrement un frère et une soeur, jouant dans un bateau sampan (une barque chinoise plate en bois) amarré à la rive. Le garçon est penché à l’avant et la fille sagement assise à l’arrière avec la rame.

L’oeuvre est peinte sur une des maisons en bois sur piloti typiques des Clan Jettys de Georgetown à Penang.

Si vous voulez en savoir plus sur Chew Jetty et les Clan Jettys, lisez mon article Que faire à Penang 😉

 

2) Lebuh Chulia (Chulia street)

  • Brother and Sister on a Swing – Louis Gan

Oeuvre de street art "brother and sister on a swing" à Penang

Encore une peinture d’une soeur et son frère, mais cette fois-ci sur une balançoire… Qui elle est bien réelle ! Et non ce n’est pas Ernest Zacharevic, spécialiste du street art interactif à qui on doit l’oeuvre pourtant mais Louis Gan ^^

Ce qui est chouette c’est qu’une seul des 2 balançoires est utilisée de sorte que si ça vous amuse de vous asseoir sur l’autre vous pouvez ! Ca fait des photos sympas 😉

Par contre non vous ne pourrez pas vous balancer : l’oeuvre de street art est tout de même adossé à un mur et les balançoires sont fixées.  

  • Children Playing Basketball – Louis Gan

C’est aussi à Louis Gan qu’on doit cette chouette peinture murale ornée d’un vrai panier de basketball ! Forcément 😉

On y voit deux enfants en train de jouer au basket. Le garçon lance la balle tandis que la fille essaie tant bien que mal d’essayer de l’attraper au vol. Ca donne l’impression qu’on a arrêté le temps au vol, un peu comme sur une photo.

  • Susu Soya Asli & Segar – St. Xavier’s Institution, Homesoy et Vilmedia

Oeuvre de street art "Susu soya asli" à Penang en Malaisie

Cette oeuvre représente une dame tenant un stand de lait de soja en distribuant à des enfants. Un moment de vie adorable.

Tout comme les oeuvres de Louis Gan ou Ernest Zacharevic, l’oeuvre est à moitié peinte, à moitié fabriquée. Et j’aime beaucoup !

 

3) Lebuh Armenian (Armenian street)

  • Children on a Bicycle – Ernest Zacharevic

Oeuvre "Children on a bicycle" à Penang

C’est une des oeuvres les plus connues de Ernest Zacharevic à Penang !

On y voit deux petites filles posées (et non pédalant) sur une bicyclette (une vraie) en rigolant toutes les deux. Un bonheur en enfantin communicatif.

  • Love me Like your Fortune Cat – Ernest Zacharevic

Oeuvre de street art "Love me like you fortune cat" à Penang

Cette oeuvre unique représente un chat peint avec un réalisme incroyable entouré d’une pyramide de “fortune cats”, des figurines de chats japonais (appelés Maneki Neko au Japon) censés apporter la bonne fortune.

Perso je suis pas hyper fan des fortune cats, mais j’aime beaucoup le chat au centre et ses yeux doux.

  • Skippy Comes to Penang – Tang Yeok Khang, Natthaton Muangkliang, et Louise Low

L'oeuvre "Skippy comes to Penang" à Georgetown en Malaisie

Skippy Comes to Penang est la plus imposante et la plus remarquable des oeuvres du projet 101 Lost Kittens du Festival de Georgetown de 2013.

En effet, on y voit un chat orange géant prenant toute la surface d’un mur !

 

4) Lebuh Ah Quee (Ah Quee street)

  • Boy on a Motorbike – Ernest Zacharevic

Oeuvre de street art "Boy on a motorbike" à Penang

Celle-là elle est excellente ! Comme le nom l’indique elle représente un garçon perché sur une moto. Un truc qu’on voit qu’en Asie et c’est pour ça que je l’aime beaucoup haha.

Ernest Zacharevic a utilisé, une fois n’est pas coutume, une vraie moto pour réaliser cette oeuvre de street art ! Il aurait trouvé la moto abandonnée à Love Lane par un touriste allemand. Au fur et à mesure les gens aurait restauré la moto.

  • Little Boy with Pet Monster – Ernest Zacharevic

"Little boy with pet monster" à Penang en Malaisie

Cette oeuvre rigolote représente un enfant courant derrière ce qui semble être un dinosaure qu’il tient en laisse. Original ^^

  • The Real Bruce Lee Would Never Do That – Artists for Stray Animals

Sur cette jolie peinture murale, on voit Bruce Lee donnant un grand coup de pied à 2 chats qu’il envoie voler à l’autre bout du mur. Et on comprend mieux le nom de la peinture du coup, autrement y’aurait de quoi être un peu interloqué.

 

5) Lebuh Cannon (Cannon street)

  • Reaching up – Ernest Zacharevic

Oeuvre de street art "Reaching up" à Penang

C’est une de mes oeuvres de street art préférées à Penang !

L’utilisation fait du décor naturel par Ernest Zacharevic est super bien faite et puis j’aime beaucoup la scène représentée, avec le garçon debout sur la pointe des pieds sur une chaise essayant d’atteindre un pot de fleurs posé sur une fenêtre. Le garçon est peint mais le chaise et la fenêtre sont bien réels !

  • Cat in a Blue Window – Artists for Stray Animals

Peinture "Cat in a blue window" à Penang en Malaisie

Le « Cat in a Blue Window » fait partie du « 101 Kitten Project ».

Comme son nom l’indique, on voit un énorme chat orange passer la tête à travers une fenêtre bleue. Les couleurs vives et vintages à la fois entrent en contraste et donnent du volume à cette peinture qui m’a beaucoup plu à Penang !

 

6) Lebuh Muntri (Muntri street)

  • Little Girl in Blue – Ernest Zacharevic

Oeuvre de street art "Little girl in blue" à Georgetown en Malaisie ©Shankar

Cette peinture murale d’Ernest Zacharevic à Penang prend un pan de mur entier d’une maison ! Et du coup perso je trouve que ça un côté légèrement effrayant de par sa dimension même si la représentation est en fait tout à fait innocente : il s’agit d’une petite fille dans son pyjama bleu qui s’appuie sur les 2 fenêtres de la façade.

  • The Indian Boatman – Julia Volchkova

C’est une des quelques oeuvres de street art de Julia Volchkova à Penang.

Je la trouve fantastique de réalisme avec cette homme indien debout sur sa barque, la rame à la main, harnaché de son turban. Le mur décrépi sur lequel l’homme est peint donne un ton vintage magnifique à cette oeuvre.

L’oeuvre fait honneur à Stewart Lane pour le rôle que cette rue a joué dans l’industrie maritime de Georgetown.

Attention, elle n’est pas exactement sur Lebuh Muntri mais dans un terrain vague sur Lebuh Klang, à côté de Lorong Stewart. Mais évidement y’a la carte si vous avez du mal à voir de quoi je parle ^^

 

7) Jalan Penang

  • The Awaiting Trishaw Paddler- Desmond Yeo

Oeuvre "The awaiting trishaw paddler" à Penang ©Jan

Cette peinture montre un conducteur de trishaw allongé peinard sur son trishaw attendant son prochain client. Ca m’a fait sourire parce qu’on reconnaît là tout le flegme asiatique des conducteurs de trishaw ou tut-tuk qui attendent paisiblement leurs clients allongés dans leur véhicule.

 

Comment visiter les oeuvres de street art de Penang ?

 

A pied

Lisa et moi on a tout visité à pied, les oeuvres sont vraiment pas loin les une des autres.

 

A vélo

Vélos en location dans une rue de Penang

Un autre moyen d’aller découvrir le street art de Penang est de louer un vélo.

Vous pouvez soit en louer directement dans la rue comme à Muntri street. Ces vélos sont mis à disposition par la ville de Georgetown pour pas très cher. Sinon certains hôtels et cafés proposent aussi des locations de vélos.

 

En trishaw

Trishaw garés à l'ombre d'un arbre, attendant les clients à Penang en Malaisie

Si vous voulez y aller tranquille et n’avez pas envie de marcher ou pédaler, vous pouvez toujours louer les services d’un trishaw.

Vous ferez coup double car les conducteurs de trishaws connaissent où sont les oeuvres et pourront vous faire un tour de street art à Penang sans que vous ayez à préparer tout vous-même !

Vous aimez mon article ? Épinglez-le ! 

Street art à Penang : 15 oeuvres à ne pas manquer et où les trouver

 

Le street art, un des piliers de Penang

Prêts à enfiler vos tongs et déambuler dans les merveilleuses rues de Georgetown à chercher les différentes oeuvres de street art ? Là-bas c’est devenue une véritable institution notamment grâce à Ernest Zacharevic !

Je suis pas quelqu’un qui m’intéresse spécialement à l’art (à part la musique, oh ouiii), mais pour la deuxième fois de ma vie je me penche un peu sur le street art (la dernière fois c’était dans la magnifique et très colorée Valparaiso au Chili) et j’ai adoré.

Je dois dire que les oeuvre qu’on trouve à Penang sont très touchantes et leur caractère unique donné par ces murs un peu (ou beaucoup) décrépis, moi ça me fait kiffer. Ça donne un cachet incroyable je trouve.

J’espère que ça sera votre cas aussi !! Et si vous voulez découvrir la liste des activités à ne pas manquer lors de votre séjour à Penang, cliquez là 😉

Décidés à partir en Malaisie ? Reste plus qu’à prendre vos billets !

Moi j’utilise toujours Skyscanner, c’est de ce que j’ai vu le comparateur le moins cher !

 

3 commentaires

  1. ça fait du bien de repartir en Malaisie à travers cet article. Merci. On a beaucoup apprécié cette ville si cosmopoliteLes ouevres de. Ernest Zacharevic sont vraiment très belles. Penang dégage vraiment une ambiance particulière. Entre le Street-Art et la Street-Food, c’était pour nous une belle étape (imprévue) pour nos 6 mois d’Asie du Sud Est.
    Alexandra Articles récents…Cap sur Sanur au Sud Est de BaliMy Profile

    1. Oui le cosmopolitisme de Penang c’est quelque chose ! J’ai adoré voir les chinois manger au resto indien et réciproquement !
      Yes je suis d’accord l’ambiance est top et ça donne envie d’y retourner 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.