7 bonnes raisons d’aller au Népal

Vue sur la chaîne Himalayenne depuis Nagarkot au Népal

De notre voyage autour du monde, le Népal est une des destinations qui nous a le plus touché. Tellement touché qu’on y a passé 2 mois au lieu de 1 comme prévu initialement !

Faut dire que c’était particulièrement facile de s’y attarder !! On a fait des rencontres magnifiques auxquels on pense encore avec nostalgie. On s’est époustouflé devant des paysages d’une beauté et d’une pureté incomparable que rien que d’y repenser j’en suis ému. On a pu se plonger au cœur de la culture et la spiritualité qui sont si fortes au Népal et bien d’autres encore… Tout ça dans un seul pays…

C’est un peu pour ça qu’on très envie d’y retourner et qu’on ne peut que vous recommander d’y aller ! Voici pourquoi vous aussi devriez y aller !

 

1) Admirer les montagnes les plus hautes du monde

Vue sur l'Everest depuis le Kala Patthar au Népal
Et voici… l’Everest !! Attention, c’est pas la montagne à droite, mais celle au milieu ! (si l’Everest apparaît plus petit c’est juste une question de perspective car il est derrière 😉)

Le toit du monde, c’est souvent ainsi qu’on surnomme l’Everest. Mais au Népal, Sagarmatha (Everest en népali) n’est qu’un géant parmi les autres. Nombre de ses voisins de la chaîne Himalayenne culminent à 7000 ou 8000 mètres d’altitude sans pousser ! Un chef d’oeuvre de la nature à contempler sans modération et au Népal ce n’est si compliqué !

Pour admirer les vertigineuses montagnes de l’Himalaya, Nagarkot est un emplacement parfait. La vue y est spécialement dégagée, et de si loin, on a peine à croire que les sommets qu’on aperçoit dominent tout ce qui peut exister sur cette bonne vieille Terre ! Et des points de vue, le Népal en est un vrai coffre-fort !

Bandipur, par exemple, est particulièrement magique au coucher du soleil. Les montagnes vertigineuses se peignent alors de couleurs orangé, blanc et bleu, dans une lumière douce et puissante à la fois. Et ce sans pour autant atténuer ne serait-ce qu’un instant le sentiment de majesté et de domination que les montagnes expriment.

Sarangkot, à deux pas de Pokhara est encore un autre exemple de lieu d’adoration de la nature népalaise, où les sommets trônant dans les 7000 mètres ne sont pas chose rare.

Lever de soleil à Sarangkot avec vue sur les Annapurnas près de Pokhara au Népal
La vue splendide depuis Sarangkot, juste à côté de Pokhara… Au milieu le Machapuchare, ou Fish Tail en anglais.

Bref, se retrouver à admirer le toit du monde est facile au Népal, mais en rien anodin !

 

2) Faire des treks sensationnels

Nous au camp de base de l'Everest au Népal
Yeaah, on est arrivés au camp de base de l’Everest !

Si vous êtes sur cet article, vous avez au moins une vague idée de la réputation du Népal pour ses possibilités de treks sensationnels ! J’aime mieux vous dire que ça ne vient pas de nul part ! La seule randonnée que nous ayons faite (au camp de base de l’Everest en 2 semaines tout de même !) nous a chaque jour ébloui un peu plus. Des montagnes recouvertes de verdure foisonnante aux pics titanesques au sommet enneigé, on a vu de tout. L’émerveillement était sans cesse renouvelé dans ce pays qui semble avoir été créé uniquement pour les amoureux de trekking. D’ailleurs en parlant d’amour, j’avoue qu’il s’est passé un petit truc en l’Ama Dablam et moi… Vous auriez vu ma tête d’amoureux éperdu en dévisageant ce pic de 6812 mètres sans gêne aucune.

Moi en pleine rando du camp de base de l'Everest au Népal
On est pas bien là, avec tant de merveilles autour de soi ?

Et ce n’est qu’un des multiples treks dont le pays s’enorgueillit. Les massifs montagneux que nous avons aperçus au loin et les photos de treks qu’on a vues nous ont laissé rêveurs quant aux autres treks que le Népal réservait. D’ailleurs, je dois dire qu’on a sévèrement hésité entre le camp de base de l’Everest et tour des Annapurna avant de nous décider pour le plus classique des deux. Quoique les Annapurna est aussi un incontournable du Népal ! Et la vallée du Langtang aussi, le Dolpo, le Mustang, et j’en passe… Il y en a tant (et aussi des courts) et pour tous les goûts !

 

3) Apprendre le yoga et la méditation

Notre salle de yoga à Pokhara au Népal
On en a fait des efforts et appris des choses dans cette salle !

Le yoga et la méditation sont deux disciplines très intimement liées et au top de la mode en Occident. Pourtant la manière dont on le pratique parfois, s’éloigne considérablement de l’état d’esprit originel de ces pratiques apparues au Népal et en Inde il y a des siècles de cela. Peut-être pour mieux s’adapter à nos rythmes de vies infernaux.

Au Népal, vous pourrez tout reprendre à zéro et apprendre notamment que la méditation n’est qu’un des 8 piliers du Ashtanga Yoga. Vous pourrez réaliser que le yoga n’est pas qu’un simple exercice physique comme l’athlétisme, le foot ou la natation. Mais que c’est tout un état d’esprit d’esprit, un mode de vie et bien plus encore… Et ce ne sont que deux ou trois des faits sur le yoga qu’on a apprises à Pokhara grâce à notre incroyable prof de yoga, notre cher Mahendra. Notre cours de 10 jours avec lui a été clairement une des meilleures choses que nous ayons faites au Népal.

Parce qu’on voulait bien faire les choses, c’est tout naturellement qu’on avait aussi pris un cours de méditation en même temps. Ca a été révélateur pour nous, un autre monde s’est soudain ouvert à nous en commençant à s’intéresser à la méditation.

Moi en train de méditer au monastère Urgen Cholin à Pokhara au Népal
Méditation au monastère Urgen Cholin de Pokhara

Même sans a priori trop être dans ce genre de disciplines, je vous jure que vous serez vite conquis ! On a tant appris sur nous-même et nos modes de vie !

 

4) Découvrir la culture et la religion

Cérémonie du Tika lors de la fête de Tihar à Katmandou au Népal
Cérémonie du Tika chez notre famille à Katmandou, un moment très authentique !

Au Népal, la population vit encore au rythme des célébrations religieuses et la culture a encore une forte emprise sur la manière de vivre des gens.

Lorsqu’on y était, on a eu la chance de vivre Tihar ! Tihar, c’est la fête de la lumière, au cours de laquelle les népalais accueillent Lakshmi la déesse de la prospérité, de la richesse et de la fortune. Autant dire qu’un accueil digne de ce nom lui est fait : les maisons sont nettoyées, on passe de l’encens, on dessine le chemin à l’entrée de la maison pour que la déesse trouve sa route en commençant par un mandala et on illumine sa devanture à l’aide de guirlandes électriques. D’ailleurs lorsqu’on est arrivés à Katmandou, peu avant Tihar, on se serait cru Noël en Occident (ou presque). Toute la famille chez laquelle nous étions lors de Tihar s’est habillée traditionnellement, chacun a eu droit au Tika, ce signe sur le front qui symbolise le 3ème oeil et censé porter bonheur. C’était incroyable de vivre tout cela !

Préparation du mandala pour accueillir la déesse Lakshmi pendant Tihar au Népal
Préparation du mandala pour la déesse Lakshmi

De façon générale au Népal, on remarque l’importance de la religion et de la culture dans le quotidien des gens. Dans notre famille à Katmandou, Rabina allumait de l’encens et priait tous les jours, dans les rues, on croise encore de nombreux saris, parfois des tikas…

Quant aux magnifiques temples antiques au Népal ce n’est pas ce qui manque  ! Certains ne sont malheureusement plus depuis le tremblement de terre de 2015, mais nombre d’entre eux sont encore là pour être admirés !

Enfin bref, la culture et la religion sont encore bien vivants !  

 

5) Se lier d’amitié avec les locaux si avenants

Nous et notre famille d'accueil à Katmandou au Népal
Nous avec notre adorable famille d’accueil à Katmandou

Alors que nous quittions le Népal, en route pour l’Inde, c’est là que j’ai réalisé une chose ; enfin deux. D’abord que j’étais réellement triste de quitter le Népal comme je n’ai jamais été triste de quitter un pays. Ensuite que c’était principalement parce qu’on y avait rencontré des gens fantastiques.

Ca a commencé avec la famille de notre Airbnb à Katmandou. On se sentait un peu comme membre de la famille chez Rabina, Rishi et leur deux petites filles trop chous ! Notre dernier soir, Rishi nous a cuisiné un Dal Bhat et on a tous mangé ensemble, c’était un chouette moment de partage !

Ca a continué avec Bhadra à Pokhara qui lui aussi avait une merveilleuse petite famille.

Nous et la famille de Bhadra à Pokhara au Népal
Nous avec Bhadra et sa famille !

A Pokhara, c’est là que nous avons aussi été illuminés par la rencontre de l’incroyable et on ne peut plus vivant Mahendra ! (ouais je sais, je parle souvent de lui lorsque je parle du Népal ou de nos rencontres de voyage, mais que voulez-vous, y’a des gens comme ça…). Mahendra c’était notre prof de yoga à Pokhara, mais ce n’est pas que le yoga qu’il nous a transmis. C’est surtout son énergie positive et tellement débordante qu’il nous a transmis.

Cours de yoga avec notre prof Mahendra à Pokhara au Népal
Cours de yoga avec le fantastique Mahendra !

Il lui arrivait d’éclater de rire comme ça, sans prévenir, au beau milieu d’une conversation, sans aucune raison. Au début on comprenait pas vraiment, on savait pas comment réagir, alors on souriait poliment. Puis un jour il nous a dit en toute simplicité que c’était bon pour la santé de rire. Et ça a fini par être très contagieux.

 

6) Déguster la succulente cuisine

Dal Bhat, le plat national du Népal
Hmm, un Dal Bhat ! (j’espère que vous regardez pas ça juste avant de manger, sinon ça serait un peu frustrant haha)

Hmm les Dal Bhats… Je suis encore rêveur lorsque j’y repense. Et pour cause : le plat national du Népal (car s’il y en bien un c’est clairement celui-là !) est un véritable régal ! Le Dal Bhat, ce plat que les locaux mangent une à deux fois par jour, est composé de riz et lentilles, souvent agrémenté d’un curry de légumes et pommes de terre. Curieusement, on a en mangé régulièrement et on ne s’est jamais lassé (ou pas encore haha) !

Mais le Dal Bhat, aussi fort symbol soit-il, n’est que la partie émergée de l’iceberg. Le Népal regorge d’autres spécialités culinaires toutes aussi succulentes les unes que les autres. Le Chowmein, bien qu’assez simple fait partie de mes préférés. Il s’agit d’un plat de nouilles sautées à l’huile avec des légumes (souvent du chou) et de la sauce soja, miam ! Le Népal fait aussi de très bons Samosas, souvent avec de la pomme de terre et un peu d’autres légumes parfois. C’est toujours un peu épicé, mais rien d’insupportable, au contraire ! Ca ne les rend que meilleurs.

Pani pura, spécialité népalaise
Le Pani Puri, un régal parmi les autres !

Et je n’ai pas cité les fameux Momos, le Pani Puri, et bien d’autres… La diversité culinaire est telle que même avec deux mois passés là-bas on est loin d’avoir tout goûté ! Et pas un des mets que nous avons goûté ne nous a déplu, loin s’en faut !

 

7) Pratiquer des sports de plein air intenses

Parapente au dessus de Pokhara au Népal
Parapente au-dessus de Pokhara, la vue est pas dégueu ^^

Avec des paysages comme les siens, le Népal est le terrain parfait pour tous types de sports un peu “extrêmes”. Du rafting au parapente en passant par l’escalade, le bungee jumping, ou bien sûr l’alpinisme ce n’est pas le choix qui manque ! (et j’en passe…). Amateurs de sensations fortes, de paysages grandioses et de prix tout doux comparé à l’Europe, préparez-vous à être très heureux !

Parapente au dessus du lac Fewa à Pokhara au Népal
Le parapente est en fait très populaire à Pokhara, mais ça n’empêche pas d’en profiter !

Pokhara est un point de départ particulièrement bien indiqué pour partir pratiquer nombre de ces sports : parapente au dessus du lac Fewa, rafting sur la rivière Seti, bungee jumping, tyrolienne, ULM, vous le verrez, chaque agence de Lakeside road propose une multitude d’activités aux sensations garanties !

 

Un coup de foudre en deux syllabes

Vous tergiversez encore quant à savoir si vous devriez aller au Népal ? Naan mais vous êtes pas sérieux là… 😄

Plus sérieusement justement, notre séjour au Népal a été d’une telle douceur de vivre… Et ce bien malgré notre trek de 2 semaines au camp de base de l’Everest ! Les paysages venaient amplement compenser nos légères peines lorsque nous en avions. Quant au reste de notre séjour, inutile de dire qu’avec des gens si formidables, une cuisine si riche et bonne, des traditions si vivantes, une spiritualité si prégnante et des aventures sportives si intenses il était difficile de ne pas tomber bêtement amoureux de ce pays.

Et vous, il y a un pays comme ça qui a été un vrai coup de coeur ?

Vous aimez mon article ? Épinglez-le !

7 bonnes raisons d'aller au Népal

 

2 commentaires

  1. hello !

    Je viens de tomber sur votre blog et j’en suis tombée amoureuse, il est vraiment super bien fait, très précis, vraiment top !

    Je me posais une question :

    pour le trek pour aller au camp de base de l’Everest, vous avez pris un guide ? ou vous avez fait ça en solo ?
    Vous me conseilleriez quoi ? je pars l’année prochaine avec mon copain mais avec le mal des montagnes etc, Est-ce que c’est quand même plus sur de partir avec un guide ? 🙂

    Merci et à bientôt !

    1. Hello Marie 🙂

      Ah ça me fait plaisir de lire ça !
      Non on a fait le trek en indépendants car c’est très bien balisé et y’a pas mal de monde pour être honnête, donc dur de se tromper/perdre.
      Seul défaut de partir en solo : on doit se trimbaler toutes nos affaires.
      Mais pour répondre à ta question à propos du mal de montagne, dans les faits je pense pas qu’un guide change grand chose. Enfin je veux dire le mal de montagne peut frapper n’importe qui n’importe quand, guide ou pas guide.
      Après le guide peut être une présence rassurante si tu ne sais pas comment réagir.
      Si tu penses à faire en solo avec ton copain, pour le mal de montagne le plus important est de s’acclimater (à Namche Bazar) et de redescendre si tu as vraiment le mal des montagnes.
      Ceci dit moi j’ai a eu mal à la tête à Gokyo (car on a fait la boucle) où justement on faisait 2 nuits d’acclimatation. Donc je me suis reposé et c’est passé.
      Dans tous les cas (mais tu dois déjà le savoir) : buvez beaucoup d’eau !
      J’espère que ce que je viens de te dire t’aidera à prendre une décision !
      Belle journée 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.