8 bonnes raisons d’aller en Asie

1) Les gens sont adorables

C’est la raison principale qui m’a fait aimer (au bas mot) l’Asie. Certes, ce n’est pas la seule, mais si on devait avoir à choisir entre disons l’Europe et l’Asie, il n’y a pas photo.

Les gens sont tellement gentils que c’en est parfois vraiment surprenant. Tu arrives là-bas avec tes grosses baskets d’occidental riche (pour eux) et individualiste et en voyant leur comportement, tu ne peux pas t’empêcher d’être touché. En tout cas moi je l’ai été. Ils sont si souriants, ils cherchent souvent à aider, renseigner ou simplement discuter, et sont réellement accueillants. Le jour où vous voyez ça en Europe, prévenez-moi. C’est assez déconcertant au début, mais c’est tellement agréable ! Et on s’y fait si rapidement au final… 

invitation à boire le thé avec une famille birmane
Invitation à boire le thé chez une famille birmane dans un village isolé

J’ai été le plus touché par ces Birmans vivant de petits villages reculés quelque part entre Kalaw et le lac Inle. On passait simplement à travers leur village humble et dénudé de toute richesse financière et d’artifice, lorsque, reconnaissant notre guide, ils nous ont invité à boire le thé chez eux. Si ce n’est pas incroyable ça. Ils font partie des personnes les plus pauvres au monde, et nous offrent gracieusement un thé sans même nous connaître. Et c’est arrivé plusieurs fois au cours de notre randonnée birmane. J’y repense régulièrement, ça a été un des moments mémorables de mon premier périple en Asie. Cela aurait pu paraître insignifiant, mais ce qu’on en tire est simplement merveilleux : se dire que l’humain est capable d’une telle chose. Cela redonne espoir et foi en l’humanité.

 

2) Les paysages font rêver

Lever de soleil sur le volcan Rinjani à Lombok
Sur le sommet du mont Rinjani en Indonésie – la plus belle randonnée de ma vie –

Ahh les paysages… C’est du rêve permanent en Asie, ou presque. Il fallait se retenir pour ne pas rester la gueule béante en permanence, car tout de même, ça en jette. Et puis cela fait un bien fou de voir des paysages différents de ce dont on a l’habitude. J’ai personnellement été fan de l’Indonésie. Entre les volcans magnifiques, la végétation luxuriante et les plages de rêve, j’étais servi. Ce qui m’a réellement coupé le souffle c’est le lever de soleil vers 4-5h du matin sur le volcan Merapi. Arrivé près du sommet après quelques heures d’efforts et voir ça, c’était comme une récompense. J’étais touché au plus profond de mon être. Faire une randonnée sur un volcan en Indonésie, ça a été la communion entre mon esprit et la nature. Il y a eu de nombreuses autres images époustouflantes durant les randonnées en Indonésie : se balader au-dessus des nuages et voir percer ici et là les sommets de volcans, ou encore la lumière mordorée du soleil sur le flanc d’une montagne pierreuse. C’était d’une beauté…

Lever de soleil sur le volcan Merapi en Indonésie
Randonnée sur le Mont Merapi en Indonésie

Dans un autre style, il y avait les couchés de soleil sur la plage de Kuta et Jimbaran à Bali. C’est un spectacle vraiment somptueux à voir. Ou encore les îles Thaïlandaises, le voir en vrai c’est tout même autre chose que à travers votre écran de télé. On se sent tellement petit face à tant de beauté et d’immensité. Que ce soit les îles paradisiaques ou les volcans majestueux…

La vie, ce n’est pas seulement respirer. C’est aussi avoir le souffle coupé. Alfred Hitchcock

Il y aussi les panoramas nettement plus artificiels de grandes métropoles telles que Bangkok mais qui m’ont néanmoins beaucoup plu : ce mélange de gratte-ciels, de temples bouddhistes et de maisonnettes traditionnels. Bon il faut dire que j’ai adoré la ville, donc c’est assez subjectif, mais franchement, c’est une cité incroyable. La perspective depuis le taxi vers ou depuis les aéroports en pleine nuit était impressionnante grâce à l’éclairage très bien réalisé des gratte-ciels qui s’en trouvait sublimés (en plein jour ils ne sont pas non plus dingues).

 

3) Les modes de vie aux antipodes des nôtres

Ce qui m’a également fasciné c’est la manière dont vivent les gens là-bas. Bien que de plus en plus occidentalisés, vous trouverez encore dans les régions plus ou moins reculées (parfois pas du tout) des gens vivant de façon “traditionnelle” ce qui parait assez irréel aujourd’hui en tant qu’occidental. Mais cela ouvre véritablement les yeux. Au Myanmar ma fiancée et moi avons eu la chance d’assister à un mariage dans un petit village paumé, où il y avait tout de même plusieurs centaines de personnes car ils avaient invité tous les villages alentour (c’est la tradition). La nuit précédant le mariage, ils avaient fait cuire des porcs , préparé des quantités phénoménales de nourriture, et mis de la musique à l’aide du haut-parleur du village  de sorte à ce que tous les villages alentours entendent – c’est une façon de les prévenir du mariage – (on a super bien dormi… ). Puis le lendemain a eu lieu la cérémonie après que tout le monde ait mangé et que les moines aient prié ensemble de longues heures durant.

Mariage de deux jeunes birmans
Mariage dans un village au Myanmar

Nous avons reçu un cadeau des mariés : un échantillon de shampoing. Ca va très certainement vous faire sourire : déjà car en général c’est aux invités d’offrir un cadeau, et puis pour le cadeau en lui-même. Bon, en fait cela faisait partie de la tradition d’offrir du shampoing et puis nous avons tout de même mis de l’argent au pot commun pour les mariés. Pour ce qui est du cadeau en lui-même (le shampoing), il faut savoir que là-bas c’est hautement considéré, comme d’ailleurs tous les produits de beauté.

One’s destination is never a place, but a new way of seeing things. Henry Miller

4) Hmmm…c’est trop bon !

Quant à la nourriture, mais c’est…. tellement bon. Chaque repas est une découverte. Ok, peut-être plus au dixième Pad Thaï mais enfin bon. Ce n’est pas l’unique plat thaïlandais. Et puis il n’y a pas que la Thaïlande. Par exemple j’avais goûté un plat à base de tempeh en Indonésie, c’était un pur régal. La cuisine est organique (tous les éléments sont vraiment mélangés pour ne former qu’un plat) et ça j’ai adoré, c’est une vision très différente de la cuisine, mais si vous saviez les saveurs que cela permet de découvrir ! De même, le déroulement des repas n’est pas du tout structuré comme occident ou en tout cas en France. Cette idée de “(entrée) – plat – (fromage) – dessert” c’est tout de même très franco-français.

Plat à base de nouilles, poulet, tempeh et légumes
Plat à base de nouilles, tempeh et légumes

5) Les temples incroyables

L’Asie en est remplie avec des styles aussi variés les uns que les autres, notamment en changeant de pays. Avec deux sites énormes : Bagan au Myanmar, qui est un des sites majeurs en Asie et Bali en Indonésie, ou la « folie » des temples atteint son paroxysme. L’île est noyée par tous ces sanctuaires qui se dressent à chaque coin de rue. Vous aurez juste besoin de tourner la tête à droite puis à gauche pour en voir deux. Attention en visitant les temples, évitez d’enchaîner Bagan ou Bali puis d’autres temples derrière, sinon vous risquez l’overdose, ce serait bien dommage ! En y allant doucement, vous pourrez ainsi faire place à l’émerveillement continu, qui est, je pense le but de votre voyage.

Un temple sur le site historique de bagan, myanmar
Un des milliers de temples à Bagan au Myanmar

6) La religion est intéressante

Le bouddhisme est très présent en Asie (c’est une des religions les plus importantes en Asie avec l’hindouisme et l’islam), et bien que personnellement anti-religion, je dois admettre que celle-ci m’a fortement intéressé. De toute façon, il est à mon avis toujours intéressant de trouver une morale dans les religions. Et celle du bouddhisme m’a particulièrement plu car on a l’impression que les bouddhistes sont des gens très respectueux de l’humain et de la nature. J’y fais d’ailleurs référence dans mon article sur pourquoi je suis devenu végétarien.

Offrandes et purifications dans un temple à bali
Offrandes et purification dans un temple à Bali

7) La vie n’y est pas chère

Ce n’est pas le plus important mais lorsqu’on veut des vacances sans bousiller ses économies, l’Asie est quand même la destination idéale ! Alors certes, il vous faudra investir environ 500€ pour le billet d’avion A/R mais ensuite un mois sur place ne vous coûtera environ que 500 € de plus (en mode backpacker, si vous choisissez de loger en hôtel et d’aller tout le temps au restaurant, faut doubler ce budget mensuel au moins).

Noix de coco au Sri Lanka
50 roupies sri lankaises = 0.30 €

Bon en revanche cette vie “pas chère” ça ne marche bien sûr pas avec le Japon, la Corée du sud ou Singapour, mais c’est tout même vrai pour la plupart des pays d’Asie : Inde, Sri Lanka, Népal, Chine, Thaïlande, Myanmar, Laos, Vietnam, Cambodge, Malaisie, Indonésie, Philippines etc… En moyenne en tout cas d’après ce que j’ai entendu et lu et bien sûr d’après mon expérience personnelle.

 

8) Le climat est idéal (ou presque)

Le climat comment dire…. Ce qui m’a immédiatement séduit, c’est ce sentiment unique en son genre en sortant de l’aéroport de Bangkok : tu es dans l’air climatisé et froid de l’aéroport, les portes vitrées s’ouvrent, et ça y est, tu plonges dans l’air chaud et humide la ville. Mais cet air est d’une douceur… Tout de suite t’as l’impression de vivre à un autre rythme, tu as l’impression d’avoir vraiment voyagé (alors que le voyage ne fait que commencer), d’être dans un ailleurs, inconnu pour le moment, mais d’ores et déjà fascinant. La chaleur caresse ton corps, tu te sens transporté, tu te sens bien, tu as envie de courir à la découverte de cette ville, de ce pays.

climat merveilleux et vue sur la plage a koh tao en thailande
Climat merveilleux et vue sur la plage à Koh Tao en Thaïlande

Bon, je sais tout même que tout le monde n’est pas à même de supporter les grosses chaleurs tropicales asiatiques. Et il est vrai que partir visiter les temples de Bangkok à l’heure la plus chaude de la journée avec peu d’ombre, n’a pas été la meilleure idée qu’on avait eue avec ma fiancée. Vous voyez quand vous vous plaignez d’être trempé de sueur et que vous vous dites que la première chose que vous ferez en rentrant c’est de sauter immédiatement sous la douche ? Ben là c’était la même chose, mais en 5 fois pire, et ça a duré de looongues heures. J’avais l’impression de pouvoir remplir un lac à moi tout seul. Mais bon, mis à part ça tout de même, le climat est des plus agréable. Après je ne rechignais pas pour autant à entrer dans un seven eleven pour avoir un peu de clim’… Ce qui ne m’a pas pour autant empêché dans l’ensemble d’adorer le climat. Et ça on ne réalise qu’une fois rentrés en Europe : là-bas on se plaint des chaleurs accablantes et de retour à Paris on regrette déjà de ne plus y être.

Foncez !

Après tout ça si vous n’êtes pas décidés, je ne peux plus rien faire ! Bon de toute façon c’est tout de même une histoire de goût et c’est personnel, mais très honnêtement, je n’ai encore jamais rencontré de personnes qui sont allés en Asie et qui n’ont pas succombé à son charme !

Plus récemment, j’ai découvert un autre pays d’Asie, le Kirghizistan : 7 bonnes raison d’y aller !

Vous aimez ? Epinglez !

Temple à Bagan au Myanmar

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeuxMarcel Proust

3 commentaires

  1. C’est vrai que l’Asie, c’est ce qu’il y a de mieux je pense pour changer radicalement du mode de vie occidental!
    Un des seuls continents où tu fais de magnifiques rencontres, dans des lieux magiques, et où la vie ne coûte casiement rien <3

Laisser un commentaire