Nouvel an dans le désert du Thar : safari à dos de chameau et nuit à la belle étoile

Chameaux dans le désert du Thar en Inde

Pour célébrer le nouvel an dignement, on a décidé de profiter du cadre très spécial qu’offre Jaisalmer à l’ouest de l’Inde. En effet, Jaisalmer, surnommée la ville dorée est construite au beau milieu du désert du Thar, à environ une centaine de kilomètres du Pakistan. L’occasion parfaite pour un safari à dos de chameau et une nuit à la belle étoile pour entrer en beauté dans la nouvelle année !!

 

On est passés par l’agence Trotters Independant Tours & Travels qu’on avait repéré sur Tripadvisor. Ils ont des notes juste excellentes ce qui met en confiance (enfin on sait jamais, les mauvaises marques chères ça existe aussi, mais bref).

A l’occasion du 31 décembre, Trotters propose une soirée spéciale avec danses et chants traditionnels, et feu d’artifice pour un extra de 500 Rps.

Tous les détails sur notre safari à dos de chameau dans le désert du Thar sont donc directement liés à la prestation offerte par l’agence Trotters. Si vous passez par quelqu’un d’autre, cela peut différer.

 

Alors, un nouvel an dans le désert du Thar c’est comment ?

DÉPART ET HALTE AU VILLAGE DE DAMODARA

Le jour du départ, nous avons rendez-vous à l’agence pour partir en jeep dans le désert du Thar. Malheureusement on nous entasse à 6 passagers sur des fauteuils étroits prévus pour 4 ou 5… Ca commence pas super bien pour une agence avec une telle réputation. Peut-être parce que c’est le nouvel an et qu’il y a environ 10 fois plus de clients que d’habitude. On part ainsi comme cela, sans que rien ne nous soit expliqué sur le programme du safari ou quoique ce soit.

Jeep de safari dans le désert du Thar en Inde
Les fameuses jeep où on était serrés… Bon faut dire que ça fait bien son boulot sinon ce genre de voiture !

Une demi heure plus tard nous faisons une halte de quelques minutes dans le village de Damodara où… encore une fois personne ne nous explique rien. Les enfants qui nous accueillent, nous sourient et demandent quelques roupies.

 

SAFARI A DOS DE CHAMEAUX

On retourne dans la jeep et arrivons enfin proche des dunes de sable. Des chameaux (qui sont en l’occurrence des dromadaires, mais le dromadaire est un chameau) et chameliers nous y attendent sagement. Tout est très bien organisé. Pas le temps de souffler, on saute sur les chameaux et c’est parti pour une balade d’une heure et demi sous le cagnard qui brûle notre peau.

Balade à dos de chameaux dans le désert du Thar en Inde
C’est parti pour une heure et demi sur ces drôles d’animaux sous le soleil dévorant !

Ce qui est bien suffisant, car aussi fun soit-il de monter sur un chameau, c’est pas non plus spécialement confortable. Même si le désert de Gobi nous a déjà permis de voir des chameaux de plus près, je ne peux m’empêcher de penser qu’ils sont franchement des créatures rigolotes. Nous nous enfonçons à présent dans les dunes de sables du désert de Thar, c’est vraiment chouette !

On se dirait dans un film… Les dunes, les quelques arbustes à grosses feuilles et… l’horizon parsemée d’éoliennes à perte de vue qui gâchent un peu le décor nous entourant.

Moi à dos de chameau dans le désert du Thar en Inde
Moi à dos de chameau… Le truc blanc dans le ciel tout à droite c’est un des multiples éoliennes.

Les chameliers nous font faire une pause pour gravir à pied une dune et y prendre des photos. Le panorama est top. Nous en profitons pour nous dégourdir les jambes et nous repartons.

 

ARRIVÉE AU CAMP

Vers 16h nous arrivons au camp où nous allons passer le nouvel an et dormir à la belle étoile. L’ambiance est plutôt cool, on admire encore le paysage insensé, on s’y balade et on discute avec les touristes nouvellement rencontrés.

Les dunes du désert du Thar en Inde
Les dunes magnifiques aux alentours du campement de notre agence…

Grâce à leur organisation solide, Trotters a installé de nombreux tapis sur le sable pour qu’on se mette à l’aise. Une fois tout le monde arrivé, un apéro indien nous est servi : chai et snacks comme pakora végétariennes (beignets de légumes, un délice !) et chips fraîchement préparés dans la cuisine improvisée au creux des dunes. Ca fait du bien, car on nous annonce que le dîner sera tardif. Et bonne nouvelle : il y a de la bière ! On en commande alors en prévision de la soirée.

La cuisine de l'agence Trotters dans le désert du Thar en Inde
La cuisine de Trotters, ils se sont vachement bien débrouillés !

Plus tard la bière nous est servie et fraîche s’il vous plait ! 🙂 On demande au manager qui en fait la distribution comment il a eu des bières fraîches en plein milieu du désert du Thar et il nous répond en plaisantant : “j’ai mon frigo dans le désert !”. Quel gros malin.

Nous avec nos bières fraîches en main, prêts à célébrer le nouvel an dans le désert du Thar en Inde
Cheers !

 

SOIRÉE DU NOUVEL AN

La température se rafraîchit et nous nous lions avec des américains, des singapouriens et des indiens. L’ambiance est vraiment cool ! Avec ces nouvelles rencontres, une bière à la main on est tellement bien… Que demander de plus ? Dans le genre expérience unique, c’est tout de même quelque chose, plantés là au milieu des dunes de sable et à discuter avec des inconnus sympas comme si de rien était.  

A présent c’est la nuit qui commence à tomber et c’est alors que nous pouvons apercevoir le soleil se coucher rapidement mais nous laisser tout de même le temps d’admirer sa rouge splendeur à l’horizon.

Coucher de soleil dans le désert du Thar en Inde
Le splendide coucher de soleil, si rapide quand on passe du bon temps 🙂

Il est temps pour un feu de camp ! Tout au long de l’après-midi, le personnel a regroupé des tas immenses de branches sèches trouvées aux alentours. Ils allument enfin le feu tant attendu. Tout le monde se rassemble soudainement autour de ce dernier et l’ambiance se réchauffe encore davantage, l’alcool aidant.

Feu de camp dans le désert du Thar en Inde
On est pas bien là ?

C’est ensuite que quatre locaux habillés de façon traditionnelle se mettent alors à interpréter des chants folkloriques du désert du Thar… Ou pas : à un moment ils nous font une belle interprétation de Frère Jacques, j’avoue que ça m’éclate d’entendre ça. Puis une des femmes nous offre une danse traditionnelle rythmée par ses déhanchements. C’est super chouette, je me demande comment elle y arrive et suis une fois de plus en admiration du fameux sari indien, c’est tellement plus féminin que les jeans slims.

 

DÎNER

Je commence à avoir sérieusement faim, mais fort heureusement le dîner arrive enfin. On ne peut pas vraiment reprocher l’heure tardive du dîner, on est quand même une soixantaine de personnes… Puis il faut dire que le spectacle de danse et chants nous a bien fait patienter. En tout cas c’est délicieux et surtout en quantité pharaonique : le personnel tourne avec des recharges de tout ce qui compose le thali (dal, curry de légumes, riz, chapati etc.). Seul défaut, c’était un peu froid, dommage.

Plus tard dans la soirée ils allument des petits feu d’artifices. C’est sympa mais plus mignon que vraiment impressionnant comme les feux d’artifices ont tendance à l’être. Les 12 coups n’ont pas encore sonné, on est un peu surpris. Mais apparemment une autre slave est tout de même prévue pour minuit, fort heureusement !

 

NUIT A LA BELLE ETOILE

Cependant, déjà fatigués, nous nous couchons avant le symbolique coup de minuit qui nous fait passer en 2018. La lumière propagée par la lune est tellement forte qu’on n’a même pas besoin de nos lampes frontales, c’est incroyable ! Pour avoir un peu plus d’intimité, on s’éloigne du campement et installons les couvertures fournies par l’agence par terre pour nous protéger du froid du sable. On se fourre dans nos sacs de couchage que nous avions pris soin de ramener et faisons face au ciel. Ca y est, on va dormir à la belle étoile en plein désert. C’est une première et c’est vraiment cool de se dire ça. Ca fait tellement bizarre de se réveiller en pleine nuit et au lieu qu’il fasse complètement noir, on voit la lune et des milliers d’étoiles qui nous regardent.

Sacs de couchage dans le désert du Thar en Inde
Voilà notre installation pour la nuit à la belle étoile !
Nuit à la belle étoile dans le désert du Thar en Inde
Ca y est, on est prêt pour une nuit à la fraîche dans le désert du Thar !

 

PETIT-DÉJEUNER ET RETOUR

Le lendemain on se réveille tardivement vers 8h. Et c’est là qu’on réalise qu’on a vraiment bien fait de prendre nos sacs de couchages quand les gens nous racontent qu’avec de simples couvertures sur eux ils étaient gelés !

Réveil dans le désert du Thar en Inde
Doux réveil après une nuit dans le froid du désert du Thar

Un jeune homme qui travaille pour Trotters nous apporte gentiment du chai à notre lit improvisé derrière une dune du camp. C’est ensuite l’heure du petit-déjeuner. Il est ultra-complet : c’est un buffet conséquent de toasts, oeufs, confiture, fruit et petits biscuits. Miam !

Petit-déjeuner dans le désert du Thar en Inde
Ca fait du bien après une nuit dans le froid du désert du Thar 🙂

Des voitures commencent ensuite à partir pour rejoindre Jaisalmer, mais rien ne nous est indiqué sur l’organisation ni les horaires. Du coup, c’est un peu au pif, il faut juste se manifester dès qu’une jeep est disponible. Par chance nous n’attendons pas trop longtemps avant de partir. Autrement en attendant la voiture suivante et pour ceux qui le désirent, il est possible de repartir en balade à dos de chameau. On rejoint Jaisalmer plus de 2h plus tard après avoir marqué des arrêts au fort Khaba et à un lac fait uniquement d’eau de pluie proche de Dedha.

Le fort Khaba dans le désert du Thar en Inde
Le beau fort Khaba, une construction vieille de 600 ans !
Lac dans le désert du Thar en Inde
Le beau lac d’eau de pluie proche de Dedha

De retour à Jaisalmer, on est impatients de prendre une bonne douche, le sable est partout !

 

Prestation du nouvel an de l’agence Trotters

La prestation était un peu chère pour ce qu’on a eu, mais bon, c’était le nouvel an ! On a payé 1950 + 500 Rps (extra du nouvel an) pour un départ en début d’après-midi et retour le lendemain en fin de matinée.

En effet, pour cette occasion Trotters a un peu merdé sur l’information, on aurait espéré avoir un peu plus d’informations sur le programme au fur et à mesure. Enfin, on se dit que c’est l’aventure ! On était finalement très bien et avons passés des moments inoubliables, c’est tout ce qui compte !

Mais on peut dire que leur organisation est très bien huilée et qu’ils se foutent pas de vous niveau services, notamment concernant la nourriture (thali et eau à volonté, snacks, thé…). On aurait juste bien aimé avoir accès à de l’eau dès le départ en jeep, car on a passé une heure dedans puis plus d’une heure à dos de chameau en plein soleil… Ca n’aurait pas été de trop.

En tout cas dans l’ensemble ils ont quand même bien assuré et l’ambiance était au top.

Le campement de Trotters dans le désert du Thar en Inde
Ambiance détendue au campement de Trotters 😉

Et puis je suis certain qu’en dehors du nouvel an l’organisation de Trotters et surtout l’information est bien mieux partagée aux touristes. En effet, usuellement ce sont plutôt une poignée de touristes qui partent chaque jour dans le désert du Thar et non 60.

 

Réserver avec Trotters

Nous on a réservé par email et sommes ensuite allés sur place pour payer. Mais il est possible de réserver seulement sur place. Contrairement à d’autres, les prix de Trotters sont fixes, pas de place pour la négociation donc. D’habitude on aime pas réserver pour rester flexible et marchander, mais en l’occurrence c’était la haute saison et on avait peur de se retrouver sans rien.

Si c’est trop cher pour votre budget, il est bien sûr possible de réserver ailleurs.

 

Réserver avec une autre agence

Chameaux dans le désert du Thar en Inde
Les chameaux, élément naturel de ce décor particulier

Ce n’est pas le choix d’agences qui manque à Jaisalmer. En plus de Trotters il y a aussi Real Desert Man qui a très bonne réputation. Et quasiment toutes les guesthouses proposent des safaris. Le mieux est d’éviter de faire ce qu’on a fait (😅) : ne réservez pas en avance. Ainsi vous pourrez tranquillement comparer sur place et même négocier. Certaines agences proposent des tarifs dans les 1500 Rps.

Attention par contre, une bonne partie des guesthouses vous ferons des chambres à bas prix dans l’espoir que vous preniez un safari avec eux. Puis insisterons lourdement pour que vous passiez par eux à défaut de quoi ils vous diront que soudainement votre chambre n’est plus libre. Deux options pour remédier à cela :  

  • passez par votre guesthouse pour le safari si la prestation vous a l’air bien
  • testez votre guesthouse en leur précisant bien en arrivant que vous avez déjà réservé un safari même si ce n’est pas le cas. S’ils vous emmerdent, allez voir ailleurs

 

Réserver avec un chamelier indépendant

Sinon il est aussi possible de partir avec simplement un chamelier indépendant, ça vous coutera moins cher. Et pour peu que vous choisissiez une personne pro et qui vient du désert, ça peut devenir une expérience unique.

Si ça vous tente, il faut absolument partir avec notre ami Ameen. Il vit dans le désert du Thar et ça fait plus de 15 ans qu’il est chamelier. En plus il a un super anglais, il est plein de sagesse et il est super rigolo. Il tient aussi le Jaisal Café où on a dû passer la moitié de notre séjour à Jaisalmer 😃. C’est là que vous pourrez réserver votre safari, mais vous pouvez aussi appeler Ameen (+91 099839 81208) pour vous renseigner (ou lui envoyer un e-mail à tandurichicken@yahoo.com, mais il y a peu accès vu qu’il habite dans le désert).  

 

  • Avant de réserver, bien demander ce qui est inclus/prévu : eau ? dîner/ petit-déjeuner ? couvertures ? combien d’heures à dos de chameau ? un chameau par personne ?
  • Si vous avez un sac de couchage, emportez-le ! Sinon sur place il vaut mieux prendre beaucoup des couvertures fournies.
  • Pensez à bien vous tartiner de crème solaire et à prendre lunettes de soleil et chapeau, ça tape fort !
  • Prenez des vêtements chauds pour la soirée et la nuit (notamment des chaussettes chaudes).
  • Prenez du papier toilette et pourquoi pas aussi des lingettes pour enlever un peu le sable de ses mains
  • Évitez si possible les Sam Dunes car c’est blindé de monde. Khuri paraît être une bonne alternative (même si ça devient très vite touristique là-bas aussi). Sinon des agences comme Trotters ont leurs “propres” dunes où il n’y a personne d’autre.

 

Une expérience à faire au moins une fois dans sa vie

Comme nouvel an, je peux vous dire qu’on oubliera pas de si tôt !! Passer le 31 décembre ou même n’importe quel autre jour de l’année dans le désert de Thar pour y faire un safari et dormir à la belle étoile est à faire au moins une fois dans sa vie ! Nous on a vraiment kiffé, surtout qu’on a passé Noël dans le bus de nuit… Mais on s’est bien rattrapés avec le nouvel an ! C’est vraiment spécial d’être une bière à la main avec des gens sympas et des dunes de sables à perte de vue, teintées par la belle et douce lumière du soleil couchant.

Si vous allez à Jaisalmer donc, le désert du Thar est à ne pas rater !!

Vous aimez ? Épinglez ! 

Nouvel an dans le désert du Thar : safari à dos de chameau et nuit à la belle étoile

 

 

3 commentaires

  1. Paysage magnifique à contempler sans modération. Merci pour cet article et les belles photos HD qui nous font voyager. Pour un désert d’aussi gigantesque, American va en prendre possession et faire rétrocéder toutes les reliques de l’Inde, exposées dans les grands musées britanniques et du monde. A dos de chameaux, cette virée en plein désert a tout pour plaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.