Le tourisme, une chance ou une menace pour les traditions ?

Femmes en costume traditionnel dans un petit village perdu au Népal

Avec la mondialisation galopante, l’essor du tourisme ne semble plus avoir de fin. Il est aujourd’hui possible pour toute personne ayant le portefeuille assez profond de partir à la découverte de quasiment n’importe quel pays et ses traditions.

 

Sauf que cette même mondialisation par l’envahissement de toutes les sphères de la vie par l’économie tend vers un effacement plus ou moins marqué des traditions et une relative uniformisation des références culturelles et modes de vie. Aujourd’hui il est possible de dire que la plupart des personnes des pays développés ou en voie de développement s’habillent de plus en plus quasiment pareil (soit comme en occident). On aurait pas pu dire la même chose y’a 50 ans.

Entre temps certaines traditions se sont perdues.

 

Mais le tourisme, par l’intérêt et la demande qu’il crée ne serait-il pas une chance de pérenniser ces traditions ? Ou plutôt une menace car les traditions seraient devenues ainsi “touristiques” ?

Ca fait un moment que cette question me taraude, j’avais donc très envie de vous partager mon point de vue à ce sujet. Mon article n’est pas basé sur une étude approfondie ni exhaustive ni systémique des faits mais sur mes propres observations et réflexions d’individu subjectif et voyageur. Et je sais que je peux me montrer très critique, mais ce n’est contre personne ! (d’autant que dans ce cas, je fais parfois partie de ces personnes…).

 

Le tourisme est une chance de pérennisation des traditions

 

LE TOURISME SE PORTE FORT BIEN !

Avec la mondialisation d’une part et l’enrichissement rapide de pays où une classe moyenne importante se développe (comme la Chine) d’autre part, le tourisme est en pleine expansion ! Une très bonne nouvelle pour les chinois (entre autres) mais aussi pour les pays qui les accueillent (on va passer les commentaires sur le comportement des touristes chinois, j’aurais des anecdotes à vous faire dresser les cheveux sur la tête !).

Touristes chinois en train de prendre des photos à Pokhara au Népal
Une « armée » de touristes chinois, un phénomène relativement nouveau mais en plein expansion

Quand on sait qu’il devient de plus en plus rare de ne pas croiser un seul touriste en voyage, on réalise un peu l’importance du tourisme dans nos économies. Certains pays sont plus marqués que d’autres bien sûr.

Cette demande si forte de la classe moyenne chinoise et d’autres (ceux qui voyagent depuis plus longtemps, nous les occidentaux) créé une demande si forte que les industries locales du tourisme sont obligées de mettre en place les infrastructures et les offres adéquats. Et ce que nécessite un tourisme en expansion ce sont des hôtels et auberges de jeunesses, des transports, des restaurants, des activités sportives, mais aussi et bien sûr des visites et activités culturelles impliquant directement la tradition !

 

ET L’INTÉRÊT POUR LES TRADITIONS AVEC

Car quand on voyage, on vient pour toutes sortes de raisons : les paysages, la culture, les rencontres, les monuments et plus encore. Dans tous les cas, la tradition d’un pays fait souvent partie des objets d’intérêts des touristes ! D’ailleurs je suis le premier à chercher à découvrir les traditions d’un pays. C’est ce qui fait son âme, le différencie et le rend si intéressant. Bon j’avoue je voyage aussi beaucoup pour les paysages car ça me touche énormément. Mais parfois, les paysages se ressemblent. Tandis que la tradition, elle non, c’est l’inverse. C’est ce qui fait la typicité d’un pays et le rend unique !

Nomade mongole en train de déménage en emportant sa ger avec lui
Un nomade mongole en train de déménager en emportant sa ger (yourte mongole) avec lui pour trouver des nouvelles pâtures pour ses animaux

 

C’EST AINSI QUE LES TRADITIONS PERDURENT

Du coup, il a apparaît évident que le nombre grandissant de voyageurs par la pression (l’intérêt, la demande) qu’il exerce sur l’industrie du tourisme engendre la pérennité des traditions. D’ailleurs certains pays savent très bien tirer profit de cette demande touristique comme la Thaïlande par exemple.

 

Oui mais…

 

Pourtant, curieusement, en pensant à la Thaïlande, j’ai du mal à voir réellement quelles traditions j’y ai découvert (pas vous ?).

Quand je pense à la tradition ou culture thaï, j’ai immédiatement en tête ces restos à touristes proposant des plats locaux (que je fréquente aussi à l’occasion, ce n’était pas une critique en soi). Dans le genre traditionnel, c’est peut-être un peu surfait, non ? Du coup est-ce que le tourisme tout en encourageant les traditions, ne serait-il pas aussi en train de les dévoyer ?

Le banana sunset bar à Koh Mak en Thaïlande
La Thaïlande excelle pour vous proposer des plats « thaï » dans des restos pleins de touristes

 

…Dans ce cas là, le tourisme ne serait pas plutôt une menace ?

 

Du coup, la question que je souhaite amener c’est surtout : est-ce que le tourisme nous fait jouir d’une expérience des traditions authentique et spontanée ? Est-ce qu’on peut encore parler de “tradition” ?

Car curieusement, en même temps que le tourisme se développe en un lieu, les traditions authentiques et modes de vies réellement vécus s’effacent avec l’enrichissement du pays qui vient avec (comme en Thaïlande). L’occident, cet éternel modèle… (ironie). En revanche, le touriste peut toujours découvrir les traditions… Mais d’une autre façon.

 

DES EXPÉRIENCES DES TRADITIONS ORGANISÉES…

Mon expérience tend à me faire répondre que malheureusement les traditions seront de moins en moins authentiques et spontannées.

 

Je me souviens, lors de notre tour dans le désert de Gobi en Mongolie, nous avons dormi tous les soirs dans une ger (yourte mongole), une expérience inoubliable ! On dinait avec la famille, pouvions échanger grâce au guide qui traduisait. Et nous avons découvert des traditions captivantes qu’on est pas prêts d’oublier ! Un moment unique dans notre tour du monde. Ceci-dit niveau spontanéité on a vu mieux : on aurait préféré pouvoir découvrir ces traditions au hasard en rencontrant des locaux, en partant explorer seuls…. Mais ça ne nous a pas empêcher d’adorer car au moins c’était authentique, c’était encore un mode de vie qu’ils pratiquaient apparemment (pour combien de temps ?)

 

Sauf quand on nous a fait dormir dans un camp de gers (yourtes) construit exprès pour les touristes, sans qu’aucune famille mongole n’y vive ! Tu parles d’une expérience authentique…

Camp de gers (yourtes mongoles) pour touristes dans le désert de Gobi en Mongolie
Voilà dans quoi on a logé une nuit… Vraiment dommage. C’était certes confortable mais où sont les traditions authentiques et les échanges avec une famille mongole ?

C’est ainsi que la tradition se “pérennise”, tout en étant vidée de son essence, de son sens originel. Déjà que l’expérience avec la famille était organisée donc perdait déjà de sa spontanéité, mais alors là c’était le comble de la dénaturation ! Quelle tristesse… Bon vous me direz qu’un tour organisé est peut-être ce qu’il y a de pire niveau spontanéité et vous n’aurez pas tort. Ceci dit visiter le désert de Gobi ça se fait pas en trottinette, je vous explique les possibilités dans mon article comment bien préparer son tour dans le désert de Gobi.

 

…ET MISES EN SCÈNE

En tout cas ce genre d’expériences organisées devient monnaie courante tout autour du globe.

Je pense aussi à ma visite du temple Doi Suthep à Chiang Mai en Thaïlande. En montant les marches qui donnent accès au magnifique temple, j’ai croisé en chemin une mère et ses mignonnes petites filles en costume traditionnel ! Formidable me suis-je dit instinctivement ! Quel bonheur de voir un bout de tradition thaï ! Car c’est pas forcément évident. Bah oui mais non.

 

Malheureusement, la mignonne petite famille s’était habillée exprès pour l’occasion et passait la journée là à demander si les touristes voulaient les prendre en photo. Moyennant bien sûr un échange financier. Bon, y’a rien de mal à ça me direz vous, ils essaient juste de gagner leur vie. Certes, je vous rejoins. Sauf qu’en Thaïlande, quasiment plus personne ne s’habille comme ça ! Encore une fois, la spontanéité s’est perdue… Au profit d’une scène montée de toute pièce (attention, je dis pas du tout ça contre les gens qui en vivent !).

 

Et je pourrais encore vous parler du J-Fest organisé à Jyrgalan dans l’est du Kirghizistan où nous étions cet été. Autant j’ai naturellement trouvé cela super chouette de découvrir les traditions kirghizes, autant l’évènement était tout de même monté de toute pièce pour attirer les touristes. 

Le Kok Boru, un jeu traditionnel au Kirghizistan
Voici un spectacle de Kok Boru un jeu traditionnel au Kirghizistan (par ailleurs assez cruel mais c’est là un autre débat) organisé à l’occasion du J-Fest !

Ceci-dit hormis ce genre d’évènement, le Kirghizistan reste très peu touristique et ses traditions sont très authentiques et vivantes pour le moment.

Déambulant dans les rues de Och dans le sud du Kirghizistan, nous avons surpris les locaux habillés traditionnellement et surtout très pris par leurs jeux d’échecs 😉

 

Comment cela se fait-il que le tourisme transforme les traditions ?

 

Malheureusement je crains que la perte de spontanéité et authenticité dans les traditions soit inévitable car elle est induite par le système économique.

 

UN SYSTÈME ÉCONOMIQUE…

J’explique cela par le simple fait du système capitaliste dans lequel nous vivons. Eh non je ne suis pas un affreux marxiste, j’essaie simplement d’expliquer quelque chose. C’est quoi un système ? C’est un ensemble de méthodes, de procédés organisés ou institutionnalisés pour assurer une fonction. Quelle fonction ? Gagner des sous ! Comme dans “capital-isme”.

Le truc, c’est que depuis la révolution industrielle, ces méthodes et procédés font l’objet d’une automatisation et rationalisation en progrès constant ! Et ce système cupide englobe de plus en plus de sphères de nos vies.

 

…QUI ENGLOBE TOUT…

Du coup, le tourisme est bien entendu concerné. C’est pour cela que les traditions perdent de leur authenticité et spontanéité. Car le tourisme développe des procédés (de plus en plus automatiques) pour gagner toujours plus d’argent grâce à ces expériences autour des traditions.

On ne laisse plus vraiment le potentiel profit dans le tourisme se faire au gré des vents et marées. On l’organise, on le systématise. Or les traditions font partie de ce que cherchent les touristes ! Ainsi rares deviennent les pays où on peut avoir une expérience authentique de découverte des traditions sans payer ou passer un quelconque service touristique. Ahh que ça devait être bien de voyager y’a 30 ans ! Bien sûr, on peut toujours se sentir mieux en se disant qu’on donne de l’argent aux locaux et qu’on les aide, mais à quel prix ? (c’est là un autre sujet finalement, même si c’est lié).

 

… ET TRANSFORME TOUT EN PRODUIT

Et voilà comment on en arrive là où on en est aujourd’hui : avec un nombre grandissant de traditions qui sont devenues des produits marketing fabriqués de toute pièce. Ce sont de moins en moins des modes de vies effectifs. Les traditions sont de plus en plus “simulées”, “jouées”, “mises en scène”.

Naturellement, et heureusement, de nombreuses traditions authentiques survivent bel et bien ! J’ai aussi vécu un certains nombre d’expériences dans ce sens . Par exemple au Népal nous avons eu la chance d’arriver en pleine fête de Tihar à laquelle nous avons pu participer avec la famille qui nous hébergeait ! Une plongée spontanée et excitante dans les traditions locales !

Application du tika pendant la fête de Tihar, une tradition au Népal
Rishi, le père de famille applique le tika sur le front de ses soeurs.
La fête de Tihar, une tradition au Népal
Lisa aussi y a eu droit !

Et dans l’ouest mongole, lorsque nous nous sommes retrouvés bloqués par la neige une famille nomade nous a gentiment invité à passer la nuit chez elle sans que soit prévu ! Tout s’est fait si naturellement même si c’était parfois avec une certaine gêne. Des moments qu’on est pas prêts d’oublier.  

Nous avec la famille de nomades qui nous accueilli devant leur maison dans l'ouest de la Mongolie
Nous voilà avec nos amis Grant et Christina et la famille nomade qui nous a accueilli devant leur maison
L'intérieur de la maison des nomades qui nous ont accueilli généreusement dans l'ouest de la Mongolie
Un intérieur simple mais super accueillant !!

Mais l’essor du tourisme les menace d’une transformation radicale.

 

Détruire ce que l’on touche

 

Ainsi, on peut dire que le tourisme encourage le maintien des traditions, qu’il les pérennise.

Mais par son côté cupide qui organise et met tout en scène, le tourisme en tant qu’un des pans de l’économie capitaliste mondialisée “fabrique” la tradition. Elle s’efface ainsi donc peu à peu en tant que mode de vie authentique et spontané des peuples ou cultures pour être prolongée en tant qu’artifice et produit marketé pour touristes avides de découvertes… et prêts à payer pour cela (et j’en fais partie, même si je préfère autant que possible éviter les découvertes de traditions artificialisées).

 

Dès lors, peut-on encore parler de tradition ? Bien sûr en tant que manière d’agir ou de penser transmise depuis des générations à l’intérieur d’un groupe, la tradition perdure grâce au tourisme bien que transformée et changée dans son sens et son but.

Mais les traditions dénaturées ainsi, est-ce encore ce qu’on cherche à découvrir en tant que touristes ? Pas si sûr. Finalement, on semble atteint de cette malédiction, où, englués dans notre système cupide, on ne peut s’empêcher de “détruire” ce qu’on touche, en l’occurrence les traditions.

Et vous, vous avez vécu des expériences où les traditions étaient mises en scènes comme ça ?

Pensez-vous que le tourisme soit une bonne chose pour les traditions ?

Vous aimez ? Épinglez !

Le tourisme, une chance ou une menace pour les traditions ?

 

 

2 commentaires

  1. Malheureusement, je dirai que c’est une menace… triste constat =/
    Merci pour cet article qui je l’espère en fera réfléchir plus d’un !
    Bien que non, étant donné que ce type de personne ne prendra pas le temps de passer sur votre blog ;-).
    Bonne continuation & bon voyage 🙂

    1. Hey Adrien,
      Oui je l’espère aussi que ça fera réfléchir les gens ! Hésite pas à partager l’article si tu penses que ça peut aider 😊
      Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge