Equipement de tour du monde : ma liste complète & mes conseils

Moi en trek autour du monde !

Une des parties les plus importantes de la préparation d’un tour du monde, c’est bien sûr l’équipement !

Et j’avoue que Lisa et moi on a pas lésiné là-dessus. Disons que ça permettait de faire patienter et se projeter dans cette fantastique aventure !

Et puis moi qui était sur la voie du minimalisme, j’étais content de m’acheter quand même un peu des choses après une si longue période de calme.

Du coup, on s’est un peu lâchés (plus en qualité que quantité heureusement), la part de l’équipement dans notre budget total le reflète.

→ DÉCOUVREZ NOTRE BUDGET DE TOUR DU MONDE ET SON BILAN !

Bon jusque là j’ai parlé de “nous”, forcément parce que j’ai voyagé avec Lisa. Mais dans cet article, je vous parlerai que de ma liste d’équipement pour simplifier. On avait en effet des affaires en commun comme l’appareil photo et les médicaments et puis en gros à part des vêtements casuals en plus grand nombre chez Lisa, nos sacs à dos de tour du monde se ressemblaient pas mal !

Pour chaque catégorie, j’ai fait une analyse des points à relever pour certains articles, mais pas pour tous ! Vu qu’il y en a des dizaines ça aurait été plutôt fastidieux et inutile. Vous savez bien à quoi sert un t-shirt 🙂

En tout cas j’ai essayé de prendre pas mal d’affaires respectueuses de l’environnement, en achetant notamment plusieurs vêtements de la marque Vaude et ayant recours autant que possible à des produits naturels pour la trousse de toilette.

Voici toutes les infos sur mon équipement de tour du monde !


Cet article contient des liens affiliés :
→ A chaque fois que vous cliquez et achetez un produit je touche une commission. Mais ça ne vous coûte pas un centime de plus ! (c’est pas trop mon genre). Ça me permet de financer le blog et un jour de me rémunérer j’espère.
→ Il est important de promouvoir des alternatives écolos ou éthiques. Naturellement, tous les produits sont testés ou approuvés par mes soins (ou ceux de Lisa).
MAIS ce n’est pas une raison pour oublier qu’une des vraies alternatives c’est aussi de moins consommer 
😉


Mon équipement de tour du monde en quelques chiffres

Mon équipement de tour du monde en chiffres


Conditions de notre tour du monde

Avant de vous balancer ma liste d’équipement pour notre tour du monde, je voudrais quand même vous expliquer un peu dans quelles conditions on est parti en voyage.

1) ON A VISITÉ DES PAYS CHAUDS ET DES FROIDS À LA FOIS

Et même très froids ! Je vous file les détails juteux dans mon article de bilan de tour du monde.

→ DÉCOUVREZ LE BILAN DE NOTRE TOUR DU MONDE EN CHIFFRES !

De la burning season en Asie du sud-est aux sommets de plus de 5000 mètres au Népal ou aux andes, on a vu de tout, il fallait donc s’équiper en conséquence !

Lisa à Siem Reap pendant la burning season
On a eu bien chaud au Cambodge, bien bien chaud !

Et, chose importante : on a eu du froid vers le début (en Mongolie et au Népal), mais aussi plus vers la fin (Chili, Bolivie et Pérou)… Du coup, renvoyer ses vêtements chauds en Europe à mi-parcours ça marchait pas pour nous 😂

2) ON A VOYAGÉ 1 AN

Bon en réalité on a voyagé 13 mois, donc un poil plus. Mais c’était pas prévu comme ça à l’origine. Et de toute façon, un mois ne fait aucune différence sur l’équipement haha !

En tout cas, c’est plutôt classique comme durée de tour du monde.

Et 1 an de voyage c’est pas une semaine au Portugal comme on l’a déjà fait. Là c’est en mode sac à dos, équipement de trekking, de plage, médocs. Bref, même si on veut voyager léger, faut quand même prévoir plus d’affaires que pour des vacances.

3) ON AVAIT PRÉVU DE FAIRE DES TREKS ET CAMPER

Et c’est pas forcément votre cas, ou moins ! Ou plus !

Vallée magnifique lors d'un trek au Pérou
Voilà pourquoi on aime tant les treks !

Nous on a fait 11 treks, dont la plupart étaient au Kirghizistan, en Bolivie et au Pérou. Et à part le camp de base de l’Everest au Népal et une ou deux autres fois, on a toujours eu à utiliser une tente. Donc ça a eu une incidence sur les affaires qu’on avait dans nos sac à dos.

4) ON EST PARTIS EN MODE MINIMALISTES (OU PAS…)

Enfin, on a essayé 😅 Sur certaines choses j’ai bien réussi mon coup… Mais clairement, y’a plusieurs affaires dont j’aurais pu me passer. Mais surtout, on a fait des achats en cours de route. J’y reviendrai plus tard !


Ma liste d’équipement de tour du monde par catégorie

🎒 LISTE DES SACS

  • LISTE DE DÉPART

1 grand sac à dos Forclaz 50L de Quechua
1 petit sac à dos Osprey
1 sac à dos étanche Sea to Sumit
2 sacs de compression Compactor

  • EN +/- EN COURS DE ROUTE

-1 grand sac à dos Forclaz 50 L de Quechua
+1 grand sac à dos Asymmetric 52+8 Vaude
+1 housse de pluie
-2 sacs de compression Compactor

ANALYSE DES SACS

  • Grand sac à dos

Bon là clairement la grosse boulette c’était de partir avec un sac à dos de voyage à peine molletonné aux épaules et certes super pratique pour du backpacking mais assez vite inutile en trek. C’est quand on a fait des treks au Kirghizistan que je m’en suis rendu compte. Jamais je n’ai eu aussi mal aux épaules de ma vie. Puis impossible de ranger un de sac de couchage là-dedans !

Donc j’ai acheté un sac neuf en Mongolie, un vrai sac adapté pour le trek cette fois. J’ai choisi la marque Vaude que j’aime bien car ils font des vêtements outdoor écolos de bonne qualité. D’ailleurs j’étais ravi de trouver cette marque en Mongolie, je m’y attendais pas du tout !

J’ai volontairement acheté un sac super léger (1,6 kg, c’est-à-dire rien du tout pour un grand sac de trek), obsédé que je suis par l’idée de voyager light (ce qui veut pas dire que j’ai réussi, lisez la suite haha). J’ai aussi pris un sac un peu plus grand que mon précédent histoire d’être tranquille. Et le voyage m’a prouvé que j’ai eu raison ! 

→ PROCUREZ-VOUS MON SAC VAUDE

Gros sac à dos pour partir en tour du monde
Nos gros sacs à dos qu’on a aussi beaucoup utilisés en trek ! (là c’est mon nouveau dessus)

Donc si vous avez prévu de faire des treks, partez pas avec un sac tout simple.

  • Housse de protection

Un indispensable du voyage en sac à dos : ça protège naturellement vos affaires de la pluie (même si c’est pas parfait) et ça protège aussi le sac lorsqu’il est stocké et balancé dans les soutes d’avions ou de bus.

  • Sac étanche

Le sac étanche c’était pas toujours utile, mais enfin sous grosse pluie on était vachement contents de l’avoir ! Alors pour la petite histoire : au début je voulais l’utiliser comme sac secondaire, comme petit sac à dos quoi. Heureusement que Lisa m’en a dissuadé, ça n’a aucun soutien (mais ça tient dans la poche).

→ PROCUREZ-VOUS MON SAC ÉTANCHE QUI TIENT DANS LA POCHE

  • Sacs de compression

Mes sacs de compression y sont passés, mais faut dire que je suis un peu une brute et ça reste du plastique donc… À un moment ça a lâché. En tout cas c’est top pour plusieurs choses : ça compartimente vos vêtements, ça prend moins de place et ça les garde au sec même si la pluie passe dans le sac (car oui quand il pleut comme vache qui passe, la housse de protection a ses limites et ça coule tout de même sur le dos).

→ PROCUREZ-VOUS DES SACS DE COMPRESSION

BILAN DES SACS

Bon, il faut bien le dire, je me suis un peu loupé sur les sacs, faites pas comme moi, partez avec un vrai sac si vous faites du trekking !

Sinon chaque sac à trouvé sa place en tout cas.


👕 LISTE DES VÊTEMENTS

  • LISTE DE DÉPART

2 t-shirts casual en coton
1 t-shirt en mérinos et lyocell de Icebreaker
1 t-shirt manches longues en mérinos Patagonia
1 t-shirt thermique Odlo
1 chemise en lin
1 veste à capuche en laine de mérinos Icebreaker
1 polaire épaisse Zermatt de The North Face
1 veste en primaloft Sesvenna de Vaude
1 veste de pluie
1 pantalon en lin
1 pantalon de rando Skomer Zo de Vaude
1 maillot de bain
1 paire de chaussettes courtes en mérinos Icebreaker
1 paire de chaussettes semi-longues en mérinos Icebreaker
1 paire de chaussettes longues d’alpinisme en mérinos Icebreaker
3 boxers synthétiques
1 boxer en mérinos Icebreaker
1 caleçon long en mérinos Icebreaker
1 ceinture en tissu
1 chèche
1 casquette
1 Buff
1 paire de gants légers en synthétique

  • EN +/- EN COURS DE ROUTE

-1 t-shirt en mérinos et lyocell Icebreaker
+1 t-shirt en synthétique
+1 bonnet
-1 bonnet
+1 bonnet
-1 chemise en lin
+1 chemise en lin
-1 chemise en lin
-1 casquette
+1 casquette
-1 pantalon en lin
+1 pantalon en coton
-1 paire de chaussettes courtes Icebreaker
+1 paire de chaussettes courtes en coton
-1 paire de chaussettes courtes en coton
-1 veste de pluie
+1 veste de pluie
+1 paire de gants en cachemire
+1 poncho
-1 chèche

ANALYSE DES VÊTEMENTS

  • Chemises en lin

Alors si y’a 2 chemises en lin de laissées c’est parce que y’en une première qui a lâché (déchirure transversale dans le dos) et la seconde qui la remplaçait, bah j’ai dû la paumer quelque part à en Colombie, sûrement à Bogota.

Moi avec une tenue achetée en tour du monde
Moi avec une tenue achetée lors du tour du monde : nouvelle chemise en lin et nouveau pantalon !
  • Veste à capuche en laine de mérinos

Ça c’est LA veste qui m’a accompagné à tous les instants du voyage. La veste à capuche de toute façon c’est un incontournable du voyage vu que c’est vachement polyvalent. Celle que j’ai achetée de Icebreaker est plus sportive que certaines, mais je trouve qu’elle passait bien en ville de toute façon. Et en mérinos c’est encore mieux ! (ça respire vachement bien et ça tient chaud).

→ PROCUREZ-VOUS MA VESTE A CAPUCHE EN MÉRINOS

  • Veste en polaire épaisse

Si vous avez prévu des pays assez froids ou d’être en altitude, vous cracherez pas sur une bonne polaire ! En tout cas nous qui avons fait un trek de 2 semaines au Népal, été en Mongolie en automne et passé pas mal de temps dans les Andes à régulièrement plus de 3000 mètres, on était content de notre choix ! La Zermatt de North Face est on ne peut plus chaude ! Par contre elle est un peu lourde vu qu’elle a tout l’extérieur en laine.

→ PROCUREZ-VOUS MA VESTE POLAIRE

  • Veste en primaloft/veste de pluie

Voici une bêtise avec mes vêtements : j’aurais dû prendre soit une veste de pluie un peu plus chaude, soit une veste en primaloft complètement imperméable, car parfois leur usage se recoupait, ce qui est dommage. Après d’un autre côté, je suis un gros frileux et en Mongolie et au Népal j’ai eu à littéralement mettre toutes mes couches de vêtements ! Ce qui ne sera peut-être pas votre cas haha.

  • Veste de pluie

Quant à la veste de pluie elle-même, là c’est encore une erreur de calcul de ma part. Enfin, en fait j’avais pris une veste que j’avais déjà, inutile d’acheter un nouveau truc encore. Sauf qu’il s’est avéré que c’était plus un coupe-vent qu’une veste de pluie. J’ai découvert ça à mon grand désarroi en pleine rando pluvieuse à souhait au Kirghizistan.

  • Pantalon de rando Vaude

Encore une fois j’ai choisi la marque Vaude que j’aime bien. Ce qui était important pour moi c’était de jouer la polyvalence, du coup j’ai cherché un pantalon zippable dont on peut enlever le bas. Et j’ai trouvé ! Après honnêtement je ne l’ai pas enlevé le bas si souvent mais bon ^^ A vous de voir si vous pensez vraiment en faire l’utilité.

→ PROCUREZ-VOUS MON PANTALON DE RANDO

  • Maillot de bain

C’était à la fois mon maillot de bain et mon short ! Pour éviter d’avoir des affaires en double. Et en plus j’avais tout de même mon pantalon de rando dont on peut zipper les jambes (mais en réalité je les ai pas zippés beaucoup).

Moi en maillot de bain à Kuang Si Fall au Laos
Et là c’était pratique, j’étais en short, enfin en maillot et y’avait plus qu’à faire plouf !
  • Chaussettes et t-shirt Icebreaker

Les vêtements Icebreaker m’ont un peu déçu, parce que vu le prix je pensais avoir acheté un truc durable. Bon à leur décharge les chaussettes ça dure jamais si longtemps et j’ai une démarche assez brutale. Et puis pour le t-shirt j’avais pris extra-fin exprès, donc bon… 

  • Casquette

Ah oui et la casquette ben j’avais acheté une casquette en Suisse mais finalement j’avais une tête de c** avec donc je l’ai cédé à une guesthouse et m’en suis procuré une nouvelle.

  • Buff

Vous connaissez peut-être déjà le « buff » qui n’est rien d’autre que le nom de la marque. En fait je ne saurais l’appeler autrement vu que c’est un accessoire multifonction : ça fait tour de cou, bandana, bonnet léger, et d’autres encore ! Plié ça prend aucune place donc c’est super pour éviter de se trimbaler un gros bonnet quand on il ne fait pas trop froid ou encore pour le cou si l’écharpe ou le chèche ne suffit pas. Là où on l’a le plus utilisé évidemment c’est lors des treks 🙂

→ PROCUREZ-VOUS MON BUFF

BILAN DES VÊTEMENTS

Sinon je suis assez content de mon équipement en vêtements, à part les points évoqués, j’ai bien joué avec la polyvalence comme mon maillot de bain que j’utilisais aussi comme short. Et je m’en suis très bien sorti avec peu de t-shirts et boxers en faisant des lavages réguliers dans l’évier de la salle de bain.

CONSEILS FUTÉS

  • faites la technique des couches : privilégiez des couches de vêtements pas fortement trop grosses mais superposez-les c’est bien plus flexible d’une part et d’autre part ça protège très bien du froid.
  • prenez des vêtements qui sèchent rapidement : oubliez le jean sauf si vous adorez vraiment le mettre. Pensez plutôt laine de mérinos, lin ou encore matière synthétique.
  • prenez pas beaucoup de sous vêtements et t-shirts : avec un bout de savon solide naturel et un évier, vous pourrez les laver au moins une fois par semaine.
  • Prenez des affaires en laine de mérinos, c’est trop bien. Ça tient chaud quand nécessaire, ça respire super bien et ça ne garde que très peu les odeurs, ce qui, en voyage en sac à dos n’est pas rien. Et Icebreaker est censé être une marque responsable d’après leur site.
Randonnée équestre en Mongolie par grand froid, il faut bien s'habiller de toutes ses couches de vêtements
La technique des couches avec moi c’est toutes les mettre ! Bon mais il faisait vraiment vraiment froid et je suis pas mal frileux 😂

👟 LISTE DES CHAUSSURES

  • LISTE DE DÉPART

1 paire de Converses
1 paire de tongs Havaianas
1 paire de chaussures de rando basses Moab de Merrell 

  • EN +/- EN COURS DE ROUTE

-1 paire de tongs
+1 paire de tongs

ANALYSE DES CHAUSSURES

  • Tongs

Bon bah ça c’est pas extraordinaire, elles ont fini par s’user, mais enfin c’était à la fin du voyage alors après un an d’usage intensif. Donc pour moi au contraire, je pense qu’elle plutôt très bien résisté ! 

→ PROCUREZ-VOUS DES TONGS HAVAIANAS

  • Chaussures de rando basses Merrell

On a pris basses exprès après avoir beaucoup réfléchi. Bien sûr des chaussures hautes ont le gros avantage de bien protéger et mieux maintenir pour les longs treks. Mais ça prend plus de place. Et comme ça nos chaussures faisaient aussi baskets en ville dans les pays froids. Et on a fait le trek du camp de base de l’Everest avec ça ! Donc c’est largement faisable avec des chaussures basses comme les miennes si vous vous posez la question.

Et petit plus non négligeable : mes chaussures étaient imperméables (véridique, combien de fois on s’est fait trempés ou j’ai foutu le pied dans une rivière sans faire exprès). Et elles avaient un bon profil, ça évite les glissades aussi ^^ 

→ PROCUREZ-VOUS MES CHAUSSURES DE RANDO BASSES MERRELL

Lisa en chaussures basses lors d'un trek
Lisa en randonnée en chaussures basses (je vous avais prévenu qu’on avait quasiment les mêmes affaires !)

BILAN DES CHAUSSURES

Eh bien, 3 paires de chaussures c’est peut-être pas énorme, mais pour moi c’était bien suffisant ! Les Merrell pour les randos, treks et longues balades ou pays froids. Les Converses pour la ville quand il fait ni trop chaud ni trop froid. Et les tongs pour tout le reste ! (surtout l’Asie du sud-est et la Colombie). Et j’avais pas besoin de plus !


🕶 LISTE DES ACCESSOIRES

  • LISTE DE DÉPART

1 montre Pro Trek de Casio
Quelques bijoux
1 paire de lunettes de soleil
1 paire de lunettes de vue
1 corde à linge (en commun avec Lisa)
1 kit de couture (en commun avec Lisa)
1 portefeuille
1 faux portefeuille en cas d’agression
2 cadenas TSA
1 bouche-évier (en commun avec Lisa)
10 élastiques (en commun avec Lisa)
10 sacs zip (en commun avec Lisa)

  • EN +/- EN COURS DE ROUTE

-1 bouche-évier
+1 paille en bambou
+1 paire de baguettes en bois
+1 brosse

ANALYSE DES ACCESSOIRES

  • Montre Pro Trek 

Dans la vie de tous les jours j ‘utilise une montre jolie et élégante, mais là pour le voyage j’ai préféré m’acheter un truc qui résiste un peu quoi. Et tant qu’à faire autant qu’elle serve à quelque chose comme mesurer l’altitude par exemple ! Particulièrement utile si vous aimez faire de la rando. Enfin moi j’aimais bien savoir où on était, ce qu’il nous restait comme dénivelé à monter par exemple. Et j’aimais bien aussi savoir la température parfois en rando. Le choc c’était au camp de base de l’Everest quand j’ai regardé… Il faisait 0 dans la chambre ! Sympa 😄

→ PROCUREZ-VOUS MA MONTRE PRO TREK

  • Corde à linge

Ce qu’on pensait être un achat de génie a fini dans le sac quasiment tout le temps. Alors on l’a quand même utilisé hein, mais pas autant que ce qu’on pensait. Parfois on l’oubliait bêtement dans le sac et posions nos affaires à sécher sur le mobilier. Bon parfois aussi, souvent même, on trouvait rien pour attacher la corde.

Linge étendu sur la corde à linge dans notre chambre
Notre toute première chambre au Kirghizistan où on a pu étendre le linge sur la corde
  • Faux portefeuille

Je vous dirais bien qu’il a servi à rien vu qu’on s’est pas fait agresser. Mais en même temps tant mieux. Sauf qu’il y a toujours un risque dans l’absolu. On a juste eu de la chance et avons toujours été prudents.

  • Bouche-évier

Un indispensable pour faire tranquillement tremper le linge dans l’évier avec du savon. Ou même pour laver activement c’est quand même bien plus pratique et évite de gâcher des quantités d’eau astronomiques. Malheureusement j’ai dû l’oublier dans une guesthouse quelque part.

  • Paille et baguettes réutilisables

On les achetées afin d’éviter tout ce gâchis affreux de couverts jetables en Asie du sud-est (et ailleurs pour la paille). Et on en est très contents ! Bon on a du mal à acquérir le réflexe de sortir nos pailles, mais c’est une question d’habitude.

→ PROCUREZ-VOUS DES BAGUETTES RÉUTILISABLES

Moi qui mange avec mes baguettes réutilisables en bois
J’ai délaissé les baguettes gentiment offertes qui auraient fini à la poubelle !
  • Brosse

Le but était d’améliorer le lavage en évier puisqu’on évitait au maximum les machines pour des raisons écolos. J’ai l’impression que ça a aidé parfois, mais très honnêtement j’en suis pas vraiment convaincu et pense qu’on aurait pu s’en penser. Bref, on a essayé.

BILAN DES ACCESSOIRES

On avait visé plus ou moins juste. Pour ce qui est du lavage du linge ça allait mais pour le séchage, la corde était peut-être superflue.

Quant aux ustensiles réutilisables achetés en route, c’est qu’on a réalisé seulement en route qu’on pouvait éviter de jeter à chaque fois. Oui on est un peu lent à la sensibilisation…


🏕 LISTE DU MATÉRIEL DE CAMPING

  • LISTE DE DÉPART

1 lampe frontale Petzl
1 couteau multifonctions (en commun avec Lisa)
1 couteau de poche Opinel (en commun avec Lisa)
1 sac à viande

Moi qui explore une grotte grâce à ma lampe frontale
L’indispensable lampe frontale ! Pour les grottes, le camping, et d’autres encore !
  • EN +/- EN COURS DE ROUTE

-1 couteau de poche Opinel
-1 sac à viande
+1 tente Exolight II de Jack Wolfskin (en commun avec Lisa)
+1 matelas gonflable Jack Wolfskin
+1 sac de couchage confort -2
+1 jeu de couverts en plastique
+1 tupperware

ANALYSE DU MATÉRIEL DE CAMPING

  • Couteau multifonctions

Qu’est-ce qu’il nous a été utile ! On aurait pu difficilement s’en passer en treks ou même à plein plein d’autres moments.  

  • Sac à viande

A part une ou deux fois en supplément du sac de couchage acheté entre temps je ne l’ai jamais utilisé. Alors oui parfois les draps ont pas l’air entièrement propres, dans ce cas je me déshabillais pas entièrement, puis douche le matin et voilà ! C’est donc pour cela que je l’ai filé à mes parents lorsqu’ils sont venus nous voir en Thaïlande.

  • Tente, matelas et sac de couchage

Alors là on s’est acheté la totale. On est partis sans en se disant qu’on louerait sur place, puis comme ça on aurait des sacs plus légers ! Sauf qu’au Kirghizistan on a beaucoup fait de treks et du coup on s’est dit que ça sera rentable finalement d’acheter notre propre matos pour pas payer je ne sais combien de locations qui en s’additionnant feraient tout de même leur pesant d’or.

Et on était très contents de ce qu’on a acheté, en particulier de la tente qui super légère et rapide à monter !

→PROCUREZ-VOUS NOTRE TENTE

Notre tente sur un site de camping lors d'un trek
La toute fameuse tente… Elle se monte en 5 minutes !
  • Couverts et tupperware

Encore une fois, c’était pour éviter le jetable à chaque rando.

BILAN DU MATÉRIEL DE CAMPING

Alors on s’est un peu plantés de partir sans tente ni sac de couchage avec tous les treks qu’on a fait, mais bon au final on a pris la bonne décision d’acheter de quoi faire en cours de route. Mais ça c’est vraiment à ajuster selon les treks que vous ferez.

Après un sac de couchage a plus de chances d’être utilisé qu’une tente car vous pourrez aussi l’utiliser en refuge ou bien même quand il fait froid en général et qu’il n’y a pas assez de couvertures (mais ça n’arrive pas si souvent tout de même).

CONSEIL FUTÉ
Faites un calcul pour de vrai de combien de treks vous comptez faire, comme ça vous saurez si vous devez et ce que vous devez prendre en matériel de camping.
Bien sûr vos plans vont sûrement changer, mais pas du tout au tout non plus. Comme ça vous saurez si ça vaut le coup de s’encombrer d’une tente, d’un sac de couchage, etc.


🛁 LISTE DES AFFAIRES D’HYGIÈNE & COSMÉTIQUES

  • LISTE DE DÉPART

1 gourde filtrante Water-to-go
2 filtres de rechange pour gourde
1 serviette en microfibre
1 trousse de toilette Vaude Tecowrap
1 rasoir à lames
1 brosse à dents
1 coupe ongle
1 boite de coton-tiges
1 rouleau de papier toilette
2 savons solides naturels Dr. Bronner’s
1 boîte à savon
1 shampoing solide naturel Lamazuna
2 déodorants pierre d’alun
1 rasoir électrique
1 crème hydratante mains
1 sac linge sale
1 spray anti-moustique (en commun avec Lisa)
1 spray désinfectant naturel mains du Dr. Bronner’s
Quelques paquets de mouchoirs
1 pot de crème solaire

  • EN +/- EN COURS DE ROUTE

-1 déodorant en pierre d’alun
+1 cure oreille Oriculi de Lamazuna
+1 brosse à dents à tête interchangeable de Lamazuna
+3 têtes de brosse à dents de rechange de Lamazuna
+1 shampoing antipelliculaire

ANALYSE DES AFFAIRES D’HYGIÈNE & COSMÉTIQUES

  • Gourde filtrante Water-to-go

Ça c’était le truc indispensable du voyage qu’on archi-rentabilisé. Car l’eau potable c’est un truc d’occidental. Pas une fois on en a eu durant notre tour du monde, à part à Medellin où on en a bien profité ! Et le gros avantage c’est que largement plus écolo que l’eau en bouteille (et accessoirement ça revient bien moins cher).

→ PROCUREZ-VOUS UNE GOURDE WATER-TO-GO

Moi qui boit à ma garde en Bolivie
Peut-être l’élément dont on aurait eu le plus de mal à se passer
  • Serviette en microfibres

Assez indispensable, ça permet d’éviter d’utiliser l’éventuelle serviette à disposition dans la guesthouse (pour des raisons écologiques) et vu que c’est en microfibres, ça sèche vite.

→ PROCUREZ-VOUS UNE SERIVETTE EN MICROFIBRES

  • Savon et shampoing solides naturels

C’est le choix écolo mais ça permet aussi d’éviter l’angoisse de la bouteille de gel douche renversée dans le sac 😅

Ah oui et si vous voyez pas de dentifrice ni de mousse à raser, c’est normal, j’utilisais le savon du Dr. Bronner’s à cet effet.

→ PROCUREZ-VOUS DU SAVON SOLIDE DR. BRONNER’S

→ PROCUREZ-VOUS DU SHAMPOING SOLIDE LAMAZUNA

  • Déodorant en pierre d’alun

J’étais parti avec 2 pierres pour être sûr de tenir les un an. Mais c’était mon premier achat de pierre d’alun et clairement j’ai mésestimé la longévité du machin ! J’ai laissé une des deux pierres à mes parents en Thaïlande et l’autre ben, croyez-le ou non, mais je l’ai toujours ! Et elle est a encore de quoi durer.

Donc non seulement c’est écolo et meilleur pour la santé que les déos classiques mais en plus malgré le prix de base assez élevé c’est plus que rentabilisé.

→ PROCUREZ-VOUS UN DÉO NATUREL EN PIERRE D’ALUN

  • Spray désinfectant du Dr. Bronner’s

On l’a surtout utilisé lors de nos treks, mais pas que. Parfois au resto, t’as pas forcément les mains propres. L’avantage du spray du Dr. Bronner’s c’est que c’est entièrement naturel et donc bien mieux que les gels traditionnels.

→ PROCUREZ-VOUS DU SPRAY DÉSINFECTANT DU DR. BRONNER’S

  • Oriculi Lamazuna

Ça ça m’a remplacé les cotons-tiges que j’utilisais en début de voyage et ça marche très bien. En fait c’est comme un coton-tige (ou presque) mais c’est réutilisable à l’infini. Suffit de laver à chaque usage.

→ PROCUREZ-VOUS UN ORICULI

Le cure oreille Lamazuna appelé Oriculi
Vous vous demandiez à quoi ça pouvait bien ressembler ? Ben voilà 🙂
  • Brosse à dents Lamazuna et tête interchangeables

Ca j’étais bien content de les avoir achetés car du coup j’ai la même brosse à dent depuis mais je peux changer les têtes (qui est la seule partie en fait qui a besoin d’être changée) et les renvoyer à la Lamazuna pour qu’elle les recycle.

→ PROCUREZ-VOUS UNE BROSSE A DENTS A TÊTE INTERCHANGEABLE

 
  • Shampoing antipelliculaire

Malheureusement mon shampoing naturel ne marchait pas toujours si bien, donc on a dû acheter une marque je ne soutiens pas du tout mais qui a au moins le mérite de me nettoyer comme il faut.

BILAN DES AFFAIRES D’HYGIÈNE & COSMÉTIQUES

Sur l’ensemble du sac j’étais clairement pas l’écolo parfait, mais pour la trousse de toilette en tout cas je me suis bien débrouillé !

Et tout a trouvé son utilité à part le déo en trop haha.

Si ça vous intéresse, j’ai dédié un article complet à la trousse de toilette écolo où j’explique chaque affaire ! 

→ DÉCOUVREZ MA TROUSSE DE TOILETTE ÉCOLO DU VOYAGEUR !


💊 LISTE DES MÉDICAMENTS & PREMIERS SECOURS (en commun avec Lisa)

1 petit pot de miel
1 tablette de paracétamol
20 sachets de Samahan
1 tablette d’Atovaquon (anti-paludisme)
1 tablette d’Hylaktiv (antibiotique à spectre large)
2 tablettes de pastilles de charbon (diarrhée)
1 tablette Eldoper (diarrhée)
1 tablette d’Imodium
1 tablette d’Ibuprofen
1 crème Bepanthen
1 pot de baume du tigre
2 ou 3 pansements de chaque taille/sorte

ANALYSE DES MÉDICAMENTS & PREMIERS SECOURS

  • Petit pot de miel

Bon, peut-être vous demandez vous ce que du miel vient foutre dans une trousse à médicaments. Eh bien il vient faire que c’est un super cicatrisant, désinfectant, anti-inflammatoire, anti-bactérien. Bref, à appliquer sur les petites blessures !

  • Sachets de Samahan

C’est un remède à base d’herbes et d’épices qui vient du Sri Lanka. A utiliser contre le rhume, la toux et les maux de tête.

→ PROCUREZ-VOUS DU SAMAHAN

Le Samahan médicament naturel à base d'herbes et d'épices
Le Samahan, j’adoore !!
  • Pastilles de charbon

En fait ça sert tout bêtement à constiper lorsqu’on a une diarrhée. Et parfois ça sauve la vie ! Si vous êtes dans les transports par exemple.

BILAN DES MÉDICAMENTS & PREMIERS SECOURS

Alors ce qui est très con c’est qu’on a pris beaucoup trop de médicaments. Pourtant on savait qu’il valait mieux prendre juste quelques uns pour lutter contre un peu tout. Mais au final on avait paracétamol, Samahan et Ibuprofen qui ont un peu la même fonction (sauf que le Samahan s’attaque à la source contrairement aux autres), et aussi plusieurs médicaments anti-diarrhée. Et encore pareil pour le miel et la crème Bepanthen qui ont la même fonction.

Bref, prenez cette liste mais supprimez les doublons ! D’autant qu’on peut trouver facilement des médicaments en chemin.

Dans mon article sur la trousse de toilette écolo du voyageur, j’ai aussi inclus les médicaments ! 

→ DÉCOUVREZ MA TROUSSE DE TOILETTE ÉCOLO DU VOYAGEUR !


📷 LISTE DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUE, PHOTO, LOISIRS (partagées avec Lisa pour la plupart)

  • LISTE DE DÉPART

1 enceinte portable JBL Clip+
1 ordinateur portable
1 iPhone SE
2 cartes mémoires SD 128 Go
1 appareil photo Canon EOS 100D
1 batterie de rechange pour Canon EOS 100D
1 batterie solaire externe
1 chargeur d’ordi
1 chargeur d’iPhone
1 chargeur d’appareil photo
1 adaptateur universel
1 pochette d’ordi
1 jeu de carte
1 journal intime
1 livre
2 stylos
1 guide de voyage Kirghizistan
1 guide de voyage Mongolie

Moi qui prend des photos au Népal
Bon on est pas des pros de la photo, mais enfin on aime essayer de prendre de belles photos !
  • EN +/- EN COURS DE ROUTE

-1 journal intime
+1 Kindle

ANALYSE DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUE, PHOTO, LOISIRS

  • Enceinte portable

J’ai hésité tellement longtemps avant de finalement me décider ! D’un côté je me disais : est-ce que je vais vraiment l’utiliser en voyage, on sera beaucoup dehors blablabla… De l’autre, drogué à la musique comme je suis, je me suis dit que c’était indispensable (j’avais aussi naturellement une paire d’écouteurs). Finalement ça nous a bien servi, je me rappelle notamment d’une super soirée à Koh Mak où on était là, pompettes et joyeux à danser sur la terrasse du bungalow en bord de mer sur les rythmes de la musique endiablée.

→ DÉCOUVREZ NOTRE SÉJOUR SUR KOH MAK ET KOH KOOD ! 

Ca nous aussi pas mal dépanné pour des soirées avec d’autres voyageurs ou les aprèm posés à la plage, bref, y’avait des occas’.

→ PROCUREZ-VOUS UNE ENCEINTE PORTABLE JBL CLIP+

  • Ordinateur portable

Pour moi ça paraissait plutôt évident de devoir l’emporter sachant que je comptais continuer à mettre à jour le blog. Mais si vous n’avez pas de tel besoin, ne vous encombrez pas de ça, un téléphone ou une tablette feront bien l’affaire pour vos recherches internet et rester en contact.

Mon ordinateur dans un café de Chiang Mai en Thaïlande
A ce moment là j’étais à Chiang Mai en train de bosser sur le blog
  • Cartes mémoires

En fait on a pris beaucoup trop. On est même loin d’avoir rempli une seule d’entre elles ! Pourtant c’est pas faute d’avoir pris des milliers de photos par pays. En fait j’avais calculé sagement le besoin en cartes mémoires en extrapolant le nombre de photos prises lors de notre premier voyage en Asie et en rajoutant une marge. Mais clairement j’ai dû me planter quelque part. En tout cas prenez de la marge tout de même, vous voudriez pas vous retrouvez à ne pas pouvoir prendre de photo à cause d’une carte mémoire saturée.

  • Batterie de rechange pour l’appareil photo

Ça c’était un life saver lors de nos treks ! Surtout lorsqu’il fait froid, les batteries se vident à toute berzingue.

  • Batterie solaire

C’est une batterie classique mais en mieux ! Lorsque vous n’avez accès à aucune prise ça dépanne ! Et c’est plus écolo en plus. Seul petit défaut qui demande de l’organisation : il faut plusieurs heures pour la recharger.

→ PROCUREZ-VOUS UNE BATTERIE SOLAIRE

  • Jeu de cartes

La plupart du temps il s’est trouvé totalement inutile. Soit parce qu’on était seuls assez souvent, soit parce que quelqu’un d’autre avait déjà un jeu. Ceci dit, c’est dur de dire que dans l’absolu c’est inutile, car si vous en prenez pas et que vous rencontrez des voyageurs qui n’en ont pas, c’est dommage. Enfin, je trouve que c’est toujours sympa de jouer aux cartes.

  • Adaptateur

Ça c’est la rigolade parce qu’en fait il nous a été utile que dans un pays ! Alors renseignez-vous bien avant d’en prendre un, ça dépend vachement les pays. Avec un peu de chance, vous n’en aurez pas du tout besoin (et au pire du pire, c’est facile à acheter à l’aéroport).

→ PROCUREZ-VOUS UN ADAPTATEUR UNIVERSEL

  • Journal intime

Je l’ai beaucoup utilisé en début de voyage. Mais à partir du moment où j’ai réalisé que ça serait bien de prendre des notes pour le blog, j’ai commencé à prendre des notes différemment. Puis j’ai pensé à les prendre sur l’ordi pour le blog et sur le carnet pour moi. Mais j’ai eu du mal à tenir les deux à jour. D’autant que j’avais parfois l’impression de plus savoir dans lequel il valait mieux écrire. Bref, j’ai finalement écarté le journal intime et me suis consacré au digital. Après je dois dire qu’il m’est arrivé de regretter ne pas avoir des notes intimes sur le voyage.

  • Kindle

Mon frère s’en débarrassait alors je l’ai récupéré. Avant de partir j’avais songé à en acheter mais je m’étais dit que je me débrouillerais en échangeant au fur et à mesure des bouquins papiers dans les auberges et librairies. Ce qui a bien marché même si j’ai dû me taper un roman ennuyeux en Mongolie haha. Bref, avec le Kindle c’était plus pratique et vu que c’était de la récup…

→ PROCUREZ-VOUS UN KINDLE

Moi en pleine lecture d'un livre sur le Kindle
Il m’a bien été utile finalement !

BILAN DES AFFAIRES ELECTRONIQUE, PHOTO, LOISIRS

Bon on avait beaucoup de matériel, mais enfin à notre époque qui peut s’en passer ? Non je plaisante, on peut bien sûr se passer au moins d’une partie de ces affaires. Mais avec l’intention de continuer à maintenir le blog à jour, de prendre des photos etc, le nombre d’éléments monte vite.

CONSEIL FUTÉ

Petite technique pour éviter que vos batteries se vident à toute vitesse lorsqu’il fait froid :

    • En trek : dormez avec vos appareils électroniques et batteries dans le sac de couchage !
  • Le reste du temps : gardez-les dans vos poches les plus chaudes, ou sous la couverture du lit, mais jamais sorties au froid.

💼 LISTE DES DOCUMENTS

1 passeport
2 copies du passeport
2 cartes bancaires
1 permis de conduire
1 certificat de vaccination
1 carte de groupe sanguin
2 copies des cartes bancaires
2 copies de la police d’assurance
2 copies de l’acte de naissance
2 copies des vaccinations du carnet de santé
2 copies de la carte d’identité
2 copies des différents certificats de vaccinations
2 copies du groupe sanguin
2 copies du permis de conduire
10 photos d’identités réglementaires

ANALYSE DES DOCUMENTS

  • Passeport

Pensez à vous assurer qu’il sera valide au moins 6 mois après votre dernier pays et à avoir assez de pages pour les visas et tampons.

Mon passeport avec un visa indien et des tampons
Mon passeport plein de visas et tampons ! (je précise que j’ai renouvelé mon passeport et que celui-ci a été détruit)
  • Cartes bancaires

2 cartes bancaires c’est un minimum pour pas se retrouver bloqué en cas de vol, ou de problème pour retirer par exemple. Et une sur chaque réseau (1 mastercard, 1 visa). Après en voyageant à deux y’a pas besoin de plus non plus ça serait ridicule.

BILAN DES DOCUMENTS

Alors à l’heure de la crise écologique 2 copies ça fait beaucoup de papier, mais c’était vraiment pour me prémunir. Parce qu’on sait jamais ce qui peut arriver : vol d’un sac, pas d’accès à un internet où j’ai la version numérique…

Il se trouve qu’on a pas eu à utiliser nos vaccinations ou quoique ce soit, on a eu de la chance. Mais mieux vaut prévenir que guérir.

Et sinon je suis parti sans permis international. C’est pas faute d’avoir fait la demande, mais je l’ai jamais reçu… Mais bon, on a quasiment jamais conduit à part des scooters en Asie du sud-est.

Moi qui conduit un scooter en Asie du sud-est
Et j’ai quand même fait du scooter en Asie !

CONSEIL FUTÉ
J’avais mis une copie dans un sac et une copie dans l’autre en cas de vol ou perte  😉

Si vous vous demandez quelle assurance on a pris ou quelle banque, je ferai très prochainement un article à ce sujet !


Conseils pratiques pour optimiser son sac à dos

    • Le poids de sac idéal doit correspondre au maximum à 20% de votre propre poids
    • Privilégiez la polyvalence : par exemple moi mon maillot de bain était aussi mon short !
    • Réfléchissez à 2 fois pour chaque affaire : oubliez les “au cas où”, c’est souvent du superflu ! Vous allez le constater lors du voyage et regretter de vous le trimballer
    • Réfléchissez à 3 fois pour les éléments les plus lourds et les plus encombrants : allez-vous vraiment camper tant que cela ? Si non, virez moi cette tente ! (ça marche aussi pour l’ordinateur, les vestes chaudes, les chaussures, etc.)
    • Faites votre liste d’équipement avant d’acheter l’équipement manquant sinon vous risquez d’acheter des affaires inutiles une fois en magasin
    • Gardez de la place dans votre sac pour : l’équipement acheté en cours de route, les souvenirs…
    • Si vous partez à plusieurs, prenez qu’un exemplaire d’affaires que vous pouvez aisément partager comme : l’appareil photo, l’ordinateur/tablette, etc.
  • Et non, contrairement à ce que disent bon nombre de sites et blogs, n’achetez pas sur place pour économiser de la place : si vous voyagez dans des pays en développement, vous favorisez des équipements peu durables et pas très écolos. De plus, il est aussi possible que vous ayez déjà l’équipement chez vous, pourquoi avoir un double ? Juste pour économiser de la place et du poids ? Perso, je trouve pas que ce soit une mentalité à adopter, nos ressources ne sont pas inépuisables.
Moi équipé de mes 2 sacs à dos en Colombie
Le sac c’est 20% de votre poids max, pas plus !

Ma liste d’équipement de tour du monde en résumé

J’espère avoir pu vous donner des pistes et de bonnes idées pour faire votre propre sac de tour du monde avec ma liste d’équipement !

Pour perfectionner votre propre sac à dos de tour du monde, je vous propose de résumer rapidement les points forts et faibles de ma liste d’équipement :

  • Points forts

Assez polyvalente et plutôt minimaliste sur certains points (j’insiste sur le “certains points”), peu de vêtements et chaussures mais c’était amplement suffisant en lavant à la main régulièrement.

  • Points faibles

Trop de doublons malgré les affaires polyvalentes (l’un n’empêche pas l’autre), surtout en médicaments et aussi un petit peu en vêtements tout de même. Donc minimaliste oui et non, hein 😉

Lit avec nos affaires de tour du monde étalées
Le bordel des préparatifs de tour du monde !

Sinon sur le plan écologique clairement j’étais loin d’être parfait. Mais bon, c’était la première fois que je m’embarquais dans le voyage écolo car jusqu’alors l’écologie se cantonnait à mon quotidien.

En tout cas je pense que ma liste peut vous faire une bonne base en tirant des leçons de mes bêtises !

Mais après naturellement à vous de personnaliser selon votre manière de voyager : vous êtes peut-être photographes pro ou peut-être moins fans de treks que nous, ou bien vous n’allez faire que des pays chauds… Ça peut faire pas mal varier le contenu de votre sac.

Hésitez pas à me demander conseil pour votre liste d’affaires, j’ai peut-être oublié de parler de choses importantes et puis comme je disais, chacun a sa situation spécifique !

Vous aimez mon article ? Partagez-le !

Equipement de tour du monde : ma liste & mes conseils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.