Les meilleurs moments de nos 7 derniers mois de tour du monde

Lisa admirant les palmiers gigantesques de la vallée de Cocora en Colombie lors de notre tour du monde

Après 6 premiers mois de tour du monde intenses en découvertes et bons moments, la deuxième partie de notre tour du monde avait intérêt à être à la hauteur !

→ DÉCOUVREZ LES MEILLEURS MOMENTS DE NOS 6 PREMIERS MOIS DE TOUR DU MONDE !

Et ce fut le cas ! Pendant ces 7 derniers mois de tour du monde, nous avons arpenté l’Asie du sud-est et l’Amérique du sud.

Bon, je dois admettre très honnêtement que même si les gens y sont adorables et les paysages beaux, ce n’est pas en Asie du sud-est que nous avons vécu nos moments les plus beaux ou les plus intenses. Ce sont des pays parfaits pour se poser, mais pour voyager, y’a moins à sortir de sa zone de confort, y’a moins de paysages “extraordinaires”…

Du coup, ce n’est pas pour rien que les meilleurs moments de nos 7 derniers mois de tour du monde ont tous été en Amérique du sud !

Des meilleurs moments qui nous habiteront encore pour longtemps. Et qui en tout cas nous ont déjà clairement donné envie de repartir !

En espérant vous donner une envie irrépressible de partir, voici les meilleurs moments de nos 7 derniers mois de tour du monde 😃


S’émerveiller et rigoler à Uyuni en Bolivie 

Putain Uyuni. Pardon, l’idée n’est pas d’insulter le lieu mais plutôt de marquer ma stupéfaction.

Le salar d'Uyuni, grande étendue de sel en Bolivie lors de notre tour du monde
C’est d’une simplicité et d’une pureté… (je dis ça, mais pour moi la simplicité n’a rien de négatif, bien au contraire !)

Jamais un paysage ne m’a fait cet effet là. Pourtant, on a visité Uyuni après 10 mois de voyage. De quoi en prendre plein les mirettes. Et ce fut le cas ! Le Kirghizistan, la Mongolie, le Népal, le Chili… Je veux dire, juste avant on avait quand même pris une grosse claque visuelle à AtacamaDonc niveau paysages à couper le souffle on était pas en reste du tout.

→ DÉCOUVREZ COMMENT PROFITER UN MAXIMUM DU DÉSERT D’ATACAMA !

Mais le salar d’Uyuni c’est comment dire… C’est autre chose. C’est d’une pureté sans nom, ça paraît tellement incroyable comme lieu.

Et alors j’aime mieux vous dire que les photos que vous pourrez en voir, aussi bonnes soient-elles ne rendent absolument pas justice au salar. Il faut y aller pour vivre ce rêve éveillé, pour s’émerveiller comme jamais vous ne l’aurez été.

L'île Incahuasi et ses cactus au beau milieu du salar d'Uyuni en Bolivie lors de notre tour du monde
Encore plus fou quand on voit ces étendues de sel depuis l’île Incahuasi juchée de cactus !

Cette étendue blanche qui se semble pouvoir s’arrêter que grâce au ciel d’un bleu pur. Un accord de couleur si juste et si mélodieux. Un accord parfait qui me laisse encore un goût de rêve, un goût d’absolu dans la bouche. Un goût d’absolu qui s’estompe avec le temps qui m’éloigne de cet instant précieux où j’ai pu profiter de ce spectacle. Si bien que vivre Uyuni, c’est surtout une belle leçon pour apprendre mieux que jamais à vivre le moment présent.

Et quand nous n’étions pas béats devant de telles merveilles… Nous étions en train de rigoler avec notre super team : Léa, Kévin, (un couple français), Viviana (une colombienne) et Debora (une brésilienne). J’avoue que l’excursion à Uyuni était haute en couleur en grande partie grâce à nos compagnons de route. D’ailleurs avec Kévin et Léa on s’est revu régulièrement en Bolivie et au Pérou vu que nos itinéraires se suivaient pas mal.

Nous et nos compagnons de route à Uyuni en Bolivie pendant notre tour du monde
Toute l’équipe qui attend le dîner dans un hôtel de sel… J’ai même goûté pour vérifier ^^

Encore un grand merci à Kévin pour son humour et ses clowneries incessantes 😄 Le séjour n’aurait jamais été pareil sans lui. Entonces !


Faire l’ascension du Huayna Potosi en Bolivie

S’il y bien un événement qui nous a marqué lors de cette seconde partie de tour du monde, c’est notre ascension du Huayna Potosi.

Lisa, moi et notre pote d'ascension du Huayna Potosi, une montagne de 6088 mètres en Bolivie lors de notre tour du monde
Quelle épopée ce fut ! Jamais je me serais cru capable de ça et surtout jamais je n’ai senti tant de béatitude !

Le Huayna Potosi, c’est une montagne de 6088 mètres proche de La Paz en Bolivie. Un véritable défi pour nous. Bien qu’ayant auparavant fait le trek du camp de base de l’Everest au Népal (un des meilleurs moments de nos 6 premiers mois de tour du monde) et passant pas mal de temps en altitude en Amérique du sud, cordillère des Andes oblige… Eh ben là c’était tout de même la catégorie au-dessus.

Et puis autre nouveauté pour cette ascension : ça serait plus de l’alpinisme que de la randonnée ! On est parti avec tout l’équipement : piolet, cordes, crampons…

Le pire dans tout ça c’est que la veille de l’ascension, lorsque nous étions au 2ème camp à environ 5000 mètres, j’ai failli renoncer. Je m’étais tellement habitué à l’idée qu’il se puisse que je n’y arrive pas… Que j’étais prêt à abandonner avant même d’avoir commencé !

Vue incroyable et magnifique une fois arrivé au sommet du Huayna Potosi en Bolivie pendant notre tour du monde
Je ne regrette pas instant d’avoir finalement décidé de continuer !

Puis finalement j’y suis allé. 3 fois encore pendant l’ascension j’étais à deux doigts de renoncer. Mais Lisa et le guide m’en sentant capable m’ont poussé. Ils ont eu raison ! J’ai continué et quelques heures plus tard, nous étions au sommet à 6088 mètres avec le soleil levant nous accompagnant.

Quelle beauté ce fut, quel bonheur intense, une béatitude… divine. Le plus beau lever de soleil que j’ai jamais vu. Un bonheur tellement intense qu’il en est ineffable. Seul un sentiment profond d’accomplissement et de communion avec la nature peuvent faire ressentir une telle chose. Rien que d’y penser j’en pleure encore. Car oui, là-haut j’ai pleuré de bonheur.


Faire des treks au Pérou

Plaine d'herbe jaunie et pics enneigés lors d'un trek au Pérou pendant notre tour du monde
Des paysages à tomber… C’est pour ça que j’aime tant randonner !

Les treks au Pérou sont tout simplement enchanteurs… Pourtant globalement on a eu du mal au Pérou en raison d’une série de mauvaises expériences avec des locaux cupides (qu’ils profitent du tourisme c’est une chose et se fassent un peu plais’ c’est normal, mais si vous aviez vu comment ils se sont foutus de notre gueule… Bref).

Mais les paysages du Pérou, ses vallées à la jungle verdoyante, ses lacs turquoises, ses plaines à l’herbe jaunie, ses pics enneigés… Ça m’a laissé un souvenir impérissable.

Vallée verdoyante et magnifique lors d'un trek au Pérou lors de notre tour du monde
Et sinon, y’avait aussi des paysages comme ça…

On a vu des belles choses et mes yeux ne s’était pas régalés si fréquemment et facilement depuis un moment. Que ce soit notre trek du Salkantay (pour aller au Machu Picchu) ou celui de Santa Cruz (à côté de Huaraz), c’était tout juste superbe.

Lac aux couleurs turquoise lors d'un superbe trek au Pérou pendant notre tour du monde
Ou encore comme ça…

Dans ces moments là je me sens si admiratif de la nature… Dans ces moments là, j’ai l’impression qu’il n’y a pas plus simple et pourtant si grand bonheur que d’être ici, dans ces contrées pleines de richesses et de beauté. Pouvoir contempler cette nature qui, malgré toutes les illusions dans lesquelles nous nous enferrons, nous domine et non l’inverse. Cette nature qui est à l’origine de tout, cette nature impassible, qui quoiqu’il advienne de l’humain continuera sa route implacablement et harmonieusement.


Profiter des bonnes vibes de Salento en Colombie

Si j’ai tant aimé le village à la fois tranquille et animé de Salento, c’est surtout parce que je m’y sentais bien.

La rue commerçante et à l'ambiance si bonne de Salento en Colombie pendant notre tour du monde
La rue commerçante et super chouette de Salento

Pourquoi ?

Déjà parce que Salento est de toutes parts entouré de verdure et de magnifiques paysages collineux. Un spectacle qu’on peut goûter en grimpant sur les points de vue de Salento… On s’en est aussi régalés depuis la terrasse de notre logement.

Mais un des meilleurs moyens d’en prendre plein les yeux et passer un moment en pleine nature reste d’aller se balader dans la vallée de Cocora. Un endroit surprenant et splendide avec ses palmiers qui semblent vouloir toucher le ciel.

Lisa admirant les palmiers gigantesques de la vallée de Cocora en Colombie lors de notre tour du monde
Détonant, non ?

Cela dit, pour autant que j’adore passer du temps en pleine nature, ce n’est pas ça qui m’a le plus séduit à Salento. Même si la proximité de la nature apporte une sérénité et un ressourcement indéniables au village.

Non, ce qui m’a le plus séduit c’est cette ambiance ! L’ambiance de la rue commerçante est tout simplement à croquer et j’y serai bien resté à tourniquer juste pour le plaisir (oui j’aime souvent l’ambiance des rues commerçantes alors que je suis anti-consommation compulsive, de masse et tout haha). Touristes locaux et non locaux s’y mêlent dans la bonne humeur et ça y’a pas mieux ! L’ambiance de la place principale aussi, qui se pare de stands de bouffe le weekend est incroyable. Le village dans son ensemble est spécial. Il y a aussi des boutiques qui m’inspirent comme celle de Liz Jamal (nôtre hôte) qui est une couturière qui fait de supers créations en coton bio.

La boutique de Liz Jamal, notre hôte qui fait des vêtements superbes en coton bio à Salento en Colombie lors de notre tour du monde
La boutique Liz, notre hôte et aussi une couturière hors pair !

Liz, d’ailleurs, tout comme Uri qui tient la ferme à café Momota (ferme à café bio) à Salento sont des gens à rencontrer. Ils sont porteurs de projets qui ne font qu’ajouter au plaisir et aux bonnes ondes du lieu.


Savourer le meilleur de la Colombie à Palomino

Plage magnifique aux vagues déchaînées de Palomino en Colombie lors de notre tour du monde
Plage sauvage (mais y’a tout de même des touristes) et magnifique de Palomino… Un petit havre de douceur

Ahh Palomino, quelle ambiance, quelle énergie et douceur à la fois… La musique qui crie la joie de vivre des colombiens aux coins de rue, les bars et restos à l’ambiance animée, la plage sauvage et ses vagues déchaînées et Marco… Marco l’hôte de notre éco-lodge.

Rue tranquille de Palomino qui respire la douceur de vivre à la colombienne pendant notre tour du monde
Pépère la rue, non ? 🙂

Lorsque nous n’étions pas à nous faire rôtir tranquillement la peau à la plage ou moi à travailler sur le blog dans un bar, nous discutions avec notre hôte Marco. Un type passionné de lecture, super intéressant et cultivé ! Tellement cultivé qu’il nous a appris des choses sur nos propres pays. On se sentait cons d’en savoir si peu sur le sien à côté (la Colombie). Ensemble, on a discuté de choses et d’autres, on a refait le monde. 

Et puis l’éco-lodge en elle-même que tenait Marco c’était du rêve ! Entièrement bâtie de façon traditionnelle avec de la terre, le tout dans un style rustique et élégant à la fois, avec douche en extérieur… Bref, on était au top !

→ RESERVEZ NOTRE ECO-LODGE A PALOMINO

Mais Palomino, c’est aussi un lieu encore très sauvage (pour une ville hein) qui se goûte et qui s’apprécie. Les chants d’oiseaux tropicaux viennent souvent caresser nos oreilles de leurs chants mélodieux, la mer nous fouette de ses lames (j’ai failli pas en ressortir d’ailleurs), et la côte sauvage montagneuse et tropicale nous laisse un spectacle unique au coucher du soleil…

Coucher de soleil sur la plage de Palomino en Colombie pendant notre tour du monde
Malheureusement la photo rend pas bien, mais y’avait un hâle au dessus de la forêt tropicale qui recouvre la montagne… C’était mystique et lumineux… En un mot magique !

Au final, Palomino, c’était un peu un condensé de ce que la Colombie a de meilleur à offrir… 

→ DÉCOUVREZ 9 BONNES RAISONS D’ALLER EN COLOMBIE


Vous l’avez vu, la Bolivie et la Colombie tiennent le haut du podium ! Bon en fait c’était clairement nos deux gros coups de coeur d’Amérique du sud ! Si la vous voulez en savoir plus sur la Bolivie c’est par là. Si la Colombie vous intéresse c’est ici 😉

Alors, envie de partir en tour du monde ou voyage long terme ?

Si vous êtes encore hésitants, je vous conseille de lire mon article Pourquoi partir en tour du monde ou encore Les meilleurs moments de nos 6 premiers mois de tour du monde !

Allez, zou ! On lit et on part !

Vous aimez mon article ? Épinglez-le !

Les meilleurs moments de nos 7 derniers mois de tour du monde


Cet article contient des liens affiliés :

→ A chaque fois que vous cliquez et achetez un produit ou un produit je touche une commission. Mais ça ne vous coûte pas un centime de plus ! (c’est pas trop mon genre). Ça me permet de financer le blog et un jour de me rémunérer j’espère.

→ Naturellement, tous les produits sont testés ou approuvés par mes soins (ou ceux de Lisa).

MAIS n’oublions pas qu’il est aussi important de consommer selon ses vrais besoins 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.