Pourquoi je veux devenir nomade digital

Travailler près d'une mer magnifique en Thaïlande

Il y a peu de cela, j’ai pris la décision de devenir nomade digital.

Mais c’est quoi un(e) nomade digital ? Le nom est assez évocateur, mais c’est pas forcément une notion très claire pour tout le monde. Voici donc un petite explication 🙂

Pour faire simple, un(e) nomade digital, c’est quelqu’un(e) qui voyage et travaille en ligne en même temps. Sauf qu’en fait c’est pas non plus si simple que cela : vu qu’on travaille, on ne voyage pas de la même façon que si on ne travaillait pas. D’où l’idée de nomadisme plus que de voyage à proprement parler.

Je préfère préciser parce que l’idée reçue circule pas mal qu’être nomade digital c’est un peu comme être en vacances à l’autre bout du monde. En fait pas du tout. On voyage certes, mais ce n’est pas du tout des vacances.  

Bureau du jour de nomade digital à Don Khon au Laos pendant notre tour du monde
J’ai l’air d’être en vacances là ? Bon ok haha, mais là on était en tour du monde encore, le nomadisme digital est à venir !

Après, chaque nomade digital ne voit pas le nomadisme de la même façon. Comme mon frère François par exemple qui est lui aussi nomade digital et a sa propre vision du nomadisme. Pour savoir ce qu’il en pense, jetez un coup d’oeil à l’interview que j’avais réalisée de lui ! 

→ DÉCOUVREZ L’INTERVIEW DE MON FRÈRE NOMADE DIGITAL !

Ce qui est sûr, c’est qu’à l’époque du numérique, le nomadisme digital est en plein boom.

Dans mon cas, le nomadisme digital s’avère le mode de vie parfait : ça me permet d’allier mon addiction de voyage et ma passion pour l’écriture. Parce que, bien sûr, écrire ça peut se faire en ligne aussi !


Le nomadisme digital, un mode de vie très 21ème siècle

En fait, si je veux devenir nomade digital aujourd’hui, c’est aussi parce que le contexte rend possible ce mode de vie !

De nos jours, c’est possible de bosser en ligne tout en étant nomade, principalement pour deux raisons.

 

INTERNET EST PRESQUE PARTOUT

Travailler dans l'avion lorsqu'on est nomade digital
Et même dans l’avion ! Bon en fait en l’occurrence non, mais ça arrive de plus en plus

La première peut paraître assez évidente, vu qu’on parle de nomadisme et de voyage : il y a internet quasiment partout dans le monde. D’ailleurs notre tour du monde avec Lisa nous l’a bien prouvé. Y’a pas un pays qu’on a visité où on a pas pu se connecter à internet facilement.

D’autant qu’on a visité principalement des pays peu développés ou en voie de développement. Par exemple, même au Népal ou en Bolivie, on se connecte super facilement à internet. Bon après c’est pas non plus tout rose : on est généralement limité aux plus grosses villes. Puis parfois les connexions sont pas folles, je vais pas vous mentir.

Moi qui travaille sur le blog à Pokhara au Népal
On a passé 3 semaines à Pokhara au Népal pendant notre tour du monde et j’en ai profité pour travailler sur le blog.

C’est donc le seul petit défaut lorsqu’on veut devenir nomade digital : pour se le permettre, on doit rester dans les agglomérations dans les pays les moins développés. Après, en toute franchise, en tant qu’européens, on a un certain standard de vie, donc on privilégiera de toute façon les villes pour se poser un peu.

En tout cas globalement, internet est quand même partout ! Il suffit alors d’avoir un ordi, et puis c’est bon ! Je prends peu de risque en disant qu’aujourd’hui quasiment toutes les dernières générations en occident en sont équipées.

 

NOMBRE DE MÉTIERS SONT FAISABLES EN LIGNE

La deuxième raison qui rend possible le nomadisme digital, c’est aussi le large panel d’activités qu’on peut aujourd’hui faire en ligne : développement (sites, applications…) bien sûr, mais pas que ! Webmarketing, service client, rédaction, traduction, graphisme, coaching et plein d’autres.

Certains entreprises sont aujourd’hui encore frileuses quant à laisser leurs employés bosser dehors du bureau. Mais c’est en train de changer, c’est l’avenir de nombreux métiers ! Pensez à votre job actuel ou à ceux de votre entourage : il y a pas mal de chances que vous ou eux passiez la majeure partie de votre temps sur votre ordinateur.

Pour les entrepreneurs ou free-lanceurs, en tout cas c’est beaucoup plus simple. De nombreuses plateformes en ligne ont vue le jour comme Upwork, Malt et bien d’autres. Elles permettent de choper des missions dans tout un tas de domaine.

Un café, le bureau des nomades digitaux
Je vous présente le symbole du bureau de nomade digital : le café !

Parmi les métiers digitaux, il y a celui d’écrivain, enfin rédacteur dit-on souvent en ligne (quelqu’un qui rédige des fiches produits toute la journée est plutôt un rédacteur qu’un écrivain). Ça c’est moi !


Ma passion : écrire

 

UN GOÛT POUR L’ÉCRITURE NON RÉVÉLÉ

En fait, c’est lorsque j’ai rencontré Lisa il y a bientôt 6 ans que celle-ci m’a fait réaliser une chose : j’adore écrire !

Pourtant, les indices étaient déjà là avant. Lorsque j’étais gamin, j’ai eu plusieurs fois des projets d’écriture… Que j’ai fini par laisser tomber. Mais l’écriture semblait me plaire ! Sans que je le réalise.

Il y a un peu moins de 6 ans donc lorsque Lisa m’a fait réaliser ma passion, j’ai décidé de me mettre à écrire et ai débuté l’écriture d’un roman autobiographique… Au bout de quelques mois, j’ai fini par laisser tomber (aussi 😔), la mémoire me faisant défaut. Décidément c’était difficile de trouver un sujet qui me convient.

 

LE DÉCLIC

Quelques années plus tard, Lisa et moi partions en Asie du sud-est ensemble pour deux mois. C’est durant ce voyage que j’ai un déclic sur les problèmes environnementaux que nous connaissons actuellement. Deux ans plus tard environ, après avoir mûri tout cela, j’ai décidé de changer mon mode de vie (oui deux ans c’est long pour bouger, mais je viens de loin… à la base je suis pas écolo du tout haha).

Le rapport avec l’écriture ? Eh bien en pleine période de changement de mode vie, j’ai eu très envie de partager tout cela. Je ne voulais pas garder tout cela pour moi-même, au contraire.

J’ai donc pensé à écrire ! Le blog se présentait comme un moyen parfait de le faire, car c’est accessible et ça permet de partager à un grand nombre de personnes. Et là ça a marché ! Le blog a fêté ses deux ans il y a quelques mois. Ça a démarré en tant que simple hobby, maintenant j’en ai fait mon boulot. C’est grâce à notre tour du monde que j’ai réalisé que je voulais en vivre. Parler voyage et écologie c’est finalement tout juste ce qu’il me fallait. Ça m’emballe, ça me passionne, ça me donne envie de continuer à écrire ! Parce que c’est des sujets devenus si centraux dans ma vie, que lorsque je dois écrire dessus, non seulement ça coule tout seul (contrairement à mes projets précédents), mais en plus j’adore ! Je trouve ça tellement important. 

→ DÉCOUVREZ POURQUOI J’AI DÉCIDÉ DE DEVENIR BLOGUEUR PRO !

Mais je ne veux pas me limiter à l’écriture sur le blog. D’autres types d’écriture m’attirent aussi beaucoup comme les e-books ou la rédaction de contenu en ligne pour d’autres sites. D’ailleurs j’ai déjà écrit récemment mon premier ebook. Il s’agit d’un guide pour voyager écolo ! Vous pouvez le télécharger gratuitement si vous vous inscrivez à la newsletter du blog 😉

Moi en train d'écrire mon ebook car écrire c'est aussi un métier de nomade digital
Là c’est moi en train de plancher sur l’Antisèche du Voyageur Ecolo (mon ebook) !

 

RÉALISER MA PASSION

Ecrire, c’est vraiment une passion pour moi, c’est vraiment dans mon sang.

Ce qui est assez ironique, c’est que contrairement à la plupart des gens qui aiment écrire… Je ne suis pas un grand lecteur. Je lis régulièrement et j’y éprouve naturellement du plaisir, voire de la passion avec certains livres. Mais je ne dévore pas un livre par semaine, ni même par mois.

Mais c’est ainsi. J’éprouve un bonheur tout particulier à former des phrases, les tourner, jouer avec les mots. Formuler une idée, l’articuler m’amuse. J’adore faire sortir toutes ces idées de ma tête et les écrire de façon extensive. J’ai besoin de les écrire. Que ce soit posé là, sur un document et faire lire ce texte tout droit sorti de mon esprit est une envie et un bonheur irrépressibles.  


Mon addiction : le voyage

C’est grâce à Lisa, il y a maintenant 4 ans de cela que j’ai commencé à voyager sérieusement. Eh oui, encore elle ! Ah si ma chérie n’était pas là, ma vie ne serait clairement pas la même.

En fait, avant, c’est pas que j’aimais pas voyager, mais enfin ça ne m’intéressait pas spécialement pour être honnête. Mais bon, on démarre tou(te)s quelque part, non ?

 

LE DÉBUT DE TOUT

Il y a 4 ans désormais donc, Lisa et moi sommes partis pour 2 mois en Asie du sud-est (le fameux voyage qui m’a éveillé dont je parlais un peu avant). Avec ce voyage incroyable qui m’a beaucoup changé (plus que bien d’autres choses !), j’ai commencé à prendre goût au voyage. Ces deux mois avaient été fantastiquement riches de découverte sur le monde, sur moi… J’avais été émerveillé comme jamais avant, je m’étais interrogé comme jamais avant, j’ai découvert la nature humaine comme jamais avant… Bref, que du positif, malgré les quelques rares expériences négatives.

→ DÉCOUVREZ POURQUOI 2 MOIS DE VOYAGE M’ONT PLUS CHANGÉ QUE 10 ANS D’ÉCOLE ! 

Premier voyage initiatique en Asie du sud-est
Mon premier voyage en Asie du sud-est a été initiatique…

Ainsi, après le retour d’Asie, nous nous sommes installés 3 ans à Genève pour les études de Lisa. Pendant cette période nous avons régulièrement fait de courts voyages, d’un weekend à une semaine, principalement en Europe.

Petit voyage à Porto au Portugal, voyager, toujours voyager
On a passé une semaine au Portugal par exemple, notamment à Porto… Un séjour vraiment chouette

Vers la fin cependant, on s’est calmés… Pas parce qu’on avait plus goût pour le voyage, non. C’est plutôt l’inverse même. On avait décidé de partir en tour du monde ! Il fallait donc économiser un peu et réduire les petits voyages.

 

ET VOILÀ COMMENT ON DEVIENT ADDICT AU VOYAGE

Nous au sommet du Huayna Potosi en Bolivie pendant notre tour du monde
Une année de voyage au cours de laquelle on a relevé de nombreux défis, comme celui de gravir un sommet de 6088m ! (là on est avec un pote british de notre groupe)

Cette année autour du monde a été incroyable. On est allés jusqu’au bout des choses, on a profité de tout ce que le voyage peut apporter pendant un an : un an de liberté, de jouissances, de défis, de rencontres et j’en passe.

Randonnée à Vang Vieng pendant notre tour du monde
Encore une ascension, mais pas le même genre là haha. C’était un peu moins haut et il faisait carrément plus chaud ☺(eh oui je suis trempé car on s’est pris un orage de malade en montant)

J’en suis revenu beaucoup plus mature, mais aussi avec une belle addiction au voyage. Cette fois-ci c’était différent. Ce n’était plus une simple activité que j’aime faire, c’est devenu une “nécessité”. Un désir irrépressible de repartir.


Devenir nomade digital, un choix évident

Voyager, continuer à découvrir le monde tout en travaillant sur ma passion de l'écriture, un choix évident
Continuer à découvrir le monde tout en travaillant sur ma passion pour l’écriture, en voilà une riche idée !

Eh donc… devenir nomade digital est la solution parfaite, malgré les risques que ça comprend. En effet, mon activité principale c’est ce blog, et il est très difficile en général pour un blogueur de pouvoir gagner sa vie avec, en France du moins. Mais c’est une raison de plus pour repartir ! Après, est-ce que tout cela va marcher, c’est une autre question… Mais il faut essayer ! Je creuse la question dans mon article le voyage comme mode de vie, un rêve ? Je l’avais écrit juste avant le départ en tour du monde… 

→ DÉCOUVREZ POURQUOI UNE VIE DE VOYAGE N’EST PAS UNE IDÉE SI FOLLE !

Voilà pourquoi depuis notre retour de tour du monde avec Lisa on se met sérieusement à bosser chacun sur notre activité pour achever notre rêve de devenir nomades digitaux !

Prochaine étape donc : repartir !! 😃

Et vous, c’est quelque chose qui vous tenterait de devenir nomade digital ? Vous avez déjà voyagé et travaillé en même temps ? 

Vous aimez mon article ? Épinglez-le !

Pourquoi je veux devenir nomade digital

 

4 commentaires

    1. Hello Katia 🙂
      Ah c’est cool, tu comptes justement de t’y mettre ou bien c’est encore en réflexion ? J’ai vu sur ton blog que tu voyages pas mal, c’est déjà le début !
      Haha oui peut-être 😉

    2. Oui, cela fait un moment que j’y pense mais je voyage actuellement sans pc, ce qui rend la tâche un peu difficile 😕 mais peut-être pour plus tard, oui! Cela me plairait beaucoup 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.