Comment manger zéro déchet en voyage : toutes mes astuces

Serviette en tissu, couverts et pailles réutilisables pour manger zéro déchet en voyageEn m’engageant sur la voie du zéro déchet pour mes voyages, j’ai vite réalisé qu’un des aspects les plus importants, si ce n’est le plus important c’est de se nourrir en réduisant ses déchets !

Entre les pailles en plastiques, les bouteilles d’eau en plastique, les serviettes en papier et j’en passe, y’a de quoi faire mieux.

Et comme Rome ne s’est pas faite en un jour, j’ai décidé de vous aider si vous en avez besoin !

Dans cet article je vous guide pas à pas et vous montre tous les aspects auxquels vous pouvez vous attaquer pour manger zéro déchet en voyage. Bref, je vous file toutes mes astuces. Allez-y pas à pas, tranquille et gardez votre motivation, tout ira bien 🙂

Cet article contient des liens affiliés :
→ À chaque fois que vous cliquez et achetez un produit je touche une commission. Mais ça ne vous coûte pas un centime de plus ! (c’est pas trop mon genre). Ça me permet de financer le blog et un jour de me rémunérer j’espère.
→ Tous les produits sont testés ou approuvés par mes soins (ou ceux de Lisa).
Si vous achetez merci pour votre soutien ! Si vous n’achetez pas, bravo, consommer selon ses vrais besoins est le plus important.

 

Avoir un kit pour manger zéro déchet en voyage

Au fur et à mesure des mes voyages, je me suis constitué un kit zéro déchet dont j’emporte la plupart des objets avec moi dès je sors en voyage.

Car qui dit sortie, dit visite, mais dit aussi bien sûr restaurant ou encore marché !

 

  • Boire de l’eau sans utiliser de bouteilles plastiques jetables

Dès qu’on part en voyage, un moyen très simple de s’hydrater est souvent d’acheter des bouteilles d’eau en plastique.

Comment peut-on éviter cela et boire de l’eau sans créer de déchets ? C’est simple, il y a 2 moyens selon si le pays où vous voyagez a de l’eau potable ou non :

 

Une gourde ou un thermos : si vous avez accès à de l’eau potable

Gourde en inox pour éviter les bouteilles en plastique en voyage

Pour tous les pays occidentaux, une gourde “simple” en métal remplacera à merveille les dizaines ou centaines de bouteilles en plastique !

Je vous conseille celle-ci de Klean Kanteen que j’utilise car elle est en inox (mieux qu’en plastique) et son inox est particulièrement robuste (18/8). J’ai pris la 800 millilitres qui à mon avis est un parfait équilibre entre contenance importante et encombrement minimisé. Mais il y a toutes les tailles ! Si elle vous intéresse, elle est disponible ici.

Parfois, il est aussi possible de se fournir en eau potable dans des pays où l’eau potable n’est pas courante.
Par exemple ici en Thaïlande où on vit actuellement, on a découvert qu’il y avait à plein d’endroits des distributeurs d’eau potable. Il suffit donc de venir avec sa gourde (ou son bidon si on s’installe un peu à un endroit) et de la remplir pour quelques centimes.

 

Une gourde filtrante : si vous n’avez pas accès à de l’eau potable

Moi qui boit avec la gourde filtrante water-to-go pour éviter les bouteilles plastiques
Après avoir rempli ma gourde filtrante dans la rivière, restait plus qu’à me désaltérer !

Dans la plupart des pays du monde, l’eau potable courante n’existe pas. Dans ce cas, vous pouvez opter pour une gourde avec filtre intégré water-to-go comme celle que j’ai !

Il existe d’autres moyens de filtration, comme les pastilles purifiantes, la paille filtrante ou encore le steripen.

Mais je trouve la gourde 100 fois plus pratique et efficace, du coup ça fait 3 ans que je l’utilise pour mes voyages :

  • la water-to-go est un des seuls moyens de filtration à filtrer aussi les virus
  • elle est 2 en 1 : aucun risque d’oublier sa paille ou son steripen lorsqu’on en a besoin.
  • la water-to-go filtre n’importe quelle eau, n’importe où (sauf l’eau salée, mais qui a envie de boire de l’eau salée haha) : vous pouvez la remplir au robinet de la guesthouse, dans une rivière, bref, partout ! Et même si l’eau de la rivière a une sale gueule et n’est pas claire du tout (alors qu’une pastille aurait été inutilisable dans ce cas).
  • vous remplissez et buvez immédiatement : pas besoin d’attendre qu’un quelconque effet se fasse, ça filtre au fur et à mesure que l’eau passe dans le filtre
  • la water-to-go ne donne aucun goût à l’eau comme les pastilles purifiantes

Bref, avec la gourde filtrante water-to-go, adieu les bouteilles en plastiques jetées et adieu les complications ! Si vous voulez vous procurer la gourde water-to-go, cliquez ici.

 

Si vous partez en excursion ou en trek par exemple, ça peut même être bien d’avoir les 2 types de gourdes dont je parle.
Parce que en randonnée par exemple ou daytrip en indépendant, une seule gourde ne fera pas une quantité d’eau suffisante. Et dans ces situations on a pas toujours accès à de l’eau autrement qu’en bouteilles plastiques, voire pas d’accès du tout à de l’eau potable.
→ Mon conseil donc : une gourde water-to-go + une gourde “normale” avec des pastilles purifiantes.
Pour la gourde normale, trouvez un robinet ou une rivière sans animaux autour pour la remplir d’eau claire et mettez une pastille purifiante ! Si vous crevez de soif, vous avez toujours la water-to-go qui étanchera votre soif en attendant 😉

 

  • Les ustensiles pour manger zéro déchet

Dans les 5 R de Béa Johnson (qui est un peu la gourou du zéro déchet), le 3ème R est celui de réutiliser. C’est donc exactement ce qu’on va faire !

Plutôt que d’avoir ses restes dans une boîte alimentaire en polystyrène jetable ou des courses alimentaires dans un sac plastique jetable, on va tout remplacer par du réutilisable !

Voici donc ma liste d’ustensiles pour manger zéro déchet en voyage :

 

Couverts réutilisables (enfin des couverts quoi ^^)

Couteau, fourchette et cuiller de camping pour manger zéro déchet en voyage
Jeu de couverts pour le camping

Ils seront vos précieux alliés lors de tout pique-nique, voyage en avion, ou bien sûr dans les restaurant ou boui-bouis qui vous filent des couverts en plastique.

Perso j’utilise un kit de couverts de rando, il y a un couteau, une fourchette et une cuiller, rien d’original donc, c’est juste une version un peu plus compacte pour le voyage. 

Sinon partez tout bêtement avec des couverts de chez vous.

 

Gobelet ou mug réutilisable

Mug en métal devant la forêt, éviter les gobelets jetables
Partir au milieu de nul part avec son mug 😀

J’ai beaucoup hésité à m’acheter un mug avant d’emménager en Thaïlande, mais je me suis dit que j’utiliserais ma gourde Klean Kanteen, par souci de minimalisme.

La mauvaise nouvelle : elle est toujours naturellement remplie d’eau lorsque je l’emporte et donc impossible d’y mettre autre chose à moins de la boire/vider bêtement. La bonne nouvelle : je ne consomme en fait quasiment jamais de boissons qui sont celles habituellement servies dans un verre plastique comme les iced coffees ou shakes.

Mais si vous prévoyez de boire des iced coffees, shakes et autres, mieux avoir votre gobelet ou mug réutilisable ! Vous pouvez en commander ici.

 

Paille en métal ou bambou

Moi qui boit un jus de coco avec ma paille en bambou
Hmm en plus pour s’enfiler un délicieux jus de coco, moi je dis pas non !

Un indispensable ! Tant il est vrai que les pailles jetables sont un véritable désastre (0,5 milliards jetées par jour rien qu’aux US).

Enfin “indispensable”, en fait ça dépend. C’est à vous de voir si estimez ça nécessaire, parce que après tout avant on arrivait bien à boire sans paille.

Cela dit pour des shakes ou certaines boissons une paille en métal ou en bambou reste quand même essentiel vu que c’est pas si liquide.

 

Boîte alimentaire

Pique nique à la plage avec nos tupperware pour éviter le jetable
Alors, un pique-nique zéro déchet à la plage, ça vous dit ? 🙂

Ça peut être utile à plein de choses : pour partir en excursion, pour emporter des restes du restaurant…

Nous on a simplement pris un tupperware qu’on avait déjà. La plupart du temps ça suffit, mais régulièrement c’est trop juste.

Le mieux donc : partir avec 2 tupperwares ou boîtes en inox (privilégiez l’inox si vous pouvez), et les encastrer l’une dans l’autre pour éviter de perdre de la place. Et si c’est encore vide et inutilisé (et propre), pourquoi pas y mettre en vêtement lorsque vous êtes en déplacement pour gagner de la place.

 

Bee wrap

Bee wrap, emballage alimentaire écologique et zéro déchet pour remplacer le film plastique
En plus c’est joli le bee wrap non ?

Le bee wrap est un emballage alimentaire à la cire d’abeille. Il est écologique et économique, car le bee wrap permet d’éviter les films étirables et autres aluminium qui finissent invariablement à la poubelle.

J’en avais pris pour notre installation en Thaïlande mais finalement je les ai pas utilisés. Cela dit quand on vivait à Genève, je les utilisais tout le temps pour y mettre mes sandwichs ! A voir donc selon votre situation.

 

Mouchoirs ou serviette en tissu

Quel est le rapport entre un mouchoir et manger zéro déchet ? Aucun si ce n’est que vous pouvez partir avec des mouchoirs en tissu qui feront office de serviette ou l’inverse 😉

Ca évitera toutes ces serviettes en papier jetables au restaurant.

 

Sacs à vrac

Sac à vrac contenant des aliments pour éviter le jetable en voyage
Nos sacs à vrac

Pour acheter tout ce qui est riz, graines, céréales et oléagineux lorsqu’ils sont en vrac les sacs à vrac sont un indispensable si vous prévoyez de cuisiner durant votre voyage 😉

Prenez-en plusieurs, si vous comptez cuisiner, ça risque d’être nécessaire.

Je sais que certaines personnes qui voyagent zéro déchet utilisent des bocaux, ce qui est effectivement très pratique pour faire des courses de produits en vrac. Mais moi ça m’embêtait d’en prendre à cause du risque de casse avec le verre. Un bocal par contre ça a l’avantage de se fermer hermétiquement et d’être rigide, ça peut être pratique si vous avez peur d’un truc renversé.

Mais vous pouvez toujours prendre des sacs à vrac et des bocaux et voir ce qui va le mieux.

 

Sac(s) type tote bag ou cabas

Pour faire des courses (ou même des achats en général), un sac réutilisable sera très utile.

A vous de voir la taille et le style qui vous iront, mais perso je suis parti en Thaïlande avec 2 tote bag et ça suffit amplement. Un sac cabas peut être bien aussi pour faire des courses. Dans tous les cas, pensez juste à prendre un truc pliable (ou mettable en boule haha) et compact pour économiser de la place dans votre sac de voyage.

 

Comment être zéro déchet au restaurant

Il y a 2 types de déchets générés lorsqu’on va au restaurant :

1) les objets à usage unique, du jetable quoi

2) les déchets alimentaires

Voici comment faire pour remédier à ce gâchis et diminuer ses déchets au resto :

 

1) Dire non aux objets jetables et les remplacer

Et il y a en souvent plus qu’on y croit. Pour devenir zéro déchet au restaurant, il faudra donc dire non à plusieurs choses.

Les objets à refuser

  • la paille qui va décorer votre jus de fruit, iced coffee, cocktail ou autre
  • les couverts en plastique jetables ou baguettes en bois jetables
  • les serviettes papiers à disposition sur la table ou aussi aux toilettes
  • le gobelet en plastique dans lequel on va vous servir votre boisson froide type iced coffee ou shake
  • les petits sachets de sauce de ketchup ou mayonnaise
Table restaurant avec un plat, un verre, des couverts et une serviette en papier
Ah ça c’est qui m’agace : le resto est impeccable, mais pourquoi cette serviette en papier ? C’est peu, mais ça rajoute à chaque fois

Comment remplacer ces objets jetables ?

Tout ces trucs auxquels dire non, ça fait pas mal, mais je vous rassure, y’a plein de trucs auxquels on va dire aussi ouiii !

Pour vous faciliter la tâche voici comment remplacer toutes ces choses auxquelles on dit non :

  • paille en plastique : soit pas de paille (ici en Thaïlande ils utilisent même une paille pour boire de l’eau, j’avoue avoir du mal à comprendre), soit c’est le moment de sortir votre paille en bambou ou métal réutilisable à l’infini !
  • couverts jetables : sortez vos jolis couverts réutilisables
  • serviettes papiers jetables : pensez à utiliser votre mouchoir ou votre serviette en tissu
  • gobelet plastique : c’est là que votre gobelet ou mug est à proposer au personnel du resto
  • sachets de sauce : hm, pourquoi pas goûter aux frites natures ? C’est tout aussi savoureux et meilleur pour la santé sans sauce 😉

 

2) Éviter le gâchis alimentaire

Ça nous est tous arrivé d’avoir les yeux plus gros que le ventre…

Du coup, on a envie de laisser le reste. Le truc c’est que naturellement le restaurant va jeter ces restes.

C’est là qu’il est utile d’avoir sa boîte alimentaire avec soi pour prendre les restes à emporter et les consommer plus tard.

Si par contre vous n’avez pas aimé le plat et ne pouvez pas le finir, peut-être y’a-t-il quelqu’un de vos potes ou votre famille qui peut s’en charger 😉

 

Être zéro déchet en cuisinant

Moi qui coupe une mangue, cuisiner sans faire de déchet
Moi qui cuisine, c’est pas souvent haha, mais là c’était un cours de cuisine végétarien à Chiang Mai

Pour être zéro déchet en cuisinant lors de votre voyage, l’important est surtout de trouver des endroits où s’approvisionner !

Et bien sûr de ne pas oublier ses ustensiles zéro déchets tels que les sacs à vrac (et/ou bocaux), boîte alimentaire et ses sacs de courses comme un cabas ou un tot bag.

 

Où s’approvisionner pour cuisiner zéro déchet ?

Il y a un surtout un endroit à éviter lorsqu’on veut cuisiner zéro déchet en voyage : les supermarchés ! Ce sont un peu les royaumes de l’emballage malheureusement. Sans compter les produits alimentaires qui viennent parfois de loin, les producteurs sous-payés et j’en passe.

Ça a peut-être l’air contraignant de ne pas aller au supermarché, mais en vérité ça ne l’est guère : il y a plein d’autres alternatives faciles à trouver. Les voici.

 

  • Les marchés locaux

Rayon légume d'un marché en Amérique du sud, rien n'est emballé !

Les marchés locaux sont la principale et meilleure alternative aux supermarchés ! La plupart des produits alimentaires n’y sont pas emballés.

En plus les aliments vendus sont locaux, ce qui évite un transport long.

Et puis un marché c’est un endroit authentique, où les locaux viennent se fournir. C’est plus typique qu’un supermarché, sinon ça sert à quoi de voyager ? ^^

Et puis souvent dans les pays en développement le marché coûte moins cher que le supermarché : à vous les économies ! Bref, ça en fait des avantages !

En plus des classiques fruits et légumes, on trouve aussi selon le pays et le marché des épices et herbes, du pain, des oeufs, du fromage… Pour la viande et le poisson, Lisa et moi sommes végétariens donc on a jamais regardé de près, mais en tout cas on en trouve si vous voulez en acheter. Par contre honnêtement je m’engagerais pas sur leur fraîcheur et leur hygiène dans les pays en développement.

Si c’est possible, tournez-vous vers des marchés fermiers ou bio, y’en a pas partout (loin de là) mais ça existe !

→ N’oubliez pas de refuser poliment ce joli sac plastique qu’on vous donne et d’utiliser vos sacs à vrac si le produit le nécessite.

 

  • Comment trouver les marchés locaux ?

En fait, la plupart des endroits qu’on visite en voyage ont un marché ! Souvent situé en centre-ville il est assez facile à trouver sur Google Maps ou avec une petite recherche internet. Ils font même parfois partie des attractions touristiques qu’on peut trouver sur des sites comme TripAdvisor.

 

  • Les boutiques bios et zéro déchet

En l’absence de marché ou en complément, il existe aussi dans certaines villes des boutiques qui vendent des aliments biologiques, locaux et/ou sains. Il existe aussi dans les pays occidentaux de nombreux magasins de vrac ou zéro déchet qui naissent ! (comme le Day by day en France).

→ Encore une fois, n’oubliez pas de refuser poliment les sacs plastiques et d’utiliser vos sacs à vrac si le produit le nécessite.

 

  • Comment trouver les boutiques bios et zéro déchet ?

Vous connaissez peut-être Béa Johnson, une française installée aux Etats-Unis à l’origine du plus gros site internet sur le zéro déchet : Zero Waste Home. Eh bien elle a lancé une application en ligne qui s’appelle Bulk et qui vous permettra de trouver un magasin de vrac près de là où vous voyagez ! Chouette, non ?

 

  • Les stands de vente de rue

Vendeuse de fruits dans la rue en Thaïlande, il faut mieux être rapide pour refuser un sac plastique tout emballage jetable
La vendeuse pas loin de chez nous, maintenant elle a l’habitude et sait qu’on veut toujours les fruits dans le tupperware 🙂

Si vous êtes trop loin des marchés et boutiques bio, il reste l’option des stands de rue ! Dans bien des pays, la vie se passe encore beaucoup dans la rue. Et c’est souvent une ressource très pratique pour acheter de quoi se nourrir. Alors c’est pas si complet qu’un marché c’est sûr, mais si nécessaire ça peut dépanner !

→ Je me répète mais pour les stands de rue c’est encore plus important car les vendeuses (ou vendeurs) ont des réflexes de malade et vous dégainent un sac plastique plus rapidement que leur ombre. Donc soyez prévoyants et hésitez pas à signaler au moment de choisir vos aliments que vous ne souhaitez pas de sac 😉

 

  • Et si y’a qu’un supermarché et rien d’autre ?

Si vous n’avez rien de tout ça à proximité et que le supermarché reste la seule option, alors essayez de :

– éviter au maximum les produits sur-emballés. C’est un peu le parcours du combattant parfois, mais enfin ce qui compte c’est de “réduire”, pas d’être parfait 🙂

– privilégier les emballages papier, carton ou verre plutôt que plastique : par exemple pensez à prendre la bouteille d’huile en verre plutôt qu’en plastique

 

Préparer ses trajets pour manger zéro déchet

Que ce soit en voyageant loin en avion ou moins loin en bus ou en train, le trajet peut facilement durer un moment.

Et ces longs trajets c’est souvent le moment où on achète plein de snacks emballés ou bien se fait donner une bouteille d’eau en plastique par la compagnie de transport.

Mais en étant un minimum préparé, on peut éviter beaucoup de plastique jeté ! Voici donc comment préparer ses trajets pour manger et boire zéro déchet.

 

Voyage en bus ou en train

Lisa à la fenêtre du train pour Bangkok
Lisa à la fenêtre du train… Un long et agréable voyage d’une journée pour aller à Bangkok, mieux vaut être préparé
  • Manger zéro déchet

Il y a 3 choses à faire pour manger zéro déchet à bord du train ou bus :

1) Préparez votre repas dans votre boîte alimentaire avant de partir :

  • vous pouvez commander à emporter à un restaurant avant de partir
  • vous pouvez cuisiner vous-même.

→ Conseil d’ami : prévoyez plutôt plus que pas assez 😉

Je parle d’expérience, car lors de notre voyage en train de nuit Thaïlande-Malaisie, on avait pas prévu assez parce que le train avait du retard. On avait faim, naturellement, et du coup on a acheté des snacks. Rien de grave, on est d’accord, mais on s’est senti bêtes nous qui avions tout bien préparé 🙂

 
2) Pensez à prendre avec vous vos couverts réutilisables

3) Refusez gentiment l’éventuel repas emballé fourni

 

  • Boire zéro déchet

N’oubliez pas de remplir votre gourde avant d’aller à la gare (routière).

Et selon la durée du trajet, j’irai même jusqu’à dire vos gourdes, si vous prenez une water-to-go et une gourde classique par exemple comme je l’avais évoqué avant. Car si le trajet est vraiment long, genre 15h, ça vous sera nécessaire.

A bord, n’oubliez de refuser poliment la bouteille d’eau si on vous en fournit une.

 

Voyage en avion

Plateau repas avec tout emballé dans l'avion
Et là, c’est le drame 😆
  • Manger zéro déchet

Malheureusement l’avion c’est un peu particulier puisqu’on ne peut pas refuser son plateau repas à l’avance. Et tout sera jeté à la fin que mangiez le plateau repas ou non, alors bon, autant le manger pour éviter un gâchis supplémentaire. Du coup dans ce cas là inutile de prendre à emporter.

Par contre, pensez à prendre votre paire de couverts pour éviter d’utiliser la paire jetable qu’on vous donne automatiquement.  

 

  • Boire zéro déchet

Qui dit avion, dit sécurité. Donc si vous prenez l’avion, ne remplissez pas votre gourde comme la water-to-go ou n’importe quelle gourde normale avant d’arriver à l’aéroport (ou juste un peu pour boire en cours de route vers l’aéroport).

En effet, vous devrez vider ou boire votre gourde juste avant la sécurité au risque de devoir sinon la laisser aux agents de sécurité.

→ votre gourde même si elle fait 1,5 litres par exemple passe la sécurité sans problème, la seule condition est qu’elle soit vide.

Une fois passée la sécurité, il vous suffira de remplir la gourde aux toilettes de l’aéroport. Si vous avez un doute sur la potabilité de l’eau, privilégiez votre gourde filtrante comme la water-to-go ou tout autre moyen de filtration que vous avez.

Une fois à bord, reste plus qu’à refuser gentiment le gobelet plastique et l’eau fournie.

Et si vous voulez une boisson particulière, que ce soit café, vin ou autre, c’est là qu’avoir son propre gobelet ou mug est pratique pour éviter un gobelet jetable !

Si on refuse de vous servir dans votre contenant, ré-utilisez alors plusieurs fois le gobelet plastique fourni, c’est toujours ça de pris.

 

Les pièges à éviter

 

  • Éviter d’acheter des snacks et sodas

Rayon de snacks au supermarché, tout est un peu trop emballé, non ?
Ca fait beaucoup d’emballages pour des produits en plus très transformés, non ?

Les snacks et sodas niveau déchet, c’est quand même pas fameux ^^

Voici donc 3 suggestions pour se rapprocher d’une démarche zéro déchet :

1) Remplacer les snacks et sodas par des consommations au restaurant

Sur place ou à emporter, n’hésitez pas à regarder la carte des desserts et des rafraîchissements. En plus d’être zéro déchet, ce sera aussi certainement plus sain que cette barre chocolatée ou ces gâteaux fabriqués industriellement.

2) Remplacer les snacks et sodas par des fruits et jus de fruit

Dans bien des pays, il est super facile d’acheter des fruits, que ce soit au marché ou à une vendeuse de rue. Pour les jus de fruits, ils sont un peu plus rares, mais dans certaines villes on en trouve aussi régulièrement. Rien de mieux qu’un encas sain et zéro déchet 😉

3) Craquez de temps en temps

Autant j’ai dû diviser par au moins 4 ma consommation de snacks depuis que je me suis mis au zéro déchet, autant j’ai pas réussi à totalement arrêter. Pourtant je suis à fond pour manger sain et tout ça. Mais voilà, je suis humain. Parfois craquer ça permet d’évacuer un peu quoi ^^ Après ça c’est ma manière de faire, chacun fait comme il veut 🙂

 

  • Éviter de faire des courses quand on a faim ou on est fatigué

C’est généralement dans ces moments de faiblesse qu’on va acheter n’importe quoi, des trucs dont on a pas besoin, des tas de snacks qu’on va même pas tous manger.

Bref, essayez d’aller faire vos courses après un repas et lorsque vous êtes assez en forme ^^

Vous aimez mon article ? Épinglez-le !

Comment manger zéro déchet en voyage : toutes mes astuces

 

Manger zéro déchet en voyage, plus facile qu’on ne croit non ?

Alors prêts à avancer sur le chemin du zéro déchet lors de votre prochain voyage ? J’espère en tout cas que mon article pour manger zéro déchet en voyage vous aidera !

J’ai essayé de couvrir tous les aspects et vous filer un max d’astuces zéro déchet.

En tout cas si on devait résumer, je pense que manger zéro déchet en voyage tiendrait surtout à 3 éléments : avoir un kit zéro déchet, être bien préparé/organisé et ne pas oublier de dire non.

Si vous voulez aller plus loin dans votre démarche zéro déchet en voyage, je vous conseille mon guide complet du zéro déchet en voyage 😉

Si vous avez des questions, si j’ai dit des trucs bizarres ou quoique ce soit, commentez pour me le dire, je répondrai rapidement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.